samedi 2 mars 2024

La Bahrain-Victorious obsédée par la gagne

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Particulièrement présente la saison dernière en dépit du décès d’un de ses coureurs (Gino Mader), l’équipe du Golfe Persique, Bahrain-Victorious voudra rester sur la même dynamique positive.

Tout comme en 2022, Bahrain-Victorious a fini 5ème équipe mondiale dans la hiérarchie. Mais, en 2023, les 19 victoires ont été étalées sur des rendez-vous majeurs dans la saison. L’un des directeurs sportifs Gorazd Stangelj revient sur cette saison :

« 2023 a probablement été notre meilleure saison. On a commencé par gagner des courses en Australie (sur le Tour Down Under, Ndlr). On a continué à le faire en remportant des étapes sur le Giro, sur le Tour, sur la Vuelta. La période où nous avons enregistré de moins bons résultats s’est située sur la campagne des classiques pavées. Nous avons alors manqué de chance et subi de nombreuses chutes. »

« Je ne peux évidemment pas ne pas mentionner notre plus grosse perte, Gino Mader (décédé lors du Tour de Suisse, Ndlr). Cela a vraiment été le moment le plus dur pour toute l’équipe. Cependant, nous sommes restés unis et on est revenus plus forts. Bien sûr, tout n’est pas centré uniquement sur le fait de gagner des courses, mais il est essentiel de se battre et de garder cet état d’esprit combatif pour la suite ». Pour la saison à venir, les axes de progression sont clairement identifiés.

À LIRE AUSSI : quand les pays financent les plus grandes équipes du monde

« Faire mieux sur les classiques pavées »

« En 2024, on attend de nos jeunes coureurs qu’ils franchissent un cap. On va continuer à chasser les podiums sur les courses à étapes et les classiques. Notre devise va être de courir moins, mais de se montrer toujours prêt. On va tout faire pour courir de manière agressive. Espérons notamment qu’on fera mieux sur les classiques pavées. Nous avons même élargi notre staff pour soutenir encore mieux nos coureurs et les aider à atteindre le plus haut niveau ».

Le coureur slovène Matej Mohoric voit dans sa formation de nombreux atouts pour continuer à très bien faire : « Notre équipe est très bien équilibrée. Nous formons un grand groupe de personnes qui veulent bien faire tous ensemble. Nous avons aussi une bonne équipe qui peut être performante sur les classiques pavées. C’est ma partie de saison préférée et j’ai hâte de relever ces défis à nouveau. Nous disposons également d’un noyau de grands grimpeurs. Nous avons donc tout pour nous battre et montrer nos couleurs la saison prochaine ». Les adversaires de la Bahrain-Victorious ont du souci à se faire.

La recrue : Traeen pas à la traîne

L’équipe du Golfe s’est attachée les services du Norvégien Torstein Traeen pour les deux saisons à venir. Ce coureur de 28 ans natif d’une petite commune au nord d’Oslo est en pleins progrès. Passé professionnel depuis 2015, il a déjà franchi de nombreux caps au sein de la formation Uno-X Pro Cycling Team.

Traeen va désormais être mis à l’épreuve car, pour la première fois, il va évoluer en dehors de cette équipe norvégienne. Mais le garçon, à qui il y a plus d’un an, suite à un contrôle antidopage anodin, on a diagnostiqué un cancer des testicules, a des ressources mentales.

« Je suis très enthousiaste à l’idée de rejoindre cette équipe et de relever les nouveaux défis qu’elle apportera. Je pense que l’équipe sera l’endroit idéal pour franchir les étapes nécessaires à mon développement en apprenant auprès de personnes formidables » a déclaré le grimpeur, 95ème du dernier Tour de France pour sa première participation.

Les plus

  • Bahrain-Victorious a remporté de très belles victoires d’étapes sur les trois grands Tours la saison dernière. A confirmer.
  • Matej Mohoric (6 victoires en 2023) est vraiment un leader dans cette équipe. Il ne baisse pas de régime saison après saison.
  • Il y a pas mal de jeunes coureurs dans cette équipe avec du potentiel qui pourraient surprendre.

Les moins

  • Si les coureurs se sont resserrés après le décès de Gino Mader, coureurs et membres du staff ont été terriblement marqués par cette disparition.
  • Notamment sur les classiques pavées cette équipe a failli la saison passée.
  • Même s’il approche de la fin de sa carrière, le départ de Landa, excellent grimpeur, se fera sans doute sentir.

Les mouvements

Arrivées : Bruttomesso (Cycling Team Friuli ASD), Pickering (Trinity Racing), Traeen (Uno-X Pro Cycling Team)

Départs : Landa (Soudal-Quick Step), Maciejuk (BORA-hansgrohe), Milan (LidlTrek), Pernsteiner

À LIRE AUSSI : votre mag spécial sur toute l’actu du cyclisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi