jeudi 29 juillet 2021

L’énorme coup de gueule du coach de Roanne : « Il faut se poser des questions sur les nouvelles générations »

À lire

Battu 75-69 par Boulogne-Levallois, Roanne a néanmoins sauvé sa place en Jeep Elite. Une défaite qui n¹est néanmoins pas du goût du coach de la Chorale Jean-Denys Choulet.

« C’était jouable si on avait voulu que ce soit jouable, si l’ensemble de l’équipe avait voulu que ce soit jouable. Pas seulement deux ou trois joueurs. Qui nous a vraiment aidés ? Ibekwe, Ona-Embo, Cavallo, Ville, Touré par moments qui a fait ce qu¹il a pu, pas forcément dans un contexte facile. Après, les autres (il soupire).

Certains parlent beaucoup, pensent qu’ils sont les plus grands joueurs du monde, mais il ne faut pas faire un bon match une fois tous les trois mois pour être un bon joueur, il faut faire un grand match toutes les semaines. Il y en a, je me pose des questions.

Je suis à la fois surpris et déçu. Je pensais sincèrement qu’après le match qu’on a joué contre Chalon, qui était le match le plus dur de la saison, on allait peut-être avoir la chance d’avoir une journée de répit dans la saison. On n¹en aura pas. Souffrir comme ça toute la saison et arriver encore aujourd¹hui ici avec des comportements qui ne sont clairement pas en adéquation avec ceux que devraient avoir des sportifs professionnels, non seulement sur le terrain, mais en dehors, il y a des choses que je n’accepte plus. Heureusement que c’est la fin de la saison car certains comportements ne font pas partie de mes valeurs.

Sortir que Steeve Ho You Fat a signé deux ans à Levallois avant le match, je m¹en fous. A la limite, tant mieux pour lui, il a fait une bonne saison, il va pouvoir profiter à 33 ans d’un contrat de deux ans dans une équipe qui va le payer beaucoup mieux que ce qu’on le payait nous, tant mieux pour lui. Ça ne me dérange pas, mais j’aurais aimé que, ce soir, il morde le plancher avec les dents et ce n’est pas spécialement ce que j’ai vu. Qu¹il puisse rebondir avec un bon contrat, je suis le premier satisfait pour lui. Ça veut aussi dire qu’on n¹a pas fait que du mauvais travail cette année. »

« Malheureusement pour certains, dans la vie, le talent ne suffit pas »

« Pour d’autres, je pense qu’il est temps que la saison se termine parce que je n’aurai plus la patience que j’ai eue. J’aurais aimé aussi qu’on glisse un petit mot pour Jamel Artis, ancien de Levallois, qui va se faire opérer, mais ça je crois que ce n’était même pas la peine d’y songer, il n’y en a pas un qui en a parlé. Ça ne me surprend pas. J’attendais que quelqu’un en parle, que quelqu’un glisse un petit mot, je n’ai pas voulu le faire moi parce que bon…

Apparemment, j‘ai des valeurs dans la vie qui font que je ne vois pas les choses comme certains. Heureusement que j’ai fait 30 ans de basket et que le plus gros de ma carrière est derrière moi parce que, franchement, il faut se poser des questions sur les nouvelles générations, et en particulier les nouvelles générations de Ricains.

Il faut vraiment se poser des questions. Je pense que le recrutement ne doit pas se faire sur des statistiques, mais sur l’individu. C’est une déception parce que je pensais pouvoir venir chercher quelque chose ici. C’est encore plus une déception parce que si on met les ingrédients qu¹on a mis dans le dernier quart-temps durant tout le match, ce n¹est pas la même limonade. Après, encore faut-il que les gens veuillent le faire…

On peut louer la re-signature de Boubacar Touré qui s¹est battu, qui s’est fait mal à l’épaule, qui est revenu sur le terrain se battre. Il est perfectible, mais il va faire des choses. Malheureusement pour certains, dans la vie, le talent ne suffit pas. Et heureusement pour les besogneux d¹ailleurs. »

Propos recueillis par Adrien Cornu

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img