vendredi 14 juin 2024

Le journal de la CAN : l’ambition impossible de Mohamed Salah

À lire

Tous les jours, retrouvez LE JOURNAL DE LA CAN, avec nos gros plans et toutes les infos sur la compétition.

< Gros plan > Mohamed Salah au Cameroun pour rien ?

En lice cette après-midi avec l’Egypte (face au Nigéria), Mohamed Salah n’a que très peu de chance de remporter la CAN. Si l’Algérie de Ryad Mahrez est tenante du titre et que le Sénégal de Sadio Mané fait partie des favoris pour l’éditions 2022, il faudrait un véritable petit miracle pour que l’Egypte parvienne à aller au bout.

A l’image de George Weah, sans doute l’un des plus grands joueurs africains de l’histoire, l’attaquant de Liverpool a très peu de chance de remporter un trophée avec sa sélection. 

La Zambie 2015, un espoir malgré tout…

Vainqueur de la Ligue des Champions (2019), champion d’Angleterre dans la foulée (2020), actuel meilleur buteur de la Premier League (avec 16 buts en 20 matchs), Mohamed Salah va avoir du mal à faire autre chose que de la figuration au Cameroun.

A lire aussi > Le calendrier complet de la compétition

A ce titre, le match des Pharaons contre le Nigéria (17h) est déjà capital. Car le deuxième du groupe D (Egypte, Nigéria, Guinée-Bissau et Soudan) affrontera le premier du groupe E en huitième de finale. Adversaire qui pourrait être… l’Algérie, grand favori à la victoire finale. Et si ce n’est pas le tenant du titre, ce sera la Côte d’Ivoire !

« Nous sommes venus nous battre pour gagner le titre », a pourtant répété le joueur de Liverpool en conférence de presse. La victoire de la Zambie en 2012 est toutefois un petit motif d’espoir pour Salah. L’équipe entraînée par Hervé Renard avait sorti le Ghana en demi-finale, puis battu la Côte d’Ivoire aux tirs au but en finale.

> Ces trois géants africains aussi, n’ont rien gagné avec leur équipe nationale

Didier Drogba (Côte d’Ivoire) : à l’instar d’un Lionel Messi avec l’Argentine, Didier Drogba a longtemps couru après un succès à la CAN. Mais l’ancien joueur de l’OM a mis fin à sa carrière internationale en 2014, un an avant le succès de Yaya Touré et la Côte d’Ivoire, aux tirs au but contre le Ghana. En 2012, la victoire lui tendait les bras, mais il manque son penalty, en finale contre la Zambie, qui finit par l’emporter, à la surprise générale, au terme de la séance de tirs au but.

George Weah (Lbéria) : Ballon d’Or en 1995, George Weah n’a jamais eu l’ombre d’une chance de remporter la CAN. Jamais dans son histoire, le Libéria, rarement dans les cent premiers au classement FIFA, n’a réussi à s’extirper de sa poule.

Salif Keita (Mali) : le plus stéphanois des Africains aussi, n’a pas réussi à remporter un trophée avec sa sélection. Pourtant, Salif Keita a participé à l’âge d’or de la sélection du Mali, qui, pour une première participation à la CAN, en 1972, ira jusqu’en finale, battue par le Congo (3-2).

< Les faits marquants du lundi 10 >

Il a fallu un penalty pour permettre au Sénégal de l’emporter, dans les arrêts de jeu (97ème minute), lors de leur entrée en lice contre le Zimbabwe.

Le premier choc de a compétition a vu le Maroc battre le Ghana (1-0), alors que le Gabon (sans Lémina ni Aubameyang, touchés par le Covid) est venu à bout des Comores sur le même score.

Après la violente agression de trois journalistes algériens pour les voler, à Douala, Samuel Eto’o a tenu à présenter ses excuses. Le tout nouveau président de la fédération camerounaise a prévenu qu’il allait saisir les autorités pour que les journalistes se « sentent chez eux et en sécurité ».

< Le programme du 11 >

Groupe E : Algérie – Sierra Leone (14h)

Groupe D : Nigéria – Egypte (17h) et Soudan – Guinée-Bissau (20h)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi