vendredi 24 mai 2024

« Kylian Mbappé, c’est un diamant sur une montre en plastique »

À lire

Au lendemain de l’élimination du PSG à Munich, le plus célèbre docteur du PAF, ne décolérait pas… espérant seulement que l’échec du projet sportif parisien ne pousse pas Mbappé à quitter la capitale.

« J’ai autant de respect que d’admiration pour lui, explique Michel Cymes. D’abord parce que, contrairement à beaucoup trop de footeux, il est capable de répondre à des interviews en mettant un sujet, un verbe et un complément et avec une vraie réflexion derrière. Ensuite parce qu’il a des objectifs élevés et qu’il n’a pas peur de les assumer ».

« Sa soif de records se marie avec un grand professionnalisme dans l’approche de son métier, une hygiène de vie irréprochable qui tranche avec celle de certains de ses coéquipiers, Neymar ou Verratti pour ne pas les citer. Comme on ne voyait pas Platini ou Zidane s’afficher en soirée ou en train de manger au McDo, on ne voit pas Mbappé dans des lieux qui n’ont rien à voir avec les exigences d’un sportif de haut niveau ».

Michel Cymes : « Si j’étais lui, j’irais voir ailleurs »

« Son exemplarité est remarquable. Le problème ne vient pas de lui, mais de l’équipe, du club. Vous pouvez avoir tous les talents du monde, si vous n’êtes pas dans un bon contexte, ça ne marche pas. Si Pasteur n’avait pas eu, dans son laboratoire, des collaborateurs et des techniques de pointe pour réaliser son oeuvre, il n’aurait jamais rien trouvé. »

À LIRE AUSSI : MICHEL CYMES PARLE FOOTBALL AVEC LES FRANÇAIS

« Au PSG, Mbappé est comme un diamant sur une monture en plastique. Rien n’y est fait pour le sublimer. Il est en train de gâcher son talent dans une ville où il est né, un club qu’il aime, et où il est resté pour le faire gagner. Contrairement aux mercenaires qui l’entourent, il est animé par cet attachement aux valeurs du club. »

« Quand la légende de ses prédécesseurs débutait généralement après la fin de leur carrière, elle est déjà là pour Kylian. Il est déjà dans la légende et à ce rythme, s’il n’est pas perturbé par des problèmes physiques, il les dépassera tous. »

« Au fond de moi, j’ai envie qu’il reste pour me donner encore envie d’aller au Parc des Princes. Mais si j’étais lui, à moins d’avoir la certitude de pouvoir s’appuyer sur des joueurs dignes de son ambition, j’irais voir ailleurs. Autant je lui en aurais voulu s’il était parti la saison passée, autant on ne pourrait pas lui en vouloir s’il partait cette année. »

Adrien Thomasson : « J’étais content qu’il prolonge son contrat »

« Il a des qualités incroyables qui me font penser à celles de Thierry Henry quand il était au top. Il est plus difficile de le comparer à Zidane, qui a dû beaucoup plus travailler pour arriver au sommet, car il ne joue pas au même poste, mais il fait d’ores et déjà partie, à 24 ans, des meilleurs de l’histoire. »

« L’avenir nous dira s’il peut être le meilleur, ça va peut-être dépendre de son parcours, en France ou à l’étranger. A titre personnel, j’étais content qu’il prolonge et j’aimerais qu’il reste en Ligue 1 car c’est toujours un plaisir et un honneur de jouer contre lui, même s’il nous marque beaucoup de buts. Je suis Français, on est fier d’avoir un tel phénomène dans notre football. On a de la chance. En même temps, je lui souhaite aussi de découvrir la réalité d’un grand club étranger, en Espagne, en Angleterre… car il le mérite tellement il est impressionnant. »

Julien Cazarre : « S’il part cette année, c’est qu’il n’a rien compris… »

« Kylian, tout le monde l’aime et on a tendance à croire qu’il est parfait. Mais si c’était le cas, s’il n’était pas lui aussi un peu mégalo, il ne serait pas le joueur extraordinaire qu’il est. Il serait un milieu de terrain basique qui court pour les autres ! Mbappé est génial justement parce qu’il n’est pas parfait. Mais il faut bien reconnaitre que dans son approche du foot et de son métier, il est irréprochable. »

« A 17 ans, quand il est sacré champion de France à Monaco, alors que ses coéquipiers vont faire la fête, lui pense à ne pas rentrer trop tard pour être en forme le lendemain à l’entraînement. »

« C’est l’anti-Neymar, deux mondes qui s’entrechoquent. En même temps, dans sa quête de records et de perfection, même s’il est précoce et hyper doué, s’il est très sympa, il n’a que son âge dans le sens où il y a des trucs qu’il ne pourra apprendre ou acquérir qu’avec le temps et les échecs. »

C’est l’anti Neymar

Le risque aujourd’hui, à travers tout ce qu’il représente, est qu’il devienne omnipotent. Le piège est là. Au PSG, il est à la fois la solution et le problème. Par exemple, est-il prêt aujourd’hui à entendre que s’il n’a pas une équipe aussi forte qu’il le souhaite autour de lui, c’est aussi parce que le club a fait l’effort financier de le garder et qu’il a accepté de confier les clés du camion à Campos et à Galtier comme il le désirait ?

A-t-il assez de recul pour prendre conscience de tout ça ? S’il quitte le club cette année en pensant que c’est la faute des autres, ça voudra dire qu’il n’a rien compris alors qu’il était évident que cette saison serait peut-être la plus difficile. La vraie saison qui va compter est la prochaine car la purge aura été faite et le PSG aura eu les moyens de bâtir un effectif digne de ses ambitions. En attendant, il nous a tellement fait vibrer pendant la dernière Coupe du monde, qu’on est évidemment prêt à tout lui pardonner !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi