mardi 23 juillet 2024

Le TOP 10 des meilleurs gardiens de l’histoire chez les Bleus

À lire

Alors que la performance de Mike Maignan à Dublin a affolé les réseaux sociaux, Le Quotidien Du Sport dresse le classement des 10 meilleurs gardiens de l’histoire chez les Bleus.

1. Fabien Barthez  (87 sélections entre 1996 et 2006)

C’est le gardien Français qui a le plus beau palmarès. Champion du monde 1998, champion d’Europe 2000, l’Ariégeois compte aussi une Ligue des Champions, gagée à l’âge de 21 ans, avec l’OM et quatre titres de champion (2 avec Monaco, 2 avec Manchester United). Il a aussi, au même titre qu’Hugo Lloris, perdu une finale de Coupe du Monde aux tirs au but (2006).  Très fort sur sa ligne et dans les sorties, le joueur formé à Toulouse a été déterminant à plusieurs reprises en 1998 (notamment contre l’Italie, face à Del Piero), et en 2000 (en demi-finale contre le Portugal, notamment).

A LIRE AUSSI : Equipe de France, les gagnants et les perdants du mois de mars

2. Hugo Lloris (145 sel./2008-2022)

Comme Fabien Barthez, Hugo Lloris a remporté la Coupe du Monde en étant plusieurs fois déterminant (2018), et perdu une finale aux tirs au bit (2022). En revanche, le gardien de but toujours en activité, à Tottenham, n’a jamais remporté l’Euro. Il a dû se contenter d’une finale perdue (2016). Il doit se contenter d’un titre de Champion d’Europe, avec les Espoirs (2019). Recordman du nombre de sélections (145), recordman du capitanat (121), le joueur formé à Nice, très fort sur sa ligne, a été désigné meilleur gardien du monde par l’Observatoire du football, en 2018, manquant de peu le titre de meilleur gardien de la Coupe du Monde, en raison de son erreur en finale (à 4-1 pour les Bleus).

3. Bernard Lama (44 sel./1983-2000)

La grande déception de sa vie sera d’avoir vu Aimé Jacquet lui préférer Fabien Barthez pour la Coupe du Monde 1998. Celui que l’on surnommait « le félin », pour sa capacité à bondir de sa ligne pour détourner les ballons, s’est révélé lors de l’Euro 1996 (en Angleterre) qui a vu les Français s’incliner en demi-finale, aux tirs au but, face à la République  Tchèque. 1996, un année qui le verra aussi soulever la Coupe des Coupes avec le PSG, deux ans après avoir été champion.

4. Mike Maignan (7 sel. / Depuis 2020…)

Auteur d’un arrêt exceptionnel, en fin de match contre l’Irlande, Mike Maignan apparaît déjà dans le Top 10 des meilleurs gardiens en Bleus. Ce n’est pas uniquement cet arrêt qui lui confère ce statut, mais aussi ce qu’il a fait avant, lors de ses 6 autres sélections. Et aussi ce qu’il fait avec ses clubs depuis le début de sa carrière. Avec Lille d’abord, puis le Milan AC, étant à chaque fois important dans les deux titres de champions remportés. S’il continue comme ça, on devrait le voir plus haut dans le classement.

5. Joël Bats (50 sel./1983-1989)

Titulaire au sein de la première équipe de France à remporter un tournoi majeur, en 1984, lors de l’Euro organisé en France, Joël Bats a  aussi terminé 3ème de la Coupe du Monde au Mexique (1986). Comme Fabien Barthez, il n’est pas très grand (1,80m) mais compense par une tonicité et une rapidité d’exécution exceptionnelle, qui en font l’un des meilleurs gardiens de sa génération. En 1986, il remporte le premier titre de l’histoire du PSG.

6. Georges Carnus (36 sel./1963 à 1973)

A l’époque, l’équipe de France jouait beaucoup moins souvent, ce qui explique son relativement faible nombre de sélections par rapport à la durée de sa carrière internationale (ainsi qu’à la concurrence de Marcel Aubour). 3 fois champion de France ave Saint-Etienne (68, 69 et 70) et une fois avec l’OM (72), il a gardé les buts de l’Equipe de France à une époque peu glorieuse. Il mettra un terme à sa carrière à l’âge de 32 ans, après un grave accident de voiture.

7. Steve Mandanda (35 sel./2008 à 2022)

Il a eu le malheur de vivre ses plus belles heures de gardien de but en même temps qu’Hugo Lloris. Cela aura pour conséquence de le priver de ce poste de n°1 chez les gardiens, qu’il n’occupera que lors des absences du capitaine des Bleus. Très fort sur sa ligne, pas maladroit balle au pied, le gardien qui fait les beaux jours du Stade Rennais, aurait mérité une meilleure carrière en Bleu, même s’il a un titre de champion du Monde à son palmarès.

8. Grégory Coupet (34 sel./ 2001 et 2008)

Resté dans l’ombre de Fabien Barthez, Grégory Coupet , le gardien de but formé à Saint-Etienne n’aura joué aucune grande compétition internationale avec les Bleus. Sa puissance (1,81m pour 80 kg) , sa présence dans les 6 mètres et son charisme, en font un des meilleurs gardiens de l’histoire des Bleus.

9. Bruno Martini (31 sel./1987 à 1996)

Champion d’Europe Espoir en 1988, Bruno Martini impose son physique et sa rigueur dans les buts des A, avec qui il joue l’Euro 1992 comme titulaire (sous les ordres de Michel Platini). Mais le foot français n’est pas à son prime et les Bleus ne passent ne passent pas la phase de groupes.

10. Claude Abbes (9 sel./1954 – 1958)

Une sorte de comète dans les buts de l’Equipe de France. Remplaçant de François Remetter au début de la Coupe du Monde 58, il devient n°1 après le premier match (défaite 2-3 face à la Yougoslavie). Après le mondial, que les Bleus termineront à la troisième place, il ne portera que deux fois le maillot tricolore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi