vendredi 3 février 2023

Le journal de la CAN : Malawi, le rêve bien structuré

Maroc - Malawi (20h)

À lire

Après les Comores (132ème au classement FIFA) et la Gambie (147ème), dans la famille des petits poucets de la CAN, je demande le Malawi, solide troisième su groupe B, qui défie le Maroc ce soir.

Classée 129ème nation mondiale par la FIFA, la sélection du Malawi doit sa place en huitièmes de finale à sa victoire face au Zimbabwe lors de la deuxième journée du groupe B. Un doublé su joueur des Orlando Pirates (Afrique du Sud), Hellings Mhango, répondait à l’ouverture du score du Zimbabwe. Le nul décroché face au Sénégal ne faisait que confirmer la troisième place des hommes du Roumain Mario Marinica, nommé au mois de novembre à son poste, parmi… 13 candidats auditionnés !

Le Malawi, un petit poucet rigoureux, solide et compact

Le choix de la FAM porte ses fruits. Rigoureux et fin tacticien, Marinica a façonné un groupe compact et solide qui encaisse peu de buts, récompensé par le premier huitième de finale d’une CAN de son histoire, après deux tentatives avortées, en 1984 et 2010.

A lire ici : le programme complet des huitièmes de finale

Malgré un parcours décevant dans les éliminatoires de la Coupe du Monde avant de venir au Ca    meroun (4 défaites en 4 matchs), Le Flammes (le surnom de la sélection), ont su trouver les ressources pour terminer deuxièmes de leur groupe et gagner leur billet pour la CAN.

Une des forces de l’équipe est de s’appuyer sur plus de la moitié (18 sur 28) joueurs évoluant au Malawi. Des joueurs qui se connaissent bien et qui font bloc derrière les consignes de Marinica. Le groupe (un des plus jeunes des sélections présentes au Cameroun) compense son manque d’expérience par sa fougue et son énergie, au service d’une organisation solide.

Suivre l’exemple de la Gambie

« Nous allons jouer sans stress, avec beaucoup de détermination », a d’ailleurs prévenu le sélectionneur, conscient qu’un succès serait un véritable exploit, face à un des grands favoris de la compétition. « Nous avons travaillé pour bien aborder ce match, face à une équipe solide défensivement, qui possède des joueurs de grande qualité ».

L’exemple donné par les Comores, qui ont fait trembler le Cameroun en jouant à 10 contre 11 et avec un joueur de champ dans le but, et plus encore de la Gambie, auteur d’un véritable exploit contre la Guinée, sont là pour rappeler qu’en football tout est possible. Le Malawi a droit à sa part de rêve, aussi bien structuré fut-il…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi