lundi 3 octobre 2022

Le retour du général Lacazette enflamme déjà l’OL

À lire

Cinq ans après son départ à Arsenal, Alexandre Lacazette a choisi de revenir au sein de son club formateur, déclenchant un torrent d’enthousiasme autour du club.

Si le titre de champion de France se jouait à l’intersaison, l’Olympique Lyonnais décrocherait le graal. En 2019, tout le club et son environnement avaient été complètement sous le charme du retour de Juninho et de l’arrivée comme entraîneur de Sylvinho.

En 2021, c’est cette fois la nomination de Peter Bosz comme coach et la promesse d’un football offensif et attractif qui avaient déclenché des louanges et une excitation hors-norme. Rebelote cette année avec le come-back d’Alexandre Lacazette, cinq ans après son départ pour Arsenal. Son retour a suscité un vent de folie dans la coulisse lyonnaise. Le patron de la cellule recrutement, Bruno Cheyrou, n’a pas cherché à le nier :

“L’effet buzz médiatique est également important.” Le club cherchait en effet à resserrer un lien qui s’était fortement distendu ces derniers mois avec ses supporteurs. “On souhaitait remettre de l’ordre et toute notre réflexion portait sur la force de l’institution, explique Jean-Michel Aulas.

On voulait rendre crédible notre discours et nous avons fait en sorte de passer de la réflexion aux actes.” Vincent Ponsot, le directeur du football, va plus loin : “On souhaite et on cherche des joueurs concernés par le projet du club, c’est plus facile pour des joueurs formés au club, mais ce n’est pas exclusive. C’est une première pierre avec Alex, il sera un leader garant de notre projet et de nos valeurs.” De quoi rajouter de la pression à l’avant-centre ?

Le quatrième buteur de l’histoire du club

C’est précisément au contraire cette resposanbilité qui lui a donné envie de revenir. Né à Mermoz, dans le huitième arrondissement de Lyon, à quelques kilomètres du stade de Gerland, Alexandre Lacazette a toujours été un gamin de l’OL, qu’il avait rejoint à l’âge de 12 ans. Dès son arrivée au sein du groupe professionnel en 2010, l’attaquant avait cla[1]mé dans les colonnes du Foot Lyon “vouloir marquer l’histoire de l’OL” .

Il y est parvenu, sans doute au-delà de ses espérances. Si son palmarès collectif est faible (seulement une Coupe de France et un Trophée des Champions en 2012), il a accompli individuelle[1]ment des dizaines d’exploits majuscules : 149 buts, dont 100 en Ligue 1, un triplé lors du dernier derby à Gerland en 2015 (3-0), les titres de meilleur buteur et meilleur joueur de la Ligue en 2014/2015, le premier but de l’histoire du Groupama Stadium en janvier 2016…

L’histoire n’est pas finie et, avec 129 buts, “Alex’’ chasse désormais Serge Chiesa (132 buts ) et Bernard Lacombe (149 buts), les deuxième et troisième meilleurs buteurs de l’histoire de l’OL. La première place ? Elle est assez loin, détenue par Fleury Di Nallo avec 222 buts. Alexandre Lacazette aura peut-être besoin d’une prolongation de contrat pour y parvenir. Après tout, il n’aura que 34 ans en 2025….

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi