lundi 27 mai 2024

Laurent Blanc : 45 jours pour remettre l’OL dans le bon sens

À lire

Arrivé à la rescousse d’un club à la dérive, le successeur de Peter Bosz l’ancien entraineur du PSG a un mois et demi pour donner à l’OL un plan de jeu pour accrocher la Ligue des Champions. Ça va passer par des changements importants.

Les défaites contre Rennes et l’OM n’ont pas entamé le crédit de Laurent Blanc. Tant les supporters de l’OL sont lucides sur la qualité de leur équipe. Mais l’ancien champion du monde court après le temps. Ça tombe bien, dans 3 semaines, il entame avec son staff un nouveau cycle d’entrainement. Les Gones vont suer.

Depuis son arrivée à Décines, « Le Président » martèle qu’il faut prendre des points. C’est chose faite mais avec une statistique peu reluisante pour JMA. 2 succès pour 2 défaites accompagnent les débuts de Blanc. Ce n’est pas encore fini avec la réception de Nice ce vendredi. Lyon ne pourra se permettre devant Benzema de fléchir à nouveau. Sous peine de laisser le wagon du podium s’envoler définitivement.

Le dernier match contre l’OM illustre les difficultés lyonnaises du moment : manque d’impact, de coordination dans le pressing, un souci de couverture terrain entre la défense et le milieu de terrain… L’OL a encore beaucoup de maux tactiques et techniques à combler.

Le système avec Caqueret sur le côté n’a rien donné. Blanc a testé mais a perdu. D’autant plus que Bosz avant lui l’avait déjà essayé, sans résultat.

Une préparation militaire pour l’OL

Laurent Blanc a prévenu tout le monde, la trêve sera une vraie préparation pour entamer le deuxième cycle du championnat. Il est vrai que l’OL n’est pas impacté par la Coupe du Monde. Puisqu’aucun de ses internationaux français n’est concerné. Du côté des étrangers, c’est la misère aussi. Preuve que l’OL n’est plus un fournisseur pour les sélections.

Laurent Blanc peut s’appuyer sur un effectif presque complet pour imposer son style de jeu physique et tactique. Le beau jeu à la bordelaise ou lors des années parisiennes est dans toutes les têtes. Le staff devrait procéder à une préparation physique intense pour combler les lacunes de l’équipe dans ce domaine. Un souhait voulu par Blanc depuis son arrivée. Ce sera l’occasion d’en savoir plus sur les compétences du « Président ».

Lui qui a dit que la Ligue 1 a fortement progressé. Blanc devra s’atteler à mettre l’OL au goût du jour. Justement, le planning est presque militaire. C’est ce dont ont besoin les Gones. D’autant plus que le technicien rhodanien a les mains libres pour booster l’OL. Dans cette perspective de retrouver la Ligue des Champions, les Lyonnais s’attendent à du lourd.

D’autant plus vrai que Lambert est un adepte de ce type de préparation sur le temps long. Le nouvel OL sera pour 2023. En attendant, c’est l’heure des travaux.

La non-vente de l’OL, un orage au-dessus d’Aulas

C’est le feuilleton de l’été à l’OL. La vente voulue par JMA depuis cet été n’a pas eu lieu, encore. Car les départs surprise de Pathé et IDG ont contraint le Président historique des Gones à se trouver un nouveau partenaire. John Textor a été choisi mais il n’a pas encore toutes les garanties pour devenir le boss.

D’ailleurs, Romain Molina a dénoncé le choix des Lyonnais de se tourner vers Textor qui n’est pas le plus lumineux des propriétaires dans le monde du sport. Après déjà deux reports, Lyon a désormais jusqu’au 17 novembre pour terminer le processus. Sinon, une clause de résiliation pourrait rompre le lien avec Textor. Un séisme pour l’OL si tel était le cas.

JMA n’a d’ailleurs pas dit mot sur l’évolution du dossier, depuis la présentation de Laurent Blanc. Le board lyonnais est sous pression et les courtes nuits s’enchainent pour parvenir à une vente qui soulagerait tout le monde. Elle donnerait aussi un nouveau cap à Lyon dans quelques mois.

JMA ne sera pas éternel et la brouille avec Textor semble sérieuse. Les américains font du business avant de penser au sportif. Lyon présente toutes les qualités pour faire du cash rapidement. JMA va laisser son projet à un homme qui ne le suivra pas.

Tout le contraire du terrain, où JMA a confié les clés de son équipe à Laurent Blanc, qui mise aussi sur le mercato pour se renforcer. Selon nos informations, « le président » souhaite l’arrivée de 3 ou 4 joueurs pour relancer l’équipe vers les sommets, et rêve toujours de Cristiano Ronaldo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi