jeudi 23 mai 2024

Ligue 1 : comment l’OL a humilié l’OM

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Comment ne pas définir ça comme une véritable humiliation ? En un peu plus de 4 mois, l’OL, pourtant voué à la Ligue 2 avec une seule victoire en 14 matchs, a rattrapé, puis dépassé son ennemi héréditaire…

Le 6 décembre 2023, en match reporté de la 6ème journée, l’OM infligeait un cinglant 3-0 à l’OL. Grâce à ce match en retard, l’OM revenait dans la course à l’Europe, avec trois petits points de retard sur le 5ème (Reims) et six sur le 4ème, Lille. L’OL, lui, ne décollait pas et restait 18ème, avec 7 points ! 

A LIRE AUSSI : OM, autopsie d’un fiasco

4 mois et 10 jours plus tard, les Gones sont passés devant les Marseillais. Entre les deux, l’OL a pris 43 points, contre 27 pour les Olympiens ! Lacazette et ses partenaires ont inscrit  36 buts et en ont encaissé 27, contre 29 et 26 pour l’OM. Les conséquences d’une telle différence sont dramatiques pour les protégés de Pablo Longoria qui, sauf miracle, ne joueront pas l’Europe la saison prochaine, pendant que l’OL n’a besoin que d’un point pour valider un ticket continental. 

L’OM a eu tout faux, l’OL a trouvé les solutions

En cas de meilleur résultat que Lens (qui reçoit Montpellier), les hommes de Pierre Sage auront même directement un billet pour l’Europa League (soit grâce à une victoire en Coupe de France, soit par le biais de la 6ème place, qui offrira alors un billet pour l’UEL). 

Deux trajectoires diamétralement opposées qui sont la conséquence de mauvaises décisions, notamment lors du mercato hivernal. Si l’OL s’est offert le luxe de recruter 7 joueurs pour environ 50 millions, l’OM n’a pas su profiter de cette fenêtre de transferts. Pourtant, Pablo Longoria a quand même dépensé 22 millions pour faire venir Merlin, Moumbagna et Garcia, en plus du prêt d’Onana et du retour de Luis Henrique. Soit quand même 5 joueurs supplémentaires. Le problème, c’est qu’aucun d’entre eux n’a apporté un plus significatif, comme a pu le faire un Matic à l’OL. Pour rappel, le vétéran serbe a été payé seulement 2,6 millions à Rennes. 

L’OL a aussi eu pour lui l’avantage de ne pas disputer de Coupe d’Europe, ce qui lui a permis de se concentrer uniquement sur la Ligue 1. Toutefois, le parcours du club en Coupe de France (il jouera la finale le 25 mai, face au PSG), aurait aussi pu contrarier les performances de l’équipe. Mais la profondeur de l’effectif des Gones a donné la possibilité à Pierre Sage de faire tourner. Ce que l’OM, avec une accumulation de blessures, mais aussi la mauvaise évaluation de la blessure de Rongier et d’un effectif limité, n’a pas été en mesure de faire. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi