dimanche 29 janvier 2023

Le journal de la CAN : Bamba Dieng (Sénégal), de l’ombre de l’OM au soleil du Cameroun

À lire

Et si le jeune marseillais Bamba Dieng était la star de la CAN ? Buteur contre le Cap Vert en huitièmes, le jeune sénégalais a marqué les esprits et se présente déjà comme un des atouts des Lions de la Teranga dns la conquête du titre.

Bamba Dieng, de son nom complet Cheikh Ahmadou Bamba Mbacke Dieng, n’a pas encore trouvé sa véritable place. Même plus doublure de Milik à l’OM depuis le recrutement de Bakambu, sur un strapontin avec la sélection, susceptible d’être transféré avant la fin du mois de janvier… le joueur arrivé de l’académie Diambars, au Sénégal, en août 2020, lancé dans le grand bain par Nasser Larguet, il y  un peu moins d’un an (c’était en Coupe de France contre Auxerre), cherche encore sa place.

L’OM ne lui a pas tellement fait confiance

Bombardé « grand espoir du football marseillais » en septembre dernier, après son doublé à Monaco pour sa première titularisation en Ligue 1, le joueur de 21 ans, n’a pas pour autant changé de statut à l’OM. S’il est apparu à 20 reprises sous les couleurs de l’OM depuis le début de saison, le jeune attaquant n’a débuté que 9 matchs, pour 830 minutes de jeu au total, soit une moyenne de 42 minutes de jeu par match à peine.

En revanche, ses exploits avec les Phocéens lui ont permis d’intégrer la sélection, trois mois et demi avant l’annonce de la liste pour la CAN, par Aliou Cissé.

Si son temps de jeu est loin d’en faire un joueur important pour l’OM (surtout que Milik a très peu joué), sa cote, en revanche, le propulse sur le devant de la scène. Suivi par les clubs de Premier League, le Sénégalais est dans le viseur de Newcastle, à qui il reste un peu moins de 48h pour mettre les 15 millions demandés par Longoria, sur la table.

Entre Bamba Dieng et Cédric Bakambu, l’OM a fait son choix

L’OM a fait son choix. Entre un Bamba Dieng, jeune et plein d’avenir, et un Cedric Bakambu, de retour de Chine et qui n’a pratiquement plus joué depuis six mois, mais qui est gratuit, il a choisi le second. Presque forcé.

Lancé dans le grand bain de la CAN par Aliou Cissé contre le Cap Vert en huitième de finale (il remplace Sadio Mané, touché dans un choc violent avec le gardien capverdien, à 25 minutes de la fin), le natif de Pikine, à l’ouest de Dakar, a marqué son premier but avec la sélection, mais aussi marqué les esprits par sa célébration.

Le jeune Marseillais a reproduit avec ses coéquipiers le pas de danse, mythique au Sénégal, de Pape Bouba Diop, buteur du match d’ouverture contre la France (1-0) au Mondial-2002, et décédé en 2020. Une danse qui a marqué tout le pays, faisant de celui qui avoue se nourrir des exploits de Lions de la Teranga (dont il regarde de nombreuses vidéos), le chouchou des supporters.

Finalement, c’est au Cameroun qu’il a trouvé sa place. Celle d’héritier de la star, Sadio Mané, à qui la nation a confié la tache d’amener le Sénégal vers les sommets au Cameroun. Un lieutenant prometteur, dont la montée en puissance pourrait faire le bonheur de tout un peuple.

A lire : les résultats et le programme complet des quarts de finale

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi