dimanche 29 janvier 2023

Les joueurs à suivre en 2023 (partie IV) : Bellingham, Fernandez, Saka, des espoirs à confirmer

À lire

Ils sont encore nombreux à vouloir réaliser une superbe saison. Parmi les révélations de l’année, Saka, Bellingham, Gakpo ou le meilleur jeune de la Coupe du Monde, Enzo Fernandez.

Cody Gakpo (PSV Eidhoven)

Ses trois buts pour sa première Coupe du monde témoignent d’un potentiel évident qu’il n’a pas su exprimer au-delà du 1er tour, mais qui devrait constituer la base des Oranges repris en 2023 par Ronald Koeman et qui auront la Ligue des Nations à disputer, et à gagner, à domicile pour bien préparer l’Euro 2024 en Allemagne… 36 ans après le sacre européen des Pays-Bas lors de l’Euro 1988 en… Allemagne !

Il peut le faire : gagner l’Eredivisie, gagner la Ligue Europa, gagner la Ligue des Nations

Il va le faire : gagner la Ligue des Nations

Bukayo Saka (Arsenal)

Finaliste malheureux de l’Euro 2021, il a digéré son échec lors de la série de tirs au but face à l’Italie et rebondi plus haut en 2022, avec Arsenal d’abord, pour prétendre récupérer un titre qui fuit les Gunners depuis 2004, ou une Ligue Europa dont il fut finaliste en 2019, avec les Three Lions aussi pour une première Coupe du monde qui aurait mérité meilleur épilogue.

Il peut le faire : gagner la Premier League, gagner la Ligue Europa
Il va le faire : gagner la Premier League

Dominik Livakovic (Dynamo Zagreb)

Exceptionnellement décisif dans le parcours de la Croatie jusqu’en demi-finale de la Coupe du monde, il partage désormais avec Schumacher, Goycochea et Subasic le record de penaltys arrêtés pendant une Coupe du monde (4). Ce cousin éloigné de Josip Skoblar, qui avait failli signer en Ligue 1 en 2019 (Montpellier et Rennes) ne devrait pas faire de vieux os à Zagreb où, entre le NK et le Dinamo, il évolue depuis dix ans.

Il peut le faire : gagner la coupe et le championnat de Croatie
Il va le faire : gagner le championnat de Croatie

Omadou Onana (Everton)

Sur le chemin des 8èmes de finale de la Coupe du monde, l’absence de l’ancien lillois face au Maroc pour le dernier match des poules a coûté cher aux Belges tellement le milieu d’Everton avait été une des rares satisfactions des Diables Rouges au Qatar. A 21 ans, il a assez de talent pour constituer l’avenir d’une sélection en fin de cycle qui pourra s’appuyer sur sa puissance et son abattage.

Il peut le faire : maintenir les Toffees en Premier League
Il va le faire : sortir Everton de la zone rouge

Jude Bellingham (Dortmund)

Malgré la douleur d’une cruelle élimination face à la France au Qatar, il a encore tout à offrir aux Three Lions. Rarement un joueur de 19 ans avait fait preuve d’une telle sérénité à un niveau aussi haut. Si l’avenir appartient évidemment au milieu de Dortmund, le présent immédiat va vite le ramener en pleine lumière avec un 8ème de finale de Ligue des Champions à haut risque face à Chelsea.

Il peut le faire : gagner la Ligue des Champions, remporter son premier Ballon d’Or

Il va le faire : entrer dans le Top 10 du Ballon d’Or

Enzo Fernandez (Benfica)

Il a gagné sa place pendant la Coupe du monde en sentinelle de l’Albiceleste, métronome hyperactif d’une équipe qui lui doit beaucoup dans sa quête du titre mondial. Elu meilleur jeune de la compétition, il y aura évidemment un avant et après Qatar 2022 pour le joueur de Benfica qui ne devrait pas faire de vieux os en Liga Portugal, et qui pourrait encore surprendre en Ligue des Champions dès les 8èmes de finale face au Club Bruges.

Il peut le faire : champion du Portugal
Il va le faire : champion du Portugal

Pedri (FC Barcelone)

A son âge, on se remet de tout, même de deux éliminations prématurées en phase de groupes de Ligue des Champions et en 8èmes de finale de Coupe du monde face au Maroc. Et ce d’autant plus facilement qu’il aura l’occasion en 2023, avec le Barça, et la Roja, d’effacer ses regrets qatariens. Leaders du championnat avant la Coupe du monde, les Blaugranas ont les moyens de résister à son seul outsider, le tenant du titre madrilène. C’est épris de revanche qu’il défiera Manchester United en Ligue Europa et se présentera en juin pour le Final Four de la Ligue des Nations avec la Croatie, les Pays-Bas et l’Italie. Bien déterminé à ouvrir, avec De La Fuente, un nouveau chapitre de la sélection.

Il peut le faire : gagner la Liga, gagner la Ligue Europa, gagner la Ligue des Nations
Il va le faire : gagner la Liga

Randal Kolo Muani (Francfort)

Une fois digéré son face à face perdu avec Martinez en finale de la Coupe du monde, ses performances mondiales dans un rôle de supersub qui lui ont déjà offert une nouvelle notoriété, et un sacré supplément d’expérience internationale, peuvent aussi lui donner plus de confiance pour poursuivre sa progression au sein d’un Eintracht Francfort toujours en course en Ligue des Champions (face à Naples en 8èmes de finale).

Il peut le faire : gagner la Bundesliga, gagner la Ligue des Champions
Il va le faire : qualifier les Bleus pour l’Euro 2024

Azzedine Ounahi (Angers)

Son profil et son parcours atypiques le prédestinent à rejoindre un club capable de lui permettre d’exprimer son football léché et plein de variation technique. Le Barça n’a pas tardé à s’intéresser à un joueur de 22 ans qui évoluait en National il y a à peine deux ans et qui peut désormais rêver disputer la Ligue des Champions.

Il peut le faire : maintenir Angers en L1

Il va le faire : gagner la Liga et la Ligue Europa

Marcus Thuram (Mochenglabacht)

Avec ses 10 buts de première partie de saison en Bundesliga, il avait mérité sa présence au Qatar… où son apport offensif à chacune de ses entrées de jeu aura été décisif, jusqu’à une finale qu’il contribua largement à rendre dantesque. Le voilà désormais bien intégré à un groupe France dont il aura la lourde tâche d’assumer l’après Giroud et peut-être Benzema.

Il peut le faire : gagner le classement des buteurs de Bundesliga, qualifier les Bleus pour l’Euro 2024 Il va le faire : qualifier les Bleus pour l’Euro 2024

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi