lundi 24 juin 2024

Le journal de Roland : Monfils le come-back, Struff en surprise

À lire

Ce mardi marquait le retour de Gael Monfils de Roland-Garros. Pour cette 130e édition, les joueurs retrouvent le public, et ça ne fut pas pour déplaire à Monfils. Chaque matin, le Quotidien du Sport s’occupe de vous résumer la journée de nos Français et la surprise du jour.

Monfils, un revenant !

Gaël Monfils est un joueur de Roland, et le public sait lui rendre cette passion. Il sait se surpasser dès qu’il arrive sur la terre battue de la Porte d’Auteuil, et il l’a prouvé dès ce premier tour. Face à Albert Ramos-Vinolas, expérimenté Espagnol sur terre, La Monf a prouvé son mental de guerrier. Après avoir lâché le premier set (1-6), il a remporté les 3 suivants (7-6, 6-4, 6-4), et rejoint le 2e tour. Porté par le public, Gaël Monfils a fait vibrer le Suzanne-Lenglen. Il affrontera Ymer au prochain tour, jeudi après-midi.

Gasquet convaincant, Ferro conquérante

Lors du tirage au sort du tableau principal, il était acté qu’un Français serait au deuxième tour. En effet, pour le malheur des deux, Richard Gasquet et Hugo Gaston se sont affrontés ce mardi. 14 ans d’écart entre les deux Français, et c’est finalement l’expérimenté Gasquet qui s’est imposé, assez largement (6-1, 6-4, 6-2). Gaston n’a jamais réussi à libérer entièrement son service (47% de réussite au 1er service) et a fait beaucoup trop de fautes directes (35 contre 18) pour espérer face à son compatriote.

Fiona Ferro faisait office, en début de tournoi, de meilleure chance française. Elle avait hérité d’un premier tour que l’on peut qualifier de facile, avec la qualifiée taïwanaise Liang. Mais alors que le premier set avait été remporté assez aisément (6-1) par Ferro, cette dernière a craqué dans la 2e manche (1-6), faisant 17 fautes directes et qu’un seul coup gagnant. Le dernier set fut accroché (6-4) à l’avantage de Fiona Ferro. Elle affrontera Jennifer Brady, tête de série n°13. Un deuxième tour bien plus compliqué.

Kristina Mladenovic a joué deux sets bien différents ce jour. Un premier set accroché (6-4) où elle a fait beaucoup de fautes directes, et un deuxième set où son adversaire s’est écroulé, avec 33% de première balle, 11 fautes directes et seulement 2 coups gagnants. Score final : 6-4, 6-0 pour la 61e mondiale, et une qualification pour le 2e tour.

Des défaites logiques

Océane Babel n’a que 17 ans et même pas de classement WTA. Invitée par le tournoi, elle a tiré le gros lot pour son premier tour : Elina Svitolina, 6e joueuse mondiale. La compagne de Gaël Monfils a très vite pris le contrôle du match (6-2 dans la 1e manche), avant de laisser la Française prendre les devants en début de 2e set. Finalement, Svitolina a accéléré en fin de set, finissant par le remporter 7-5. A seulement 17 ans, on devrait revoir Babel très rapidement.

Chloé Paquet n’avait pas les faveurs des pronostics au début de son match. Mais elle n’a pas démérité face à Magda Linette. Trop sur la défensive (seulement 7 coups gagnants), la Française n’a jamais pu espérer, et quitte Roland après une défaite 6-3, 6-3.

Benjamin Bonzi faisait partie des invités pour cette édition 2021 de Roland-Garros. A l’annonce du 1er tour, on imaginait le Français capable de quelque chose, face à Bagnis, 104e mondial. Mais finalement, il n’a pas eu sa chance. En 3 sets toutefois serrés (7-5, 6-3, 6-4), Bonzi s’est incliné, coupable de trop nombreuses fautes directes et ne réussissant pas à breaker l’Argentin (1/7). Il s’arrête dès le premier tour, alors qu’il avait réussi à rejoindre le 2e tour l’an passé.

Lucas Pouille faisait face à un très bon Pablo Cuevas en fin de journée. Face à l’expérimenté Uruguayen, Lucas Pouille était en trop grand manque de confiance pour espérer quelque chose. Trop régulièrement blessé ces derniers mois, Pouille a été dominé 6-3, 6-1, 6-3, sans jamais voir le jour face à un excellent Cuevas, notamment au service (10 aces et 71% de première balle). Le Français n’avait toujours pas pu lancer vraiment sa saison, il faudra désormais retourner à l’entraînement.

Des défaites surprises pour Humbert et Mannarino

Ugo Humbert n’a pas réussi à tenir son rang. Deuxième joueur français à l’ATP et tête de série n°29, le natif de Metz a été battu en 4 sets (6-4, 6-4, 2-6, 6-4) par le Lituanien Berankis. En difficulté au filet, le Français n’a jamais réussi à prendre la totale mesure de son adversaire. Il quitte Roland dès le 1er tour.

Adrian Mannarino faisait face à un solide adversaire, Aljaz Bedene. Deux joueurs expérimentés, mais qui ont fait énormément de fautes directes (48 pour le Français, 62 pour Bedene). Mannarino a été vraiment dominé dans le dernier set, après les trois premiers sets accrochés. Score final : 7-5, 3-6, 7-5, 6-2.

La surprise Struff

Jan-Lennard Struff a réalisé la surprise de cette 3e journée de Roland-Garros. 42e mondial, l’Allemand a battu Andrey Rublev, 7e mondial. Un succès acquis au bout du 5e set. Les deux premiers sets avaient été remporté par Struff, avant qu’il voit revenir le Russe les deux sets suivants. Grosse déception pour la tête de série n°7, qui était le seul joueur à avoir atteint les 1/4 de finale des 3 derniers tournois du Grand Chelem. Il était l’adversaire potentiel de Rafael Nadal en quart, le tableau est désormais ouvert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi