jeudi 25 avril 2024

Lance Stroll, le plus sous-estimé des pilotes de F1

À lire

Lance Stroll, dont le père est le propriétaire de l’équipe, a plutôt bien entamé sa septième saison en F1, avec une 6ème place à Bahreïn, mais les doutes le concernant subsistent pourtant…

Dès ses premiers pas en Formule 1, Lance Stroll a subi de nombreuses critiques sur sa légitimité dans le paddock. Certains n’hésitant pas à affirmer qu’il devait sa place à l’argent de son père, un milliardaire canadien. Six années plus tard, il n’a pas fait taire les critiques par ses résultats. Il n’a jamais atteint le Top 10 au classement général des pilotes.

Il a obtenu son meilleur résultat en 2020 avec une 11ème place avec 75 points. Sa saison 2022 a été très neutre, il a inscrit, en 2022, la moitié des points qu’il avait marqués en 2021 (18 contre 34 et 19 de moins que son coéquipier Vettel). Il a terminé 6ème à Singapour, sa meilleure performance, mais cela a été une performance sans lendemain. Mike Krack, team principal d’Aston Martin, prend la défense de son pilote sur le site rds. ca :

« Les gens sous-estiment trop Lance. Ils pensent qu’il n’est ici que parce que son père est propriétaire de l’équipe et l’a mis dans la voiture. Il est important de se rappeler que Lance n’a jamais vraiment eu de voiture compétitive en F1, une voiture dans laquelle il peut montrer de quoi il est capable, dans laquelle il peut mettre à profit son talent. » Son coéquipier Sebastian Vettel qui était pourtant en fin de carrière a été meilleur que lui en 2022. Sur la piste, il était le plus régulier.

Alonso le voit… champion du monde

Même Nico Hülkenberg, le remplaçant de Vettel quand ce dernier a été positif au Covid, a été meilleur alors qu’il n’avait pas participé aux essais hivernaux. Stroll a été présent de manière trop épisodique, il a été à l’aise sur le circuit d’Austin avec une 7ème place en qualifications, mais est vite rentré dans le rangs.

Au-delà de la fortune familiale, Lance Stroll n’est pas non plus très apprécié car son pilotage est agressif et a engendré quelques accrochages spectaculaires. C’est un pilote qui peut lutter pour les places de milieu de classement, mais pas plus haut. En vitesse pure, Lance Stroll est inférieur à Fernando Alonso, mais le pilote canadien a hâte de courir et d’apprendre auprès de l’ancien champion du monde comme il l’a déclaré à Motorsport :

« Il n’y a rien d’amusant à piloter sans être challengé. C’est bien d’avoir comme coéquipier un gars qui est au sommet de son art. Lorsque vous êtes devant lui, cela veut dire que vous êtes au sommet de votre art et si vous êtes derrière ça vous pousse à travailler. Fernando est un gars sympa, un pilote talentueux. Comme Seb (Vettel), il arrive dans l’équipe avec des idées différentes et demande des réglages différents. C’est intéressant qu’un gars aussi expérimenté vous donne des conseils. »

Fernando Alonso s’est lui montré dithyrambique devant les journalistes, dans des propos relayés par motorsinside.com allant même jusqu’à faire un pronostic un peu surprenant :

« Avec Lance, l’équipe a un jeune pilote très talentueux avec la possibilité de devenir champion du monde. Le voir y parvenir et y avoir contribué que je sois au volant ou non serait spécial pour moi. »

Si Aston Martin parvient un jour à conduire un de ses pilotes au titre de champion du monde, il y a peu de chances que ce soit Lance Stroll. Il pourra, au mieux, se rapprocher du Top 6 s’il fait d’énormes progrès dans les années à venir, mais il y a beaucoup de jeunes pilotes qui sont bien plus talentueux que lui et qui ont plus de chances de décrocher la couronne mondiale.

Le saviez-vous ?

Lance Stroll et Fernando Alonso ne sont pas des inconnus l’un pour l’autre. Ils se connaissent depuis 2012, Fernando Alonso était invité chez les Stroll au Canada, ils ont beaucoup discuté et pratiquaient d’autres sports ensemble pour le plaisir.

L’avis de Franck Montagny

« Il a déjà prouvé qu’il pouvait faire de bonnes choses avec une bonne voiture. Alonso peut lui apporter énormément. Il va peut-être souffrir de la comparaison avec l’Espagnol, mais je ne pense qu’il sera mauvais. Mais il a un côté nonchalant et une attitude qui peuvent surprendre. Il va être à contre-courant de Fernando Alonso. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi