samedi 28 janvier 2023

Les joueurs du RC Toulon, vus par Dany Priso : « Chelsin Kolbe, le plus doué »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le pilier international Français, Dany Priso (18 sélections) du RCT s’est prêté avec humour au jeu des présentations de ses équipiers varois.

Le plus doué

« Cheslin Kolbe. Il est vraiment remarquable par ses qualités de vitesse et d’appui. C’est aussi un gros bosseur. Chaque week-end, on profite de ses qualités. Il nous apporte beaucoup ».

Le plus professionnel

« Bruce Devaux. On le voit à sa carrure. Il est très professionnel dans ce qu’il met dans son assiette, aussi. Il fait vraiment attention à chaque détail ».

Le plus prometteur

« Maëlan Rabut est un joueur très athlétique (1m95, 98 kg, Ndlr). Il vient de la Pro D2 (Vannes, Ndlr). J’ai déjà pu jouer avec lui. Je le trouve très prometteur ».

Le plus mauvais perdant

« Mathieu Bastareaud (rires). Et pas qu’en rugby ! Il peut même avoir parfois une petite pointe de rancoeur ».

Le plus engueulé par le coach

« Cela nous arrive à tous de se faire passer un savon. On est tous logés à la même enseigne. Jeunes ou moins jeunes. Si les coachs ont quelque chose à dire à un joueur, ils le font directement ».

Le plus geek

« Christopher Tolofua. Il est tout le temps sur son téléphone en train de faire des jeux ».

Le plus superstitueux

« Je n’ai pas trop remarqué cela chez les mecs ».

Le plus chambreur

« Jérémy Sinzelle. Il n’en loupe pas une. Un rien se transforme en chambrage. Le plus chambré ? On se chambre un peu tous. Paillaugue est pas mal chambré, mais il ne se laisse pas faire. »

Le plus en retard

« Je pourrais bien me mettre dans la catégorie. Il m’est arrivé d’arriver deux ou trois fois en retard… »

Le plus de succès auprès des filles

« Maëlan (Rabut) en a pas mal… »

Le plus fashion

« Basta est pas mal à ce niveau. Il ne veut pas laisser la jeune génération prendre les commandes. Après, cela dépend de quel style on parle. Moi-même je suis quelqu’un qui aime bien m’habiller. Comme d’autres aussi comme Ihaia (West). Néanmoins on arrive quasiment tous à l’entraînement en survêtement. Brian Alainu’uese lui s’en fiche complètement. Il est comme il est. Si les gens ne sont pas contents, c’est la même chose. »

Le plus bavard

« Benoît Paillaugue est un vrai moulin à paroles ».

Le plus gros mangeur

« Emerick Setiano ne blague vraiment pas avec la bouffe. »

Le plus tatoué

« C’est Bastareaud qui l’emporte dans le domaine. Il en a vraiment beaucoup ».

Le plus polyglotte

« Il y en a plusieurs dans l’équipe car des mecs viennent des Samoa, d’autres ont vécu en Australie… West a fait pas mal d’efforts au niveau linguistique. Il parle bien français notamment. »

Le plus passionné par un autre domaine

« Je me mets dedans car j’aime beaucoup la photo. Je débute, mais c’est vraiment un domaine qui me passionne ».

Le plus d’autographes signés

« Il y a deux joueurs qui sortent incontestablement du lot. Cela se joue entre Basta et Kolbe ».

« Paillaugue est un moulin à paroles »

Le plus cultivé

« Aymeric (Luc) a vraiment beaucoup de culture. Il est très à l’aise. »

Le plus drôle

« C’est vraiment un domaine où pas mal de mecs chez nous se défendent assez bien (sourire). »

Le plus mélomane

« Christopher Tolofua met pas mal de musique. Aymeric aussi. Mais comme beaucoup d’entre nous aimons la musique, on partage un peu tous les genres. Chacun a un peu ses préféren

ces. Il y en a vraiment pour tous les goûts ».

Le plus poissard

« Force est de constater que celui qui enchaîne pas mal les blessures à répétition, c’est Gabin Villière. Il est revenu de blessure, et après un match, il s’est de nouveau blessé ».

Le plus gros dormeur

« Il y en a quelques-uns qui peuvent faire une sieste quand ils ont deux minutes. Mais Swan

Rebbadj est celui qui détient la palme. »

Le plus discret

« Cornell (Du Preez). Il fait son job, un point c’est tout (sourire). Quand il parle, c’est qu’il a vraiment quelque chose de sérieux à dire, sinon il ne dit rien. »

Le plus gros plaqueur

« Cela se joue entre Cornell et Charles (Ollivon). Je ne l’ai pas trop cité, on va dire Charlie alors… »

Le plus gros râleur avec l’arbitre

« Il y a La Paille, Sinzelle, Basta. On est obligés de mettre les trois ».

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi