lundi 26 février 2024

Klopp comme Zidane, l’usure mentale de l’entraîneur star

À lire

C’est un coup de tonnerre qui a plongé Liverpool dans l’émotion. Jürgen Klopp, le mythique coach des Reds va tirer sa révérence. À la fin de la saison, l’Allemand mettra fin à 9 années de vie à Liverpool. Il entre d’ailleurs dans l’histoire de ce club mythique de part sa longévité. Sous son règne, Liverpool a gagné la Ligue des Champions et la Premier League. Bien que sa décision interroge, elle rappelle celle d’un Zinédine Zidane à la tête du Real Madrid.

Zinédine Zidane avait déjà donné un indice sur l’un des métiers les plus fatiguant du football. Celui d’entraîneur d’une équipe de très haut niveau. Si bien que ZZ avait le sens de la formule en détaillant le quotidien bien différent d’un technicien que celui de joueur.

À LIRE AUSSI : Toute l’actu foot dans nos mags

Dans une vidéo tournée avec Tony Parker dans le cadre d’une interview croisée, le triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid disait ceci :

« Le quotidien d’un joueur de foot est plus tranquille que celui d’entraîneur. Le joueur vient faire sa séance d’entraînement et de musculation puis il s’en va. L’entraîneur doit gérer les joueurs, le staff et organiser son équipe de façon à la rendre la plus compétitive possible. Au Real, je restais de 7h à 23h au bureau tous les jours. »

Zidane, le premier à quitter son poste pour de la fatigue

Son premier mandat à la tête du Real Madrid lui donne toute la légitimité pour rester. Arrivé en janvier 2016, Zidane gagne 3 Ligue des Champions avec la Maison Blanche consécutivement. Sauf que le mois de juin 2019 ne symbolise pas la continuité avec le champion du monde 98. En effet Zidane rend son tablier contre toute attente.

L’intéressé s’en explique par l’usure et la fatigue d’un poste qui ronge les nerfs et l’énergie du technicien sur le banc. Cette usure mentale se répétera pour Zizou en juin 2021. Après un retour à Madrid en 2019. Par la suite, c’est Carlo Ancelotti qui prendra à nouveau le relais. L’Italien est inusable.

Klopp, dans les pas de Zidane

Dortmund puis Liverpool, voilà plus de 20 ans que l’ancien technicien de Mayence réside sur un banc de touche. Depuis 2001, Klopp n’a connu que 3 clubs : Mayence, Dortmund et Liverpool. Le gros avantage de l’Allemand réside dans sa longévité à rester dans les clubs où il passe. 7 ans à Mayence, 7 ans à Dortmund, 9 ans à Liverpool. C’est un exploit rarissime dans le football moderne.

En fait Klopp est dans le même livre que Wenger ou Sir Alex Ferguson avant lui. À un autre niveau bien sûr, mais il y a quand même un coup de maître à honorer cette longévité.

Sauf que les 56 printemps de l’Allemand sont bel et bien présent. L’intéressé ne s’en cache pas alors que Liverpool avait fête sa prolongation de contrat jusqu’en 2026. Comme un certain Carlo Ancelotti sur le banc du Real Madrid. Klopp a décidé de dire stop mais pourquoi faire ensuite ?

C’est toute la question qui agitera le printemps du football. En effet, si Klopp s’en va, cela va provoquer un jeu de chaises musicales dans les plus grands clubs. Et une destination pourrait avoir du sens. Celle de prendre la suite de Carlo Ancelotti sur le banc du Real Madrid. À Liverpool, Xavi Alonso est le grand favori pour prendre la suite du druide allemand de la Mersey.

À LIRE AUSSI : qui sera le nouvel entraîneur de Liverpool ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi