jeudi 23 mai 2024

Kylian Mbappé : « C’est le moment pour les grands joueurs »

PSG - BARCELONE (21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

PSG – BARCELONE (21H)

C’est avec une grand confiance et une énorme sérénité que le PSG va affronter Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions. Même si cela ne veut pas dire pour autant que ce ne sera pas très compliqué.

Favori pour les uns, à égalité de chances pour les autres, le PSG affronte le Barça en totale confiance. Voilà longtemps que l’on n’avait pas vu le club de la capitale aussi serein avant un rendez-vous aussi important. Alors que les meilleurs joueurs de l’équipe (Mbappé, Dembélé, Donnarumma, Vitinha…) sont à leur pic de forme, le PSG devra toutefois présenter sa meilleure version pour espérer passer l’obstacle. 

LIRE AUSSI : la mise en garde de Youri Djorkaeff

« Ce sera très difficile, mais je pense que nous sommes à un très haut niveau aussi. Je suis convaincu que nous pouvons les éliminer », n’a d’ailleurs pas hésité à déclarer Luis Enrique, qui ne doute pas de la prestation de ses joueurs. Un discours qui change des commentaires habituels des coachs des équipes françaises, qui ont se posent souvent en victimes expiatoire avant même le début du match. 

Même confiance chez Kylian Mbappé. « C’est le moment pour les grands joueurs » a lâché le n°7 parisien devant les caméras de Téléfoot. Moins de trois mois avant de partir à Madrid, le meilleur buteur de la Ligue des Champions (à égalité avec Kane, Griezmann et Haaland) peut arriver avec le scalp du Barça en cadeau.

Leader du championnat avec 10 points d’avance, finaliste de la Coupe de France, le PSG a besoin d’éliminer les Catalans pour valider la révolution lancée l’été dernier. Si le tirage au sort (qui les verra éviter le Real, Manchester City et le Bayern en demi-finale, en cas de qualification) a alimenté l’espoir d’aller au bout, les Parisiens ne sont pas programmés pour gagner la C1 cette année. 

Eliminer le Barça et s’installer parmi les 4 ou 5 plus grandes équipes européennes

Eliminer le Barça, auquel ils n’ont rien d’autres à envier que ses cinq succès en Ligue des Champions, dont le dernier remonte neuf ans en arrière, validerait de la plus belle des manières la première étape du projet. Cette qualification est plus nécessaire encore avec le départ de Kylian Mbappé en fin de saison. 

Les mots de Luis Enrique, l’enfant de Barcelone, avec qui il a tout gagné comme joueur et entraîneur, prennent une dimension  encore plus forte. « Je veux leur prouver et me prouver à moi-même qu’en tant que professionnel, je suis au plus haut niveau ». Derrière le technicien espagnol, c’est tout Paris qui a aussi besoin de valider sa présence parmi les 4 ou 5 plus grandes équipes européennes, contrariée par deux échecs de suite en huitièmes de finale. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi