mardi 27 février 2024

Le top 5O de la Coupe du Monde : Benzema, Messi, Griezmann… l’art d’être décisif dans les grands matchs

À lire

Notre 50 des stars de la Coupe du Monde se poursuit de la 40ème à la 31ème place, Benzema, Messi et Griezmann au révélateur.

Sardar Azmoun (Iran)

A 27 ans, cet attaquant est une valeur sûre de la sélection iranienne. Depuis plus de huit ans, il en est un magnifique fleuron (62 sélections pour 40 buts). Azmoun s’appuie sur un gros gabarit (1m86, 79 kg) et un sens de la concrétisation impressionnant. Curieuse destinée que la sienne alors qu’il n’a jamais joué dans son pays en club en professionnel. Il a débuté en 1ère division russe au Rubin Kazan. Il est devenu le meilleur buteur iranien de la Ligue des Champions. Depuis janvier, il a signé au Bayer Leverkusen. Et ce après avoir brillé pendant trois saisons avec le Zénit Saint-Pétersbourg (triple champion de Russie, vainqueur de la Coupe de Russie en 2020, double vainqueur de la Supercoupe de Russie en 2020 et 2021, meilleur buteur du championnat russe en 2020, meilleur joueur du championnat russe en 2021…). L’ancien attaquant du FK Rostov avait été écarté de la sélection pour l’édition brésilienne en 2014. Mais depuis la Coupe d’Asie en 2015 en Australie, il a changé de dimension. La Team melli ne peut plus se passer de cet attaquant décisif.

Weston Mckenie (États-Unis)

En 2018, les Etats-Unis avaient été absents de la Coupe du monde. Gregg Berhalter, le sélectionneur, a été un grand artisan de la reconstruction. Elle a été basée sur la jeunesse pour revenir au plus haut niveau. Le Texan de 24 ans fait évidemment partie de ce projet ambitieux. Il est énergique, puissant, excellent récupérateur. Quoi de plus normal quand on sait que la Juventus a levé l’option d’achat pour lui à hauteur de 18,5 millions d’euros. Le Team USA espère de belles choses durant cette Coupe du monde au Qatar avec un McKennie infatigable. Joueur très versatile, pouvant évoluer à plusieurs postes au milieu de terrain et aux avants-postes (comme il le fait à la Juve et avant à Schalke 04), il soulage beaucoup ses équipiers par son sens du sacrifice et son pouvoir de concrétisation. Depuis enfant, il rêve de la Coupe du monde. C’est à Edgard Davids et Arturo Vidal qu’on aime comparer ce fils de sergent de l’armée de l’air américaine qui a grandi en Allemagne à Kaiserslautern. Grand fan d’Harry Potter, McKennie pourrait réserver quelques tours de magie au Qatar…

Aaron Ramsey (Pays de Galles)

En s’engageant avec Nice en août, l’international gallois de 31 ans a ouvert un nouveau chapitre dans sa carrière. Avant cela, le natif de Caerphilly a passé trois ans à la Juventus, après avoir été en fin de contrat à Arsenal en 2019. Mais le milieu de terrain a connu une saison passée très délicate en ne disputant que 3 matches avec les Bianconeri. Il a ensuite été prêté aux Rangers. S’il n’a disputé que 7 matches (2 buts) en championnat écossais, les supporteurs de Glasgow se souviennent surtout de son tir au but manqué en finale de la Ligue Europa contre Francfort… A Nice, il va donc essayer de retrouver un second souffle. Si son physique le laisse en paix car il a accumulé pas mal de blessures ces dernières saisons. Par contre avec les Dragons depuis ses débuts internationaux en novembre 2008 (contre le Danemark), l’équipier de Gareth Bale a souvent montré son meilleur visage (75 sélections, 20 buts).

Lionel Messi (Argentine)

A 35 ans, la Pulga n’a plus ses jambes de 20 ans. Cela étant, il reste ce joueur extraordinaire capable de coups d’éclat époustouflants qui peuvent changer le cours d’un match. Malgré le temps qui passe, le natif de Rosario reste un des meilleurs footballeurs de la planète. Un Messi qui court toujours après ce titre de champion du monde avec l’Albiceleste, le seul gros titre manquant à son palmarès. On sait à quel point le maillot national est important pour le finaliste de la Coupe du Monde 2014. Son émotion quand il a remporté la Copa America en 2021 a parfaitement prouvé. Désormais le capitaine de l’argentine (163 sélections et 88 buts), joueur le plus capé et meilleur buteur de l’histoire de son pays ne participant logiquement plus à toutes les phases de jeu. Car Lionel Scaloni a mis au point un système de jeu qui rend la sélection moins dépendante de lui. Mais l’icône nationale argentine en reste un maillon évidemment fondamenental.

Lautaro Martinez (Argentine)

Cet attaquant de 25 ans ne cesse de progresser au fil des saisons. Surtout depuis qu’il a signé à l’Inter Milan en 2018. Sa magnifique contribution a mené le club lombard vers le titre de champion d’Italie en 2021. Dans un championnat aussi rugueux que celui de la Serie A marquer 21 buts la saison passée vous classe un joueur. Et Scaloni en fait naturellement un élément primordial dans son dispositif. Car si le natif de Bahia Blanca excelle logiquement par son apport offensif, l’Argentin est par ailleurs très précieux au niveau de la récupération. Lautaro Martinez pourrait aussi prendre une splendide revanche lui qui avait été écarté lors de la dernière édition.

Fahad Al-Muwallad (Arabie Saoudite)

Cet attaquant de 28 ans dont le père est sénégalais et la mère saoudienne a commencé sa carrière professionnelle à l’âge de 16 ans seulement avec le club de Ittihad. En 2013, il a honoré sa première cape avec l’Arabie Saoudite le 6 janvier 2013 contre l’Irak en match amical. Trois jours plus tard, il a marqué son premier but face au Yemen. Désormais ce buteur va dépasser les 70 sélections (62 sélections, 17 buts). Il aura à cœur de faire oublier une Coupe du Monde 2018 décevante tant collectivement qu’individuellement. Pas simple quand on est dans la poule de l’Argentine, du Mexique et de la Pologne…

Hector Moreno (Mexique)

Seulement quinze joueurs dans l’histoire d’El Tri ont dépassé le cap des 100 sélections. Hector Moreno (124 sélections, 5 buts) en fait partie. A 34 ans, ce défenseur intraitable a évolué dans de très bons clubs européens comme  Alkmaar, Espanyol de Barcelone, PSV Eindhoven, AS Roma, Real Sociedad… Le champion des Pays-Bas 2009 et 2016 tions, 88 buts), joueur le plus capé et
meilleur buteur de l’histoire de son pays, a été sacré très tôt en sélection (champion du monde des U17 en 2005). Le Mexicain qui évolue désormais au pays  à Monterrey est en passe de participer à sa quatrième Coupe du monde.

Karim Benzema (France)

A 34 ans passés, l’attaquant du Real ne baisse pas du tout de régime. Bien au contraire ! La saison écoulée, il a une nouvelle fois enchaîné les titres avec un quatrième championnat d’Espagne, une cinquième Ligue des Champions dont il a fini meilleur buteur (15 buts et 2 passes décisives), une quatrième Supercoupe d’Espagne et un titre de meilleur buteur de Liga (27 buts et 12 passes décisives) pour une toute première fois depuis qu’il a mis les pieds au Real en 2009. En Bleus, il surfe sur la même dynamique positive.

Depuis qu’il a signé et soigné son retour en sélection à l’Euro, il a marqué déjà 10 fois. En 97 sélections, il en est à 37 buts. Série en cours. Il devrait récolter le Ballon d’Or qu’un Français a obtenu pour la dernière fois en 1998 (Zidane). Et si Benzema se rapproche doucement des 100 sélections que seuls 9 joueurs tricolores ont déjà atteintes, on s’attend évidemment à ce que l’ancien Lyonnais porte les Bleus très haut au Qatar. Il en va de la destinée de l’Équipe de France qui s’y rend pour défendre son titre.

Kylian Mbappé (France)

A 23 ans, le natif de Bondy fait tomber les records les uns après les autres. La saison passée, l’ancien monégasque est encore passé dans une autre dimension. Si comme attendu il est devenu champion de France pour la cinquième fois de sa carrière (et la 4ème avec le PSG), il est devenu à son jeune âge le premier joueur de l’histoire de la L1 à finir à la fois meilleur buteur (28 buts) et meilleur passeur (17 passes décisives). En l’espace de 57 sélections (47 titularisations) et 27 buts, il fonce sur le record de Thierry Henry (51 buts). Au même âge, l’ancien Gunner n’avait marqué que 8 fois avec l’équipe de France !

Antoine Griezmann (France)

En ce début de saison, le champion du monde français a été limité à 30 minutes à cause d’une clause dans le contrat de prêt avec option d’achat acté entre Barcelone et l’Atlético Madrid. Un retour à la normale serait prévu prochainement. Didier Deschamps prend régulièrement des nouvelles de son attaquant. Il est évident que plus la Coupe du monde va approcher plus l’attaquant des Colchoneros de 31 ans va devoir être en rythme. Son rôle en équipe de France n’est évidemment pas neutre.

Griezmann est tout sauf un joueur lambda. Ses statistiques démontrent son statut. Même s’il a connu des passages plus difficiles dernièrement. En 108 sélections, il a marqué 42 fois. Le 10 octobre 2021, il est devenu lors de la finale de la Ligue des Nations remportée par la France le neuvième joueur à atteindre les 100 sélections en Bleus. Contre le Danemark le 25 septembre, il était capitaine pour la première fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi