mercredi 21 février 2024

Le journal de Roland Garros : Federer et Tsonga de retour, les Français à leur niveau

À lire

Ce lundi marquait le retour de Roger Federer de Roland-Garros. Pour cette 130e édition, les joueurs retrouvent le public, et ça n’est pas pour leur déplaire. Chaque matin, le Quotidien du Sport s’occupe de vous résumer la journée de nos Français et la surprise du jour.

Garcia dominatrice pour son premier match

2 Françaises pouvaient se qualifier aujourd’hui, et elles n’ont pas failli à leur tâche. 3 de nos compatriotes étaient sur le cour, mais deux s’affrontaient.

Et c’est la surprise Harmony Tan qui s’est qualifiée la première. 149e mondiale, elle a disposé en 2 sets serrés (6-4, 6-4) d’Alizé Cornet, qui avait pourtant la faveur des observateurs. Plus à l’aise lorsqu’il fallait prendre des points derrière sa première balle, celle qui a été invitée par l’organisation a saisi à pleine main l’opportunité.

Caroline Garcia pourrait bien être la Française allant le plus loin dans cette édition 2021 de Roland-Garros. Dominatrice dans la plupart des domaines, Garcia n’a pas traîné. 1h07 pour conclure face à Laura Siegemund et rejoindre le deuxième tour où elle affrontera Polona Hercog.

Herbert qui a espéré, mais qui a craqué

Pierre-Hugues Herbert avait tout bon jusqu’à la fin du 4e set. Au début de ce 4e set, il menait 2 sets à 1 face à Jannik Sinner, tête de série numéro 18. Révélation du tennis italien, Sinner n’avait été arrêté que par Nadal l’an passé, preuve de son niveau. Herbert n’aura réussi qu’à freiner son adversaire, qui a remporté le dernier set 6 jeux à 4. Dans un match accroché, le Français était tout proche d’un véritable exploit, bénéficiant d’une balle de match dans le 4e set.

Benoît Paire n’est pas retombé dans ses travers. Et pour ça, on est fier de lui. Mais face à Casper Ruud, 16e mondial, il n’a réussi qu’à prendre un set. Content de retrouver le public à Roland, Benoît Paire a tenté. Après avoir remporté le premier set, le Français a craqué dans les 2e et 3e set, ne remportant que 3 jeux. Un 4e set accroché (7-6) et un succès pour le jeune Norvégien.

Jo-Wilfried Tsonga était de retour à Roland-Garros après de nombreuses blessures au dos et au bassin. Des mois et des mois d’absence qui ont pesé lourd, trop lourd. Durant tout le match, on l’a vu souffrir, successivement au dos puis au pied. A 36 ans, c’était sûrement son dernier Roland-Garros. Mais il n’a jamais démérité, donnant tout sur le terrain. Mené 2 sets à 0, il s’est arraché pour remporter le 3e set, avant de craquer en fin de 4e set. Ses maux physiques sont revenus lors de ce 1er tour, et c’est donc le Japonais Nishioka qui passe au 2e tour. Peut-être le dernier match pour le meilleur joueur français des 15 dernières années à Roland-Garros, sans public en fin de match. Une triste sortie pour Jo-Wilfried Tsonga.

Dure journée pour nos invités français

Arthur Rinderknech n’a jamais eu d’espoir face à Marin Cilic. Même si le premier set a été disputé (7-6), la suite a été rude pour le qualifié français. Seulement 3 jeux remportés face à l’ancien vainqueur de l’US Open pour le jeune Rinderknech. Cilic rencontrera Roger Federer, vainqueur net de Denis Istomin en 3 sets.

Arthur Cazaux n’a que 18 ans. Preuve de sa jeunesse, ses 3 sets perdus face à son adversaire 6-4, en lâchant à chaque set un jeu de service. Au 2e set, le 452e mondial avait pourtant surpris tout son monde en le remportant 6-2. Mais au bout de 3h30, c’est bien le Polonais Kamil Majchrzak qui s’est imposé, et qui rejoint le 2e tour.

Mathias Bourgue n’avait pas un adversaire facile en la personne de Dominik Koepfer, 59e joueur mondial. Et la surprise n’a pas eu lieu. Dominé en 3 sets par l’Allemand (6-3, 6-3, 6-4), Bourgue n’a pas su profité du soutien du public parisien, très présent sur le court n°6 pour encourager le Français.

La surprise du jour à Roland

Bianca Andreescu a craqué dès le premier tour face à Tamara Zidansek. Ce match a duré longtemps, très longtemps (3h20) et aucun set n’a été gagné facilement. Score final : 6-7, 7-6, 9-7. Coupable de trop nombreuses fautes directes (63 contre 46) et friable après sa deuxième balle (seulement 38% de points gagnés derrière son second service), la Canadienne ne verra pas le 2e tour de Roland-Garros.

On ne peut pas non plus conclure ce journal de Roland sans parler du forfait annoncé par Naomi Osaka. La Japonaise, qui faisait partie des favoris pour le sacre, avait avant le tournoi déclaré ne pas se rendre en conférence de presse. Selon elle, ces conférences ne sont pas bonnes pour la santé mentale des joueurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi