samedi 28 janvier 2023

Laurent Blanc (OL) : « J’ai une grande confiance dans ce groupe »

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Nommé entraîneur de l’OL à la place de Peter Bosz le 9 octobre, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France espère ramener Lyon vers les sommets de la Ligue 1. Entretien réalisé pour Le Foot Lyon et Le Quotidien du Sport.

Comment corriger l’inconstance de l’OL ?

Si elle n’avait pas été inconstante, je ne serais pas là pour en parler. C’est quelque chose de difficile à corriger. L’inconstance va souvent de pair avec la jeunesse. Il y a des très bons jeunes à Lyon, mais il faut peut-être équilibrer l’effectif avec des joueurs d’expérience.

On dit que les joueurs de l’OL sont trop dans le confort…

S’ils sont dans le confort, alors on va les mettre dans l’embarras… Quand vous êtes jeunes, il faut travailler et il faut que des gens vous fassent comprendre qu’il faut travailler. Il n’y a pas que l’entraîneur pour ça. Il y a aussi les autres joueurs et l’entourage.

Que l’OL doit-il principalement améliorer pour réussir une grande seconde partie de saison ?

Ce qu’on travaille depuis le début. On sait très bien que nous aimons la possession du ballon, mais nous ne sommes pas les seuls à vouloir avoir le ballon.

Comment fonctionnez-vous avec les joueurs ?

Après la défaite à Marseille (1-0), on a dit que je flinguais les joueurs. Non, je ne les flingue pas, mais je dis la vérité aux joueurs. Je leur dis quand ce n’est pas bon, mais je leur fais aussi grandement confiance. Je ne vais pas changer de vision ou de méthode d’entraînement. C’est un discours clair, net et précis. Ça va venir, j’ai une grande confiance dans ce groupe car il travaille bien à l’entraînement.

« Il n’y a pas de baguette magique »

On a compris à votre arrivée que vous vouliez remettre cette équipe au travail.

C’est difficile pour un nouvel entraîneur, il n’arrive pas avec une baguette magique. On propose, on valorise les joueurs. En toute franchise, je connais désormais très bien mon groupe individuellement et collectivement. J’apprécie mes joueurs, j’espère que l’inverse est vrai aussi. Mais il nous faut maintenant prendre des points, quelle que soit la manière. Il n’y a pas de baguette magique, que ce soit dans le sport ou dans d’autres domaines. C’est le travail que nous allons effectuer chaque semaine qui trouvera écho les jours de matches.

Offensivement, l’OL ne se crée pas encore assez d’occasions.

Oui car il n’y a pas toujours une bonne animation offensive. Il y a des actions où l’on pourrait arriver au but plus facilement, mais où l’on n’y parvient pas car il y a une mauvaise passe au mauvais moment. Je pense qu’on doit être meilleurs techniquement si on veut améliorer notre jeu et améliorer nos statistiques dans le domaine offensif. Il va falloir être un peu plus serein dans nos transmissions offensives. Je pense que les joueurs sont capables de le faire, mais il y a parfois trop de nervosité et un manque de sérénité. Les joueurs en sont conscients, c’est une bonne chose.

Vous avez oscillé entre plusieurs schémas tactiques depuis votre arrivée. Avez-vous trouvé votre système de jeu préférentiel ?

Je connais le système que je veux mettre en place. Mais l’intelligence de l’entraîneur doit lui permettre de proposer des systèmes susceptibles de valoriser son groupe. On voit beaucoup d’équipes changer de systèmes selon qu’elles aient ou non le ballon. Je vois Lille le faire, Marseille également. J’espère qu’on sera nous aussi capables de le faire. Il faut tenir compte des qualités offensives et défensives de nos joueurs.

Laurent Blanc ne se prononce pas sur la fin de saison de son équipe

Pensez-vous que ce groupe est capable de viser le podium alors qu’il était huitième à la trêve et qu’il avait fini huitième la saison passée ?

C’est une question très délicate que vous me posez. J’aurais tendance à dire que la récurrence reflète une certaine chose. Mais je pense qu’on peut s’améliorer avec du travail bien ciblé.

Faut-il renforcer votre effectif lors du Mercato hivernal ?

Je pense qu’il faut le renforcer, mais je suis quasiment certain qu’on fera la saison avec 90% de l’effectif présent. C’est la réalité. Après, ce n’est pas une excuse, mais j’ai aligné lors du dernier match avant la trêve contre Nice (1-1) une défense à quatre avec deux joueurs de 19 ans et un joueur de 21 ans.

En face, Nice a un joueur de 39 ans (Dante) et il est toujours au bon endroit au bon moment. C’est factuel. Peut-être que la différence se fait là entre un match nul et une victoire. Ce n’est pas une excuse. Mais c’est la réalité. Notre effectif est de qualité et jeune. Je pense qu’il faut apporter un peu d’expérience.

Nicolas Tagliafico a 30 ans, tient-il ce rô-le de cadre dans la ligne défensive ?

C’est un très bon joueur, que ce soit dans la mentalité, le placement ou encore l’agressivité. C’est un joueur qui déçoit très peu. Je trouve que c’est un très bon joueur.

Depuis votre arrivée, vous avez replacé Thiago Mendes devant la défense.

Il est toujours central, mais devant la défense (sourire). Je l’avais souvent vu à ce poste de milieu à Lille et je le trouvais très bon. J’ai discuté avec lui, il peut jouer sans problème en défense centrale, mais je trouve qu’il nous est utile au milieu. J’attends de lui qu’il donne le tempo en termes de sérieux, de discipline et de qualité technique.

« Les joueurs expérimentés seront déterminants »

Vous attendez beaucoup des joueurs d’expérience. Quid des jeunes alors que l’OL est réputé pour la qualité de son centre de formation ?

J’adore les jeunes, j’ai débuté à 17 ans. J’aime jouer avec des jeunes. A Paris, on en a fait quand même éclore quelques-uns. Par exemple, le petit Nkunku a bien éclaté, j’en suis très heureux pour lui. Le contexte est difficile. Les jeunes joueurs sont très talentueux, certes, mais dans cette période-là, les joueurs expérimentés vont être ceux qui vont être déterminants pour l’avenir de la saison de l’OL. Les jeunes joueurs auront aussi leur mot à dire.

On attend depuis longtemps à Lyon l’explosion de Rayan Cherki. Que pensez-vous de lui ?

C’est un garçon pétri de talent, mais qui ne fait pas toujours les efforts au bon moment, au bon endroit. Dieu sait qu’il faut se prendre la tête avec lui, mais ce n’est pas un problème. Je me la prendrai avec lui sans problème parce que c’est un joueur de talent.

Comment voyez-vous la suite ?

Quand vous êtes dans une période comme celle de l’OL actuellement, rien n’est facile. On ne nous donnera rien, c’est logique. C’est à nous d’aller chercher les victoires. Quel que que soit l’adversaire, il faut se mettre en tête que les trois points doivent nous appartenir à chaque match. C’est la mentalité qu’on doit afficher.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi