samedi 28 janvier 2023

Les joueurs à suivre en 2023 (Partie III) : Kimmich, Donnaruma, Verratti à la relance

À lire

Ils n’ont pas brillé par leur performance sportive. Pour autant avec l’échéance de la Ligue des Champions, Kimmich, Verratti et Donnaruma ont tout intérêt à se relever.

Joshua Kimmich (Bayern Munich)

Humiliés une seconde fois d’affilée en Coupe du monde, le milieu du Bayern attend toujours son heure avec la Mannschaft. En attendant de remettre ça à domicile en 2024 lors de l’Euro, et tout en ramassant une 8ème Bundesliga d’affilée, il sera redoutable en Ligue des Champions, autre compétition qui se refuse à lui, face au PSG.

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, gagner la Bundesliga et la Coupe d’Allemagne

Il va le faire : réaliser le doublé coupe-Bundesliga

Gianluigi Donnaruma (PSG)

Privé de Coupe du monde, le gardien italien sera l’élément clé de la seconde partie de saison d’un PSG jusqu’ici souverain. Rassuré par son statut de n°1, le champion d’Europe des nations 2020 a l’occasion de démontrer en 2023 qu’il a définitivement acquis une autre dimension. A 23 ans, s’il y parvenait, il s’ouvrirait en grand les portes de la légende, dans les pas de Zoff ou Buffon, ses glorieux prédécesseurs.

Il peut le faire : gagner la Ligue 1, gagner la Ligue des Champions, gagner la Ligue des Nations
Il va le faire : gagner la Ligue 1, gagner la Ligue des Champions

Marco Verratti (PSG)

Le moment est maintenant venu pour l’infatigable récupérateur de cueillir les fruits de son engagement longue durée avec le PSG. Dans ce but, ne pas avoir disputé la Coupe du monde peut se révéler un facteur déclenchant car il lui aura permis d’économiser un physique fragile qui l’a trop longtemps privé de rendez-vous importantissimes, du calibre de ce qui l’attend face au Bayern Munich en février.

Il peut le faire : gagner la Ligue 1, gagner la Ligue des Champions, gagner la Ligue des Nations
Il va le faire : gagner la Ligue 1, gagner la Ligue des Champions

Mohamed Salah (Liverpool)

Sa sixième saison chez les Reds n’était pas partie pour être la meilleure. Définitivement largué en Premier League, ses 6 petits buts disent beaucoup du manque d’efficacité de Liverpool cette saison en championnat. Heureusement, il reste la Ligue des Champions où l’international égyptien partageait la tête des meilleurs buteurs avec Mbappé (7 buts). Le 8ème de finale de prestige face au Real Madrid peut sauver sa saison en attendant la phase finale de la CAN, prévue en juillet, mais repoussée à janvier 2024, à condition de se qualifier…

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, gagner la CAN, gagner la Cup
Il va le faire : gagner la CAN

Kévin De Bruyne (Manchester City)

Rentré du Qatar avec le seum, l’international belge avait tout à gagner en changeant d’année, et espérer que 2023 lui offre enfin la consécration européenne qu’il mérite, la Ligue des Champions. Si le RB Leipzig en 8èmes de finale ne devrait pas poser trop de problèmes, la suite s’annonce plus aléatoire. Largués en championnat, les Citizens pourraient se rabattre sur la Cup pour ne pas rester bredouilles. Une chose est certaine, pour lui la course au Ballon d’Or est terminée.

Il peut le faire : gagner la Premier League, gagner la Ligue des Champions, gagner la Cup
Il va le faire : gagner la Cup

Mike Maignan (AC Milan)

Forcément lié à l’avenir de Lloris, l’avenir de l’international gardien milanais s’inscrit en équipe de France à très court terme. Le successeur, c’est lui. Après le forfait sur blessure qui l’empêcha de disputer sa première Coupe du monde, 2023 pourrait être l’année du passage de témoin. Elu meilleur gardien de L1 en 2019, meilleur gardien de Serie A en 2022, il est formaté pour postuler au Trophée Yachine en 2023.

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, gagner le Trophée Yachine, gagner la Coupe d’Italie
Il va le faire : gagner le trophée Yachine

Paul Pogba (Juventus)

Sa blessure a gâché son retour à la Juventus en 2022 en même temps qu’elle le privait du Mondial. A défaut, elle va décupler la motivation d’un joueur de 29 ans qui sait qu’il n’a plus beaucoup de temps devant lui pour marquer l’histoire du football, au-delà du succès russe de 2018, comme il en a toujours eu l’intention. Il sera là en 2024 pour l’Euro… et compte sur 2023 pour monter en puissance. Dès février en barrages de Ligue Europa face au FC Nantes ?

Il peut le faire : gagner la Ligue Europa, gagner la Coupe d’Italie
Il va le faire : gagner la Coupe d’Italie

Ryad Mahrez (Manchester City)

C’est devant sa télé que l’international algérien a suivi les exploits du… Maroc au Qatar. De quoi entretenir la frustration d’un joueur qui court encore, avec les Citizens, derrière la Ligue des Champions. Légèrement distancé en Premier League, tout sera encore possible pour Mahrez en 2023, même réussir un grand chelem qui avait failli se réaliser en 2021. Deux ans après, c’est certainement le moment ou jamais.

Il peut le faire : gagner la Premier League, gagner la Ligue des Champions, gagner la Cup, gagner le Ballon d’Or

Il va le faire : gagner la Cup

Christopher Nkunku (RB Leipzig)

Valeur sûre d’une Bundesliga qu’il marque de son talent depuis une saison et demi, l’international français trouvera en 8èmes de finale de la Ligue des Champions, face à Manchester United, un bon moyen d’oublier son forfait de dernière minute pour une Coupe du monde qui aurait aussi pu être la sienne. A défaut, débarrassé de Lewandowski et de Haaland, le titre de meilleur buteur de Bundesliga lui tend les bras qui lui permettrait de changer de dimension. Avant son envol vers Chelsea…

Il peut le faire : gagner la Bundesliga, gagner la Ligue des Champions, devenir meilleur buteur de Bundesliga

Il va le faire : meilleur buteur de Bundesliga

N’Golo Kanté (Chelsea)

Grand absent du Mondial qatarien, le phénomène des Blues tire la jambe depuis plusieurs mois. Son dernier match avec les Bleus remonte à juin 2022, son dernier titre avec Chelsea à 2021 (C1)… vivement 2023 pour lui où seule la Ligue des Champions lui est encore accessible ! A 31 ans, il a encore largement la possibilité de redevenir incontournable et même, pourquoi pas, de se projeter vers le Mondial 2026.

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, gagner la Cup
Il va le faire : revenir en équipe de France pour préparer l’Euro 2024

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi