jeudi 25 avril 2024

Les coureurs de l’année 2021 avec la surprise Cavendish, le flop Froome

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

L’année 2021 a vu plus de 100 coureurs changer d’équipes. A l’issue de cette saison, il est temps de distribuer les bons et les mauvais points.

Mark Cavendish

2021 restera à jamais l’année de la renaissance de Mark Cavendish. A 36 ans, le Britannique a remporté un nouveau maillot vert sans oublier 4 victoires d’étapes qui lui permettent d’égaler le record de victoires d’étapes avec 34 succès sur les routes du Tour de France. Cette saison, ce sont 10 victoires cumulées pour Cavendish qui a repris son titre de meilleur sprinteur du monde grâce à Deceuninck-Quick Step.

Adam Yates

En passant chez INEOS, Adam Yates ne se facilitait pas la vie. Pourtant, à l’issue de cette saison, le Britannique fait partie des satisfactions de sa formation en remportant notamment le Tour de Catalogne, mais également en accrochant la 4ème place du général sur la Vuelta.

Jasper Philipsen

A 23 ans, Jasper Philipsen a passé un cap chez Alpecin-Fenix. Dans l’ombre de Van der Poel, le Belge a su se faire une place de premier choix grâce à ses 9 succès notamment sur la Vuelta, le Tour de Turquie, EschbornFrancfort ou encore le Grand Prix de Denain.

Michael Woods

En passant chez Israel Start-Up Nation, le Canadien voulait profiter d’un nouveau statut pour avoir carte blanche au sein de sa

nouvelle équipe. Il n’a pas déçu en cumulant les podiums et les places d’honneur. Et de belles victoires sur le Tour de Romandie ou encore le Tour des Alpes.

Richie Porte

A 36 ans, on le pensait en bout de piste. Mais, en passant chez INEOS, l’Australien a renoué avec la victoire de prestige sur le Critérium de Dauphiné tout en aidant ses leaders sur le Tour de France.

Ben O’connor

A 25 ans, Ben O’Connor a été la bonne surprise des équipes françaises. L’Australien a pris de l’ampleur chez AG2R Citroën. Vainqueur de l’étape de Tignes, O’Connor a fait briller les couleurs de la formation française.

Jack Haig

Il a été l’une des bonnes pioches de la Bahrain-Victorious. L’Australien a montré qu’il était capable rivaliser avec les meilleurs comme le prouve son podium sur la Vuelta (3ème).

Michael Matthews

Pour son retour chez Team BikeExchange, l’Australien a continué à se montrer à la hauteur de sa réputation en prenant notamment le maillot jaune sur Paris-Nice ou encore de belles places sur l’Amstel Gold Race (4ème), Gent-Wevelgem (5ème) ou encore Milan-San Remo (6ème).

Wilco Kelderman

A 30 ans, Wilco Kelderman a enfilé son costume de leader avec une certaine facilité. Même s’il lui manque une victoire probante, il a tout de même pris de belles places d’honneur comme le prouve sa 5ème place sur le Tour de France ou encore sur le Tour de Catalogne.

Romain Bardet

C’était le grand changement de l’été côté français. Romain Bardet a su s’imposer rapidement chez DSM. Hormis sa 25ème place au général de la Vuelta, le Français a toujours été dans le Top 10 des courses à étapes comme sur le Tour de Sicile (5ème), le Tour de Burgos (6ème), Tirreno-Adriatico (8ème) ou le Tour des Alpes (9ème) sans oublier sa 7ème place sur le Giro. Il a aussi levé les bras en remportant des étapes du côté de Burgos et de la Vuelta.

FLOPS

Chris Froome

Le crépuscule est de plus en plus sombre pour le quadruple vainqueur du Tour de France. Devenu un simple figurant des courses, Chris Froome tente toujours de positiver, mais il est bien évidemment le flop de cette saison. Et son passage chez Israel StartUp Nation n’aura rien changé.

Edvald Boasson Hagen

A 34 ans, Edvald Boasson Hagen devait apporter sa science de la course à la formation française. Mais cette année n’a pas été à la hauteur de ses espoirs avec peu de possibilités de se mettre en évidence.

Bob Jungels

Recruté pour remplacer Romain Bardet, le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège n’a pas pu répondre aux exigences de son équipe. Fragilisé physiquement, il a dû subir une opération qui l’a contraint à être à l’arrêt et à manquer le Tour de France. Jungels doit maintenant se reconstruire physiquement avant de penser à refaire parler de lui.

Sergio Henao

Le Colombien va de déception en déception. Depuis qu’il a quitté la Sky en 2018 pour devenir un leader, Sergio Henao n’arrive pas à franchir le cap et se retrouve souvent loin des décisions pour viser la victoire.

Louis Meintjes

Le Sud-Africain devait se relancer après une année mitigée chez NTT Pro Cycling. Qu’il est loin le temps où Meintjes accompagnait les meilleurs… Il arrive toujours à faire illusion, mais il se doit de passer le cap à 29 ans pour s’imposer aussi. Etre placé, c’est bien. Gagner, c’est mieux !

Simon Clarke

L’ancien meilleur grimpeur de la Vuelta a eu du mal à faire parler de lui cette saison sous ses nouvelles couleurs. A 35 ans, l’Australien n’est plus au meilleur de sa forme. Il se doit de faire mieux en 2022.

Miguel Angel Lopez

Voir Miguel Angel Lopez dans les flops peut surprendre, mais c’est surtout la fin de son histoire chez Movistar qui est une déception. C’était l’une des grandes recrues de la formation espagnole et probablement le successeur de Valverde. Les résultats ont été à la hauteur de son talent avec des succès sur le Tour d’Andalousie ou encore la Vuelta. Mais son abandon sur l’épreuve espagnole a été le clash de trop pour la Movistar qui a résilié le contrat avec le Colombien.

Marc Hirschi

Le Suisse, révélation de la saison 2020, avait décidé de casser son contrat pour rejoindre UAE Team Emirates. Il n’a remporté qu’une seule étape sur le Tour de Luxembourg. Trop peu pour lui qui n’a pas vraiment été à la hauteur.

Greg Van Avermaet

Le champion olympique 2016 voulait être une locomotive de la formation AG2R Citroën. Il y aura bien un podium (3ème) sur le Tour des Flandres mais, pour le reste, Greg Van Avermaet n’a pas vraiment vécu une année exceptionnelle.

Matteo Trentin

Avec 70 jours de course, Matteo Trentin a beaucoup couru sans pour autant connaître beaucoup de succès. Le Trofeo Matteotti étant une bien maigre consolation pour l’ancien champion d’Europe.

Ne manquez pas, Le Sport Vélo, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi