samedi 2 mars 2024

Kasper Asgreen : « On a une équipe capable de viser de grands objectifs »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Vainqueur du Tour des Flandres cette année, Kasper Asgreen prend de plus en plus d’ampleur au sein du Wolfpack de la Deceuninck-Quick Step. Pour son troisième Tour de France, le Danois fera tout pour aider ses leaders, mais également jouer sa carte personnelle quand il le pourra.

Comment jugez-vous votre saison jusqu’à présent ?

J’ai connu un bon début d’année. J’ai pu monter en puissance doucement pour réussir une magnifique campagne de Classiques avec deux victoires sur E3 Saxo Bank Classic et surtout le Tour des Flandres. Après, j’ai pris un peu de repos pour reprendre ma préparation pour le Tour de France sur le Tour de l’Algarve (3ème du général, Ndlr) puis le Critérium du Dauphiné. J’étais vraiment surpris par mon état de forme. Tout va très bien. Maintenant, il ne faut pas ménager ses efforts pour préparer au mieux le Tour de France, mais également les Jeux Olympiques.

Kasper Asgreen espère influencer la course

Etes-vous confiant de voir le Tour arriver au meilleur de votre forme ?

Je sens que j’ai progressé par rapport à mes premières années quand je découvrais le Tour de France. Je ne suis plus le même coureur, je sais mon rôle. On a une équipe capable de viser de grands objectifs comme la défense du maillot vert (de Sam Bennett, qui ne sera finalement pas là) ou encore aider Julian (Alaphilippe) à briller. On aimerait vraiment continuer à peser sur la course comme on l’a déjà fait. Je n’oublie pas également que je pourrai tenter ma chance. J’aimerais vraiment gagner une étape. Le Tour de France ne sera pas un succès pour nous sans une victoire d’étape.

Estimez-vous confirmer les promesses de 2020 ?

Sur mes dernières années, je sens que je progresse. Je n’oublie pas la chance que l’équipe me donne non plus. C’est une chance de voir que l’on croit en moi. Ça me permet de réaliser ce développement et d’être dans la bonne direction. Ce n’était pas simple de faire partie du groupe des Classiques de Deceuninck-Quick Step et c’est une grande fierté de pouvoir le faire.

Vous attendez-vous à une course intense avec autant d’objectifs ?

(Sourire) On sera vraiment occupés, mais c’est une chance que de pouvoir avoir une telle équipe capable de briller sur plusieurs tableaux. On est capables de le faire et de gagner. Nous ne sommes pas obligés de tous gagner pour faire de ce Tour un succès. On a différentes options pour pouvoir le faire. C’est un plus et on comptera sur tout le monde pour gagner. C’est une bonne nouvelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi