lundi 27 mai 2024

L’énorme coup de pression de Jean-Michel Aulas va-t-il vraiment aider l’OL ?

À lire

Jean-Michel Aulas persiste et signe dans ses propos sur Europe 1. le Président de l’Olympique Lyonnais a confirmé la mise sous pression de Peter Bosz et sera prêt à l’éjecter à la fin de février pour redresser l’OL.

Que se passe il entre JMA et Peter Bosz. Si le dernier a souhaité partir à la fin du mois d’août, les deux hommes forts de l’OL conduisent t-ils le même bateau. En grande difficulté dans le club lyonnais, Peter Bosz n’a plus Juninho pour l’aider dans sa mission. Pourtant, on ne peut pas reprocher à l’ancien entraineur de l’Ajax de s’adapter.

Mais un nouveau coup de pression a remis Bosz au milieu de la tempête lyonnaise. Jean-Michel Aulas ayant assuré que son entraineur resterait en place jusqu’à fin février. inédit pour l’OL.

La nouvelle sortie sur Europe 1 du Président Lyonnais amorce clairement un virage pris par l’OL. En mettant de nouveau les pieds dans le plat sur un sujet qui fait débat. Car Peter Bosz bénéficie du soutien des supporters. Très apprécié pour sa franchise et son esprit du jeu, le Néerlandais a toujours la confiance du peuple lyonnais.

Du côté des joueurs, même son de cloche. Les Gones sont-ils en train de perdre pied. « Peter Bosz, c’est costaud mais il n’y a pas de résultats à la auteur. Nous ne mettrons pas en danger, nous ne sommes pas idiots. (…) Laurent Blanc, oui j’y pense ». Une déclaration qui ne manquera pas de faire réagir entre Saône et Rhône.

Pourquoi Aulas déclare la (guerre) à Bosz ?

La déclaration de JMA fait suite à une interview de Peter Bosz dans les colonnes du Progrès. Très classe et en toute franchise, l’entraineur de l’OL assume les résultats de l’OL il affirme même : « En temps normal, dans un club comme celui-là, à cette place au classement, j’aurais été viré ». C’est une déclaration très froide et honnête du Néerlandais.

Fort de cette conscience, Peter Bosz sait que son mandat s’écrit sur les pointillés au Groupama Stadium. Dans son entretien avec le Journal Le Progrès, il confirme plusieurs choses : le renfort de la discipline, de changer les choses aussi bien avec son staff que ses joueurs.

Très lucide, Peter Bosz sait que les matchs qui viennent seront déterminants pour son avenir personnel et celui de l’OL.

La sortie de JMA peu après l’entretien de son entraineur ressemble à une condamnation. Ce tour de passe passe médiatique semble indiquer la fin de l’histoire entre l’OL et Peter Bosz. Après Sylvinho, ce serait un double échec pour le sextuple champion de France et Juninho.

Condamner Peter Bosz à la potence si tôt ne ressemble pas à la méthode Aulas. D’ailleurs, le tacle du Président Lyonnais envers son coach ressemble à un coup d’épée volontaire.

Laurent Blanc et l’OL, enfin du concret ?

À l’image de ses dernières déclarations médiatiques, JMA a mis les pieds dans le plat. En outre, en citant le nom de Laurent Blanc, le Président lyonnais cible déjà son prochain entraineur.

C’est un nom familier entre Rhône et Saône qui revient depuis quelques années. Actuellement au Qatar, l’ancien champion du Monde 98 pourrait être tenté par un challenge à Lyon.

JMA aurait des contacts avec l’ancien entraineur du PSG. Et, sa venue ne serait pas étrangère au projet lyonnais. Mais il y a des freins. Peter Bosz a une mission à accomplir avec l’OL, à défaut que ses joueurs répondent présent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi