samedi 26 novembre 2022

Les hauts et les bas de Melvyn Jaminet (Stade Toulousain)

À lire

Transféré à l’intersaison au stade toulousain, l’arrière-buteur Melvyn Jaminet (23 ans) a déjà connu beaucoup de bouleversements dans sa carrière. Jugez plutôt.

Melvyn Jaminet a failli arrêter le rugby

Fan de rugby et du RC Toulon, le père de Melvyn l’inscrit au RCT en moins de 6 ans, accompagnés de ses frères. Mais, en cadets, il ne rentre pas dans certains critères. Il perd le goût au rugby et pense même à arrêter. Son père a raconté à l’un de nos confrères ce moment compliqué : « J’ai compris que ça faisait déjà un moment qu’il gardait ça pour lui. Je lui ai laissé un peu de temps pour analyser tout ça à froid. Il ne prenait plus de plaisir. Sur les deux dernières saisons, il n’avait joué que 60 minutes, à l’aile… Il avait perdu confiance, il était même en échec scolaire ». C’est à la Vallée du Gapeau qu’il retrouve le sourire, ainsi que le plaisir du rugby. « Ce passage à La Vallée du Gapeau (2015-2016, Ndlr), c’est sa renaissance. J’ai redécouvert mon gamin. Ils ont su exploiter son potentiel. »

Il a fêté sa première sélection sans même avoir joué en top 14

Alors qu’il était encore joueur de Pro D2 à Perpignan, Melvyn Jaminet est sélectionné en juillet 2021 par Fabien Galthié pour faire la tournée en Australie. Le 7 juillet, il dispute ses premières minutes sous le maillot bleu ((défaite 23-21). Titulaire, il réussit même une pénalité à la 62ème minute.

Melvyn Jaminet a raté son bizutage avec les bleus

Au XV de France, la tradition, quand on est un nouveau, est de faire un sketch. Si les autres ne rient pas, vous recommencez. Melvyn Jaminet s’associe avec Florent Vanverberghe. Ils avaient tellement peur qu’ils retardaient au maximum l’échéance… Et tout ne s’est pas passé comme prévu… Melvyn Jaminet : « Je crois qu’on est passé la veille du dernier match en Australie. On s’est complètement foiré ! C’était plus malaisant qu’autre chose (rires). Mais ça restera un bon souvenir et je pense qu’ils nous ont acceptés par dépit. »

Il a déjà un record en équipe de france

Lors de ses six premières rencontres, Melvyn Jaminet affiche un taux de réussite de 91,1 % (41/45) au coup de pied, mais le record n’est pas là. Sur ses six premiers matches, il a marqué 89 points (21 pénalités et 13 transformations). Personne n’a fait mieux à ce stade. Il est très loin devant Christophe Lamaison (46 points) et Thomas Castaignède (42 points). A peine arrivé en Bleus, qu’il a déjà marqué l’histoire.

Ses frères jouent aussi au rugby

Le grand frère de Melvyn, Kylian (26 ans), joue à Nevers en Pro D2 depuis 2021. Passé par Colomiers en 2018/2019, il a goûté au Top 14 avec Castres en 2017/2018 (1 match). Les frangins se sont affrontés lorsque Perpignan était en Pro D2. Dylan, le petit frère de 20 ans, également arrière, vient de rejoindre son grand frère à Nevers (lire pages 26-27) après avoir évolué avec les Espoirs de Perpignan.

Melvyn Jaminet n’aime pas les écrans géants

Les buteurs doivent se concentrer lorsqu’ils s’apprêtent à tirer les pénalités ou transformations. Melvyn Jaminet a avoué que la seule chose qui pouvait le déstabiliser avant de tirer était de se voir sur un écran géant.

Il est le deuxième meilleur buteur des plus grandes nations

Après 7 matches, l’arrière des Bleus, avait réussi, fin novembre 2021, 22 de ses 24 tentatives avec le XV de France, soit 91,7 %. Il était seulement devancé par le buteur italien de Montpellier Paolo Garbisi (100 % 12/12). Il était donc le deuxième meilleur buteur des plus grandes nations devant l’Irlandais Jonathan Sexton (90,9 % 30/33) ou encore le Sud-Africain Elton Jantjies (90,9 % 10/11).

Son idole est jonny wilkinson

Natif de Hyères dans le Var, supporteur de Toulon, Melvyn Jaminet a été marqué par le passage de Jonny Wilkinson dans la rade. « On n’allait pas beaucoup à Mayol, mais il était à fond sur le RCT. Il était fan de Wilkinson évidemment. Il tentait des drops et des pénalités tout le temps. A 7 ans, il avait déjà un coup de pied d’adulte ! » a déclaré son père.

Le beach-rugby, son autre passion

L’arrière de Toulouse a été ambassadeur de l’édition 2022 du Gruissan Beach Rugby. En effet, lorsqu’il était adolescent, il sillonnait les plages du littoral afin de parcourir les différents tournois avec ses amis. « Quand j’avais entre 14 et 16 ans, on faisait vraiment beaucoup de beach-rugby. On avait notre équipe sur Toulon, avec quelques joueurs, mais on se déplaçait pas mal. On adorait ça. Le beach, ce sont de jolis souvenirs pour moi. A partir du moment où on l’a proposé, j’avais réellement envie d’être parrain » a révélé dans Midi Olympique le Néo-Toulousain.

Le Stade Toulousain a racheté son contrat

Alors qu’il avait prolongé en novembre 2020 son contrat avec l’USAP jusqu’en juin 2024, le club de la Ville Rose n’a pas hésité à racheter son contrat pour signer Melvyn Jaminet pour trois ans. On parle d’une indemnité de 400-450 000 euros…

Théo Loffroy

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi