jeudi 23 mai 2024

L’énorme défi d’Israel-Premier-Tech sur le Tour de France

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’ancienne formation World Team, Israel-Premier Tech redescendue en Pro Team affiche en cette première partie de saison 2024 de très beaux résultats dans un contexte pourtant très sensible.

En quatre mois, Israel-Premier Tech a déjà engrangé 15 victoires. Une belle moisson ! « On est contents, confirme le manager général Kjell Carlstrom. On avait pour objectif de bien commencer la saison. On cherchait le podium sur le Tour Down Under. Cela a été parfaitement exécuté avec la victoire (Stephen Williams, Ndlr). On a bien couru aussi sur le Tour de Catalogne. Et même sur des plus petites courses. Une victoire reste une victoire ! ».

15 victoires au compteur, c’est déjà mieux qu’en 2023 (12 victoires). « En 2022, la saison a été très stressante. Il y a eu cette lutte pour la relégation. Cela a pompé beaucoup d’énergie à tout le monde et généré pas mal de vibrations négatives. Cela a pris du temps pour reconstruire un nouvel état d’esprit. 2023 a surtout servi à cela. On a retrouvé beaucoup de positivité sur nos courses ». En quatre participations depuis 2020 au Tour de France, cette équipe a déjà obtenu trois victoires d’étape.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité cycliste

« On a retrouvé beaucoup de positivité sur nos courses »

A coup sûr, la Grande Boucle à venir va constituer un des grands défis de cette deuxième partie de saison pour Israel-Premier-Tech : « A chaque grand Tour, on vise les victoires d’étapes. Le Tour de France n’échappe pas à la règle. L’an dernier, on a gagné une étape (Michael Woods la 9ème, Ndlr). Il y a deux ans, deux autres (Simon Clarke et Hugo Houle, les 5ème et 16ème, Ndlr). On aimerait vraiment rester sur ce même schéma. Pour l’instant, nous sommes davantage focalisés là-dessus que sur une place pour un classement général ».

On peut louer les résultats actuels de cette équipe Pro Team surtout dans le contexte politique et géopolitique actuel. Ses coureurs sont ainsi obligés de s’entraîner avec des maillots neutres par mesure de sécurité suite au conflit dans le Proche-Orient ! « De notre côté, nous nous axons surtout sur le sportif. Nous donnons le meilleur sur le vélo. En ce qui concerne le reste moins on l’évoque mieux c’est… » Israel-Premier Tech préfère faire parler d’elle par ses victoires sur la route.

À LIRE AUSSI : comment l’écurie israélite revient en force

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi