vendredi 21 juin 2024

La JL Bourg poursuit sa mue et se donne les moyens de retrouver l’Europe

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le club bressan, la JL Bourg ne cesse de gravir les échelons au point d’inquiéter désormais les grosses écuries. À l’image d’un Pierre Pelos, son équipe de la JL Bourg vit une belle phase du croissance depuis son retour dans l’élite en 2017.

« Pierre a franchi un nouveau palier. Il a mis en place des choses ces dernières années. Pierre évolue dans une équipe où le coach lui fait confiance. Il peut s’affirmer. Il a saisi sa chance. Pierre fait partie de ces joueurs qui ont permis au club d’avancer. J’espère qu’il ne va pas s’arrêter là » souhaite le directeur sportif Frédéric Sarre. A partir de la saison prochaine, un nouveau chapitre va s’écrire à la JL avec l’arrivée de Laurent Legname.

Le prochain cycle bressan va donc s’écrire avec le coach de Dijon depuis 2015. Une page importante du club se tourne avec le départ de Savo Vucevic (64 ans). Le Monténégrin avait pris les commandes de l’équipe en 2016, l’amenant au titre de champion de France de Pro B (2017) et à une participation en EuroCup.

La JL Bourg vise le top 6

« Annoncer la nomination de Laurent Legname assez vite a été judicieux, insiste le directeur sportif de Bourg. Cela a servi à clarifier une situation. Laurent Legname est un coach qui se trouve dans une phase ascendante au regard de ce qu’il réalise ces dernières années. Notre club s’inscrit dans cette forte volonté de continuer à se développer. Laurent remplissait beaucoup de cases et s’inscrit dans notre désir de continuer à évoluer ».

D’ici là, le club a une raison à finir. « Notre volonté est de revenir en Coupe d’Europe et de mettre tout en œuvre pour y parvenir, prévient Frédéric Sarre. Cette issue est fondamentale pour la continuité du développement du club. Si on peut aller chercher déjà une position dans le top 6 ce sera bien. Et le top 4 ce serait merveilleux. Le coach en place sortirait alors avec la meilleure performance jamais atteinte par le club. Ce serait aussi une belle récompense pour les joueurs qui auront accompagné ce cycle ».

Legname pour continuer à grandir

Et pourquoi pas ne pas rêver au titre national suprême pour les protégés de l’Ekinox ? « Il faut faire preuve d’humilité. On travaille déjà en interne pour mettre en place ce qu’il faut pour développer le club afin d’être présent le plus souvent possible dans le haut du tableau. Ensuite, si les conditions sont réunies cela.

Pour qu’une superbe ligne au palmarès du club ne vienne s’inscrire ». Cela passera obligatoirement par le fait de concurrencer des mastodontes comme l’ASVEL à la puissance financière sans commune mesure :

« Quand vous avez une telle différence budgétaire entre Villeurbanne et la JL (11 898 000 euros contre 6 201 000 euros, Ndlr), c’est très compliqué de combler l’écart. On ne peut pas lutter là dessus. Par contre, on va continuer à améliorer la structure. On va essayer de connaître une progression budgétaire. Nous pourrons alors améliorer notre situation sportive et surtout la pérenniser.

Retrouvez cet article ainsi que toute l’actu du basket dans le magazine France Basket, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

On veut continuer à évoluer et grandir avec les moyens que l’on pourra trouver, en restant à l’affût de pouvoir gagner un titre. Pour gagner des trophées, il faut être présent longtemps. Au club, on se focalise beaucoup sur cette notion de durée. Un parallèle est toujours à établir entre les résultats et le budget.

Les mieux armés économiquement ont le plus de chances d’obtenir un titre. A notre niveau, on doit travailler de manière différente pour pouvoir, dans un futur proche pas trop lointain, je l’espère, avoir les conditions réunies pour pouvoir jouer le titre ».

Hugo Benitez, le bel avenir de la JL Bourg

Avec un budget croissant au fil des dernières saisons, la JL Bourg poursuit sa mue : « J’espère qu’on aura cette capacité à pouvoir progresser encore ».

Une progression qui puise aussi son inspiration dans le modèle américain et la NBA. « Le modèle de Bourg a été fait de différentes inspirations qui ont finalement construit le projet du club. Par ce qui se faisait aux Etats-Unis notamment. Le président (Julien Desbottes) a pas mal réfléchi au côté spectacle sur ce qui se faisait au Cirque du Soleil notamment. Les gens qui ont mis ce modèle en place, entre le président et des personnes autour de lui comme Fabrice Pacquelet (directeur administratif) ont monté ce système en observant beaucoup.

Certes, ils ont été inspirés, mais ils ont monté aussi un modèle propre à la JL. Ce qui nous intéresse, surtout, est d’avoir un club qui génère de l’émotion, du plaisir et qui grandit. Tout en développant et en consolidant tous les axes du club ». Quid du recrutement pour la saison prochaine ?

« Il y a des réflexions. Mais comme on le fait habituellement, notre principal recrutement passera par le maintien des gens déjà chez nous ». Et par l’arrivée donc de Laurent Legname dont on attend beaucoup pour obtenir des résultats encore plus probants et qui ne devrait pas venir sans quelques joueurs de la JDA, Axel Julien et Hans Vanwijn par exemple…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi