dimanche 26 mai 2024

Les propos de Luis Enrique (PSG) décryptés : « Si j’étais convaincu qu’on ne gagnera pas, je ne vous le dirais pas »

BARCELONE - PSG (21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

BARCELONE – PSG (21H) ALLER 2-3

A la veille du match retour de Ligue des Champions face à Barcelone,Luis Enrique s’est présenté devant la presse pour rappeler son ambition de gagner à Montjuic et se qualifier pour les demi-finales. Nous sommes entrés dans sa tête pour décrypter ses propos. 

L’Etat d’esprit qui anime les Parisiens

Ce qu’Il a dit : « Ma première réflexion est que le match a été très disputé, le résultat ne reflète pas exactement ce que l’on méritait je pense. Nous allons nous défoncer et présenter une meilleure version de nous, on ne spécule pas. Nous sommes convaincus que l’on va renverser la situation. Ce sera un match compliqué pour les deux équipes, nous avons le besoin et l’objectif de nous qualifier ».

Ce qu’il pensait : « L’organisation que j’avais mis en place à l’aller aurait dû nous permettre de gagner ce match. Je ne pensais pas que Barcelone jouerait aussi bien. Jouer comme ça, avoir une telle réussite, ils ne pourront pas le faire deux fois de suite. Donc, je suis convaincu (je parle pour moi) que nous allons nous qualifier. Et même si je ne l’étais pas, je ne vous le dirais pas ». 

« Balancer des longs ballons pour Lewandowski, on est loin de l’ADN du Barça ».

Le fait de jouer à Montjuic et non au Camp Nou 

Ce qu’il a dit : « J’aurais préféré jouer au Camp Nou et les supporters aussi. Ici il y a eu les JO et j’ai eu la chance d’y participer. Je préfère toujours évoluer dans un stade mythique face aux plus grands mais ici c’est un bon stade pour jouer ».

Ce qu’il pensait : « Avoir 50 000 personnes contre nous, c’est quand même mieux que 100 000, même si j’ai plein de bons souvenirs au Camp Nou. On ne va pas se mentir, le Camp Nou est bin stade mythique, cela  aurait sans doute été encore plus compliqué pour nous de gagner »

A LIRE AUSSI : Donnarumma fait gagner le PSG aux tirs au but

La défaite du match aller 

Ce qu’il a dit : « La défaite a eu un impact et pas seulement sur les joueurs ou le staff mais pour tous les gens du club. On tombe et on se relève, on doit être habitué à cela, c’est ça être un sportif de haut niveau. Il faut l’accepter. Le joueur a la capacité de rebondir. On a eu le temps pour préparer au mieux notre meilleure stratégie. Nous sommes prêts, je le répète ».

Ce qu’il pensait : « Cette défaite m’a fait très mal, car personnellement, je voulais vraiment montrer à Barcelone qui j’étais. Aujourd’hui, on n’a pas d’autre choix que de se relever et gagner pour se qualifier »

A Quel genre de match faut-il s’attendre ?

Ce qu’il a dit : « Il faut gagner chez l’adversaire, le match présentera les mêmes similitudes qu’à l’aller, on fera un pressing haut. Ter Stegen jouera long vers Lewandowski, il l’a fait à 24 reprises ce qui est un record. Il y aura des buts. J’espère que ce sera un match spectaculaire pour les supporters mais moins pour les coachs ».

Ce qu’il pensait : « Ce sera comme le match aller, ils vont balancer des longs ballons devant pour Lewandowski. On est loin de l’ADN du Barça… A nous d’être meilleurs pour ne pas se faire prendre. Mais il y aura des buts. Personnellement, ce n’est pas ma tasse de thé, mais s’il faut en passer par là pour se qualifier, nous le ferons ».

Bradley Barcola pourrait-il débuter ?

Ce qu’il a dit : « Il est est en condition pour jouer, il y a 23 joueurs dans le groupe ».

Ce qu’il pensait : « Vous croyez que je vais vous dévoiler mon équipe ? Vous me prenez pour un fou. Il peut débuter, comme les 22 autres joueurs du groupe »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi