jeudi 25 avril 2024

Ligue 1 : les paradoxes du PSG, de plus en plus proche d’un 11ème titre historique

Troyes - PSG (20h45)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Il est de bon ton de dire du mal du PSG (notamment chez les consultants). Pourtant, en cas de victoire à Troyes, plus rien ne devrait pouvoir empêcher le club de la capitale de connaitre une saison historique.

Alors que le PSG traverse sa plus grosse crise depuis l’arrivée de QSI, la victoire de Lens hier sur l’OM, a rapproché le club d’une saison historique. En cas de succès ce soir à Troyes (18ème), Marquinhos et ses coéquipiers auront six points d’avance sur leur dauphin et une différence de but nettement favorable (+43 contre + 31).

A LIRE AUSSI : José Mourinho a dit oui à Paris

Pour être champion pour la 11ème fois de son histoire (un record en France), le club de la capitale pourra se contenter de gagner deux de ses quatre derniers matchs (contre Ajaccio et Clermont au Parc, à Strasbourg et Auxerre). Sur les cinq derniers adversaires du PSG, aucun n’est dans la première partie de tableau avant les derniers matchs de la 34ème journée (cela pourrait être le cas de Clermont, en cas de succès à Auxerre).

Un 8ème Ballon d’Or pour Messi ?

Mais ce n’est pas le seul paradoxe de ce PSG. Si le Real Madrid venait à éliminer Manchester City de la Ligue des Champions (ou si City s’inclinait en finale), Lionel Messi, tant décrié en France, verrait un huitième Ballon d’Or lui tendre les bras. Pire encore pour les détracteurs du PSG : à l’heure actuelle, Messi (15 buts et 15 passes décisives) postule au titre de meilleur joueur de la saison !

Habib Beye dérape

Et que dire des propos complètement lunaires d’Habib Beye hier soir sur les antennes de Canal+, affirmant que « Lens ferait un plus beau champion que le PSG ». L’ancien joueur de l’OM (ceci explique peut-être cela…), aujourd’hui entraîneur du Red Star, est pourtant bien placé pour savoir qu’une saison se joue sur la durée et non sur une série de belles performances.

Il oublie par exemple le début de saison exceptionnel du PSG auteur de 22 buts au cours de ses trois premiers matchs, gagnés 5-0 (à Clermont), 5-2 (contre Montpellier) et 7-1 (à Lille). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi