jeudi 23 mai 2024

Les bons choix de Marième Badiane (Fenerbahçe)

À lire

A quelques mois des JO, Marième Badiane a donné une nouvelle orientation à sa carrière en quittant Montpellier en cours de saison pour Fenerbahçe. Un choix payant.

Marième Badiane (29 ans) a connu une saison agitée hors des parquets. Après deux saisons à Montpellier où elle est devenue un cadre (11,7 points, 6,4 rebonds, 1,3 contre de moyenne en championnat et 14,8 points en Eurocoupe), la Bretonne d’origine a choisi de tenter l’expérience à l’étranger et pas dans n’importe quel club puisqu’elle a rejoint mi-février ce qui se fait de mieux en Europe, le Fenerbahçe de Valérie Garnier et son effectif XXL.

Elle avait commencé la saison à Montpellier et a rejoint la Turquie. Deux mois seulement après son arrivée, Marième Badiane retrouvait une équipe française, Villeneuve d’Ascq, pour un des matches les plus importants de sa carrière, une finale d’Euroligue. Les filles de Valérie Garnier ont parfaitement géré ce grand rendez-vous et l’internationale française a remporté sa première Euroligue en battant largement Villeneuve d’Ascq (106-73).

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du basket dans votre mag

À la fois maman et sportive de haut niveau

Satisfaite de sa dernière recrue, Valérie Garnier nous explique pourquoi elle souhaitait la faire venir même en cours de saison :

« On avait signé l’Américaine Napheesa Collier pour le poste 3-4. Un profil de ce type est difficile à trouver et on cherchait une intérieure supplémentaire. Marième a répondu parfaitement à nos attentes, elle a été déterminante en Euroligue. Marième Badiane a peu joué en Turkish League car on avait trop de joueuses mais en Europe elle a été au rendez-vous. Elle est arrivée en cours de saison, mais elle s’est vite adaptée. Elle a été précieuse dans l’engagement, exemplaire. Le club l’a mise dans les meilleures conditions, mais c’est à elle que revient le mérite de sa parfaite intégration. »

Maman d’une petite fille depuis décembre 2022, Marième Badiane a décidé de mener de front la vie de maman et celle de sportive de haut niveau.

Deux ans après l’heureux évènement, elle a retrouvé sa place en équipe de France grâce à ses performances avec Montpellier qu’elle avait rejoint après une fin de collaboration compliquée avec l’ASVEL. Polyvalente, elle peut évoluer pivot ou ailière forte et représente un atout important pour le sélectionneur Jean-Aimé Toupane qui devrait la sélectionner pour les JO après un Euro 2023 où elle a brillé :

« Cela me donne confiance et me montre que je franchis les étapes dans la hiérarchie. C’est un objectif pour moi. C’est une récompense du travail fourni. Je sais que j’ai la confiance de l’entraîneur (Jean-Aimé Toupane) et de mes coéquipières. C’est de bon augure avant les JO. On a encore du travail, il faut bosser sur les détails, travailler sur nos collaborations défensives, créer des automatismes entre nous, limiter les pertes de balles, être plus lucides » expliquait-elle l’année dernière au sortir de l’Euro.

A 29 ans, Marième Badiane devrait disputer ses premiers JO et elle compte bien poursuivre sur la lancée de sa saison avec Montpellier et Fenerbahçe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi