samedi 2 mars 2024

Kévin Magnussen (Haas) : une saison 2 pour confirmer

À lire

Après son retour surprise en 2022, Kevin Magnussen a été confirmé pour la saison 2023. Haas a de hautes ambitions et les dirigeants pensent que le Danois est l’homme de la situation.

En un an, beaucoup de choses ont changé dans la vie de Kevin Magnussen. Haas ayant mis fin à son contrat fin 2020 pour des raisons financières, il s’était tourné vers l’Endurance. Mais la guerre en Ukraine a poussé l’écurie à se séparer de Nikita Mazepin et de son sponsor russe argenté et, juste avant le début de la saison 2022, Haas a rappelé le pilote danois qui avait conduit pour l’écurie entre 2017 et 2020 aux côtés de Romain Grosjean notamment.

Parfois, en sport, les retours sont décevants, pour Magnussen cela n’a pas été le cas. A peine son contrat signé, dès le premier Grand Prix à Bahreïn, il a pris une belle 5ème place avant d’enchainer par des Top 10 prometteurs en Arabie Saoudite, à Imola, en Grande-Bretagne et en Autriche. Après une période plus compliquée, il a marqué de nouveaux points en fin de saison.

« Il a mûri »

Ce retour réussi est dû, selon les dires de Günther Steiner, le manager d’Haas, interrogé par le site motorsport.nextgen-auto.com, à la nouvelle maturité du pilote :

« Lorsqu’il est revenu, il a marqué des points rapidement, rien de mieux pour mettre tout le monde en confiance. Il avait toute l’équipe derrière lui, il a réussi à gagner la confiance des ingénieurs, tout le monde a travaillé en harmonie. Ensuite je dirais juste après la trêve estivale il a un peu galéré et on ne sait pas trop pourquoi. Mais, par la suite, il est revenu et a retrouvé un bon niveau. Cela montre aussi que nous avons eu des hauts et des bas en tant qu’équipe, pas seulement Kevin.

« Oui il a mûri. En vieillissant, nous devenons tous plus calmes et voyons les choses un peu différemment. Il est la plupart du temps très détendu et maintenant avec sa collaboration avec Mark (Slade, son ingénieur de course, Ndlr) j’espère que nous allons avoir à l’avenir un Kevin encore meilleur. Je ne suis pas trop inquiet, je commence à connaître le garçon. »

Magnussen, l’autre surprise d’Haas

L’équipe a réalisé une saison prometteuse et le staff a décidé de conserver le Danois afin de ne pas briser la dynamique. Il n’y avait aucune raison de changer alors que tout est réuni pour que l’équipe continue de progresser en 2023 :

« Kevin possède un contrat sur plusieurs années. Nous sommes en pleine progression, au regard de nos ambitions nous avons besoin des meilleurs pilotes et Kevin en fait partie pour nous aider à finir le plus souvent dans les points. Il a aussi aujourd’hui une expérience non négligeable » ajoute sur le même site Günther Steiner qui reconnait également que la pole position de Magnussen en fin de saison au Grand Prix de São Paulo a donné de nouvelles ambitions à l’équipe. »

Malgré cette envie de stabilité, l’équipe de pilotes n’a pas été reconduite dans son intégralité et Kevin Magnussen va changer de coéquipier, Mick Schumacher n’ayant pas été prolongé, c’est Nico Hulkenberg qui pilotera la deuxième Haas. Il sera intéressant de voir comment les deux pilotes vont s’entendre.

Ce sont deux forts caractères et on sera fixé dès le début de saison sur la fiabilité de ce duo de feu qui peut exploser à tout moment. Les dirigeants d’Haas ont pris un risque en connaissance de cause, ils espèrent que ce risque sera gagnant.

Le saviez-vous ?

Ce n’est pas le grand amour entre Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg. Ce sont deux forts caractères et ils se sont souvent accrochés par le passé notamment lors du Grand Prix de Hongrie 2017 avec une passe d’armes légendaires qui s’était ponctuée par un « suck my balls » (qu’on ne vous traduit pas !) de Magnussen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi