lundi 4 mars 2024

Le vrai bilan de Pablo Longoria à l’OM (vous allez être surpris !)

RENNES - OM (21H05)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

RENNES – OM (21H05)

Alors que pour beaucoup d’observateurs, Pablo Longoria est sur le départ, on fait déjà son bilan. Et les faits sont là : il n’y a pas beaucoup de raisons de se réjouir. Ce qui donne encore plus d’importance au match de Coupe de France contre Rennes.

7ème de Ligue 1 à 6 points du podium, l’Olympique de Marseille joue un 16ème de finale de Coupe de France compliqué, face à Rennes, au Roazhon Park (21H05), avant de recevoir Monaco pour le compte de la 19ème journée. Deux matchs très importants qui, en cas de mauvais résultats, peut plonger l’OM dans une profonde crise. Pour l’instant épargné par la majorité des supporters, Pablo Longoria voit toutefois son totem d’immunité de plus en plus menacé. 

A LIRE AUSSI : Anthony Martial à l’OM ?

Nous nous sommes intéressés au bilan de l’Espagnol, arrivé en juillet 2020 à l’OM, d’abord en tant que directeur sportif, avant de devenir président, en février 2021. Transferts, résultats sportifs… c’est loin d’être satisfaisant. Ce sont surtout les résultats sportifs de cette deuxième partie de saison, qui diront si l’échec se confirme.

Une balance des transferts à moins 180 millions

Adepte du mouvement (quasi perpétuel), Pablo Longoria a géré 122 mouvements de joueurs en trois saisons et demi. Parfois, plus de deux mouvements pour le même joueur, à l’image de Jordan Amavi, Arkadiusz Milik ou Ruben Blanco (entre prêts, achat, vente…). Le tout pour une balance négative de 180,82 millions d’euros. 283,27 millions d’euros dépensés, contre 102,88 millions d’euros dans la balance des crédits. 

La venue d’Alexis Sanchez, à titre gratuit, restera le plus beau coup de Pablo Longoria à l’OM.

A son actif, des très bons coups, comme les arrivées gratuites d’Alexis Sanchez et Chancel Mbemba, lors de l’été 2022, des opérations financières intéressantes, comme la plus value de 5 à 6 millions sur l’aller et retour de Renan Lodi, mais aussi de lourds échecs, comme l’achat de Vitinha pour 32 millions d’euros, en janvier 2023 et d’autres, un peu moins lourds, comme les 15 millions d’euros payés pour le Brésilien Gerson. Sans parler des Radojnic, De la Fuentes, Henrique et autre Malinovskyi…

On ne peut pas en dire autant pour les deux recrues de janvier 2023 : Azzedine OUNAHI et VITINHA. On attend beaucoup plus du premier, alors que, pour l’instant, le deuxième est un terrible flop.

Il faut encore attendre la fin de saison pour savoir si les arrivées de cet été (Ndiaye, Sarr et autre Correa…) finiront dans la colonne des Flops. Idem pour Azzedine Ounahi, payé 8 millions d’euros il y a un an, et qui fait un remake de docteur Jekyll et Mister Hyde, entre le Maroc et l’OM. 

Des belles places en championnats, mais surtout des grosses déceptions sportives

Les trois saisons pleines de Pablo Longoria à l’OM se sont terminées par une 5ème place en 2021 (élimination en 32ème de finale par le Canet, club de National 2, en Coupe de France); une belle 2ème place en 2022, avec une défaite à Nice en quart de finale de la Coupe de France; et enfin, une 3ème place en 2023, après une énorme déception en Coupe de France, contre Annecy en quart de finale, après l ‘élimination du PSG.

Les parcours européens des Marseillais n’ont pas été glorieux. Lors de la saison 2020/2021, l’OM devient détenteur du plus grand nombre de défaites de suite (13) en Ligue des Champions et termine 4ème de son groupe. La saison suivante (2021/2022), l’OM ne fait pas mieux que troisième en Ligue Europa et est basculé en Ligue Europa Conférence, où il s’inclinera en demi-finale contre le Feyenoord Rotterdam. Lors de la saison 2022/2023, les Marseillais terminent 4ème de leur groupe après avoir tout gâché lors du dernier match, au Vélodrome contre Tottenham (défaite 1-2).

Cette saison, ce n’est guère mieux. Battus lors du troisième tour de qualification pour la Ligue des Champions par le Panathinaïkos, les Marseillais participent à la Ligue Europa. Deuxième de leur groupe, ils peuvent toutefois encore nourrir des espoirs dans cette compétition. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi