jeudi 23 mai 2024

Les 10 buts qui ont marqué l’histoire de l’OL

À lire

Le Quotidien du Sport s’est amusé à choisir dix buts parmi les plus glorieux de l’histoire de l’OL, depuis la remontée en Ligue 1 en 1989. Et vous ? Quels buts vous ont le plus marqué ? Venez-nous le dire sur notre page Facebook !

FLORIAN MAURICE À ROME EN 1995

Il s’agit ici du premier exploit européen de l’Olympique Lyonnais. Opposé à la Lazio Rome, un ogre à l’époque leader de la Serie A, Lyon avait déjà créé la surprise en gagnant 2-1 à Gerland en 16ème de finale aller de la Coupe de l’UEFA. Le retour allait être encore plus mémorable avec un succès 2-0 au Stade Olympique. Immense buteur de l’OL dans les années 90, Florian Maurice avait ouvert la marque après un remarquable enchaînement en pleine course contrôle de la poitrine-frappe du plat du pied dans le petit filet opposé.

CLAUDIO CAÇAPA À SAINT-DENIS EN 2001

C’est l’un des symboles de la Coupe de la Ligue gagnée par l’OL en 2001, un trophée que le club attendait depuis 28 ans ! Vainqueur de la finale 2-1 contre Monaco, l’OL avait ouvert la marque par son défenseur brésilien Claudio Caçapa qui avait lobé victorieusement le gardien avant de terminer sa course folle en tombant au fond des filets ! Une image restée dans la postérité, même si le but vainqueur de Patrick Muller dans la prolongation a évidemment lui aussi une place au chaud au fond de notre cœur.

SONNY ANDERSON CONTRE L’INTER MILAN EN 2002

Il s’agit sans doute du plus beau but de l’OL à la conclusion d’un enchaînement collectif. En quelques secondes et six passes consécutives à une touche de balle, Lyon avait mis hors de portée la défense de l’Inter Milan avant que Sonny Anderson, servi par Eric Carrière, ne termine d’une magnifique frappe du gauche. Ce soir-là, l’OL et l’Inter s’étaient quittés sur un nul 3-3 à Gerland en phase de groupes de la Ligue des Champions.

SIDNEY GOVOU CONTRE MARSEILLE EN 2006

Le numéro 14 a mis tellement de buts magnifiques ou décisifs qu’il aurait pu à lui tout seul constituer un Top 5 dans cette liste. Il y a son but décisif dans l’un des plus beaux derbys de l’histoire (ASSEOL : 2-3, en 2005), son doublé face à Oliver Kahn (OL-Bayern Munich : 3-0, en 2001), ou encore son but décisif en finale de la Coupe de France (OL-PSG : 1-0, en 2008). Mais nous avons ici choisi sa volée dans la lucarne de Fabien Barthez un soir d’Olympico (OL-OM : 2-1, en 2006) : à la réception d’un dégagement complètement manqué d’un défenseur marseillais, « Sid » avait réussi une surpuissante reprise de volée pleine lucarne déclenchée à l’entrée de la surface de réparation.

JUNINHO À MUNICH EN 2003

Impossible de faire cette liste sans mettre à l’honneur un des 44 coups-francs de Juninho. Pourquoi celui-ci ? Car tous les critères sont réunis : le prestige (un match de Ligue des Champions), la victoire (21), l’adversaire (le Bayern Munich et le meilleur gardien du monde de l’époque Oliver Kahn), la distance (35 mètres) et, bien sûr, la lucarne parfaitement nettoyée.

KARIM BENZEMA CONTRE MANCHESTER UNITED EN 2008

C’est le soir où un gamin de 20 ans avait explosé aux yeux de l’Europe du football. A Gerland, face à Manchester United (1-1) en 8èmes de finale de la Ligue des Champions, Karim Benzema avait réussi un enchaînement stratosphérique à l’entrée de la surface de réparation avant de déclencher une stupéfiante et imparable frappe du pied gauche à ras de terre sur la gauche du légendaire gardien néerlandais Edwin Van Der Sar.

MIRALEM PJANIC À MADRID EN 2010

Un but comme témoin de ce qui est sans doute encore aujourd’hui le plus bel exploit européen de l’histoire de l’OL. A l’époque, la finale de la Ligue des Champions est prévue à Bernabeu et le Real Madrid de José Mourinho et Cristiano Ronaldo est programmé pour s’inviter à la fête. Oui mais voilà l’OL est passé par là. Vainqueur lors du huitième de finale aller (1-0) grâce à Jean II Makoun, l’OL arrache le nul à Madrid grâce au but égalisateur plein de technique et de sang-froid de Miralem Pjanic.

JIMMY BRIAND À SAINT-ETIENNE EN 2013

Des buts décisifs à la dernière minute dans le derby à Geoffroy-Guichard, il y en a des tas : Sidney Govou (victoire 3-2 en 2004), Karim Benzema (1-1 en 2008), Moussa Dembélé (victoire 2-1 en 2019). Mais celui de Jimmy Briand a une place à part. A la réception d’un centre venu de la gauche signé Yoann Gourcuff, « Jimbo » avait congelé le Chaudron d’un coup de tête imparable qui avait offert à l’OL la victoire 2-1 à la 93èmeminute.

ALEXANDRE LACAZETTE CONTRE L’AS ROMA EN 2017

Comme d’autres dans cette liste, Alexandre Lacazette aurait pu figurer plusieurs fois dans ce Top 10. Comme nous avons choisi de ne retenir qu’un but par joueur, nous avons opté pour son incroyable enchaînement contrôle à l’entrée de la surface de réparation-frappe en pleine lucarne réussi à la dernière minute lors de la victoire contre l’AS Roma (4-2) en 8èmes de finale de la Ligue Europa 2017. Sa célébration stoïque est elle aussi restée dans la légende du club.

NABIL FEKIR CONTRE BORDEAUX EN 2017

Les coups de génie de Nabil Fekir se ramassent à la pelle. Mais ce but-là ne ressemble à aucun autre : de son mauvais pied, le droit, de très loin, 54 mètres, le numéro 18 avait fait exulter le Groupama Stadium en réussissant à tromper Benoît Costil. De si loin, on parle souvent d’un lob. A tort car c’est bien d’une frappe tendue et puissante que Fekir avait fait la différence. Un pur coup de génie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi