mercredi 22 mai 2024

Les coups de coeur et coups de gueule du Quotidien Du Sport : Lens, champion du coeur

À lire

Retour sur la semaine qui vient de s’écouler, avec les coups de gueule et les coups de coeur de Stéphane Désenclos. Lens rafraîchit le football français, John Textor se paye Jean-Michel Aulas.

Le gros coup de cœur de la semaine qui vient de se terminer, il est pour le RC Lens. Déjà, la semaine dernière, on avait vu contre le PSG, à 10 contre 11, une belle équipe lensoise, mais alors là, que dire de la prestation des Sang et Or face à Monaco ?

En dehors peut-être du PSG du mois de septembre (et encore…), on n’avait jamais vu cette saison, une équipe de Ligue 1 à un tel niveau ! C’est bien simple, tout était presque parfait. Les Nordistes ont littéralement marché sur les Monégasques. Ça donne envie de voir cette équipe en Ligue des Champions la saison prochaine, c’est une certitude.

Un Olympico aux lourdes conséquences

Les joueurs, le club, le public de Bollaert… C’est un vent de fraicheur incroyable qui souffle sur le football français.

Si l’OM est repassé devant, avec un peu de chance (mais de la chance méritée), en s’imposant sur le gong à Lyon, Lens est incontestablement le champion du cœur ! Un titre qui n’est pas officiel, mais qui veut dire beaucoup pour les passionnés de foot.

Sinon, l’Olympico a tenu toutes ses promesses. Pas en terme de jeu, de la faute au trop faible niveau de jeu des Lyonnais et au trop pauvre rendement offensif des Marseillais, mais à tous les autres niveaux. Ambiance, avec ce formidable tiffo en hommage à Paul Bocuse, enjeu, puisque les deux équipes jouaient gros – on l’a bien senti – et émotion, avec l’égalisation de l’OL et ce but de l’OM dans les arrêts de jeu.

Peut-être le but le plus important de la saison de Ligue 1, pour l’instant. Il met fin aux ambitions européennes de l’OL et qualifie quasiment les Marseillais pour la Ligue des Champions.

Ce but, il a une histoire incroyable. Vous vous souvenez de cette petite phrase d’avant saison de Bruno Cheyrou commentant le départ surprise de Sampaoli ? Le directeur sportif de l’OL l’attribuait – moqueur – au bon recrutement des Gones. En fait, à SON bon travail, puisque le responsable du recrutement, c’est lui.

Textor déclare la guerre à Aulas

Les plus pervers – loin de moi cette intention – parlent aujourd’hui de karma. Car ce but de la victoire pour l’OM a été inscrit par Malo Gusto, contre son camp. Hors, Malo Gusto n’aurait pas du jouer ce match. En effet, Chelsea, où il a été transféré en janvier, avant d’être prêté dans la foulée à l’OL, inquiet de sa blessure, ne voulait plus qu’il joue jusqu’à la fin de la saison. Alors, devinez quoi ? Bruno Cheyrou s’est déplacé à Londres, avec le médecin du club, pour rassurer les anglais, négocier, et obtenir le droit de faire jouer Malo Gusto, qui a donc pu faire sa rentrée hier soir…

Je terminerais sur une vraie info, beaucoup plus importante et passée complètement inaperçue : le commentaire énigmatique de John Textor devant les caméras de Prime Video après le match : « La définition de la folie, c’est de faire toujours la même chose et espérer des résultats différents. Si on veut des choses différentes, il va falloir changer des choses ». (LIRE ICI)

Quand on sait que les rapports de l’Américain, nouveau propriétaire du club, avec Jean-Michel Aulas, sont très tendus, on peut s’attendre au pire.

> Retrouvez les coups de coeur et coups de gueule du Quotidien Du Sport, dans l’émission de radio, Mon Paris Sport, tous les lundis (19h00-20h30)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi