jeudi 13 juin 2024

La saison 2023/2024 de Ligue féminine en questions : le titre déjà promis à l’ASVEL ?

À lire

La Ligue Féminine s’annonce très intéressante cette saison. Tout le monde voudra battre l’ASVEL, les promues auront leur mot à dire et les internationales françaises seront revanchardes après avoir disputé…ou non l’Euro.

À LIRE AUSSI, TOUTE L’ACTUALITÉ DU BASKET DANS VOTRE MAG

Dans quel état d’esprit va revenir Marine Johannès ?

Marine Johannès a parfaitement digéré sa non sélection en équipe de France à l’Euro. Elle a réalisé de belles performances en WNBA. Elle était épanouie avec le Liberty New York à son arrivée avant de connaitre une période difficile, mais elle a le mental pour rebondir et revenir en pleine confiance et bien psychologiquement avec l’ASVEL.

Quelle équipe sera la surprise de la saison ?

La Roche Vendée. Les dirigeants misent beaucoup sur l’équipe féminine, elle s’est inclinée en playoffs face à Montpellier, mais elle est dans l’élite depuis six ans et ne cesse de progresser avec des installations intéressantes et un bon potentiel public.

Un club français (Lyon, Basket Landes) peut-il rêver d’aller loin en euroligue ?

L’ASVEL de l’inoxydable Sandrine Gruda semble le mieux placé pour aller loin en Euroligue. L’équipe est complète avec des filles de talent. L’équipe a été impériale en finale de l’Eurocoupe en dominant largement Istanbul et en montrant une grosse force de caractère. Les leaders comme Marine Johannès ou Gabby Williams ont pris une autre dimension avec leur passage aux Etats-Unis et assument leur rang dans les matches importants.

Marine Fauthoux retour gagnant à l’ASVEL ?

Marine Fauthoux a pleinement profité de son passage pendant deux saisons à Basket Landes pour bonifier son jeu. A 21 ans, elle possède l’un des baskets les plus complets en Europe. Elle sait tout faire. Elle est très efficace pour finir les actions de près comme pour tirer de loin. Elle va apporter un atout de plus au staff, elle a une excellente vision du jeu et une bonne qualité de passe, c’est une meneuse polyvalente qui amène sa gnaque à une équipe.

Guapo, Paget, Limouzin, Djekoundade à 100% sur le 3×3. Est-ce une grosse perte pour le championnat ?

Brillante avec Bourges, Laetitia Guapo va se consacrer avec ses coéquipières Marie-Eve Paget, Hortense Limouzin ou Myriam Djekoundade à la préparation aux Jeux Olympiques de basket 3×3. L’or étant l’objectif principal de cette équipe qui est l’une des meilleures du monde. C’est un coup dur pour la Ligue Féminine, mais c’était indispensable pour l’objectif olympique.

Charnay a-t-elle retenu les leçons de sa descente ?

Charnay a été sacrée championne de France, succédant à Toulouse, et retrouve l’élite. Une saison après l’avoir quittée, Charnay aura donc l’opportunité de prouver qu’elle a sa place dans l’élite féminine. Elle est la deuxième équipe de l’histoire après Perpignan à retrouver l’élite une année après être descendue. Elle a dominé le championnat et est prête pour s’installer dans l’élite sur la durée, les leçons de la descente ayant été retenues avec un recrutement mieux ciblé.

Faut-il être inquiet pour basket Landes après le départ de Fauthoux, la retraite de Dumerc et la saison consacrée au 3×3 de Paget ?

Basket Landes a un effectif clairement amoindri malgré l’arrivée notamment de l’Américaine d’Angers Alexis Peterson (19,5 points et 6,1 passes). Ce sont surtout la retraite de Céline Dumerc et le départ de Marine Fauthoux qui sont préjudiciables. Elles étaient l’âme de l’équipe, elles étaient très importantes et surtout dans le leadership. Recrutée à Tarbes, Marie Pardon devra prendre une nouvelle dimension dans les Landes.

Tima Pouye à Bourges sera-t-elle l’attraction de la saison ?

L’arrivée de Tima Pouye à Bourges est l’une des signatures de cet été. Cette arrivée à Bourges va également permettre à l’internationale de franchir un cap dans l’un des meilleurs clubs français. Après une saison réussie à La Roche Vendée, elle avait besoin d’un challenge supérieur. Elle s’est engagée jusqu’en 2025.

Y aura-t-il un effet euro pour Montpellier après le sacre de ses belges Linskens et Vanloo ?

Avec 18 points, 15 rebonds et 3 contres pour Kyara Linskens et 13 points, 3 rebonds et 4 passes pour Julie Vanloo, les Belges de Montpellier ont été décisives dans le sacre européen de leur pays. Cela aura un effet positif sur l’équipe de Montpellier, elles vont revenir en pleine confiance et boosteront leurs coéquipières.

Le titre est-il déjà promis à l’ASVEL ?

Cette équipe sera très difficile à battre, elle est très complète, avec la majorité des joueuses de l’équipe de France. Vainqueur en Europe et en France la saison dernière, elle a montré qu’elle avait une longueur d’avance sur ses adversaires. Avec l’arrivée de Marine Fauthoux, elle est encore plus forte. Pendant que ses adversaires ont perdu des cadres, elle s’est bonifiée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi