dimanche 23 juin 2024

Ligue des Champions : après le rêve, place à l’action pour le PSG à Manchester

Manchester City - PSG (21h)

À lire

Pour la première fois depuis le début de saison, le PSG a réuni toutes ses nouvelles stars (Messi, Ramos, Wijnaldum, Hakimi, Donnarumma…) pour se rendre à Manchester. Retour sur un été fait pour gagner la C1.

En réussissant à conserver Mbappé, autant qu’en recrutant Messi, le PSG n’a jamais semblé aussi fort, donc aussi proche de réaliser son rêve absolu ? C’est à voir… début de réponse ce soir à Manchester.

Paris va-t-il devenir le deuxième club français à remporter la Ligue des champions ? Passé tout proche de la consécration en 2020, demi-finaliste contre Manchester City qu’il va retrouver dans le groupe A en 2021, le PSG entend bien soulever la coupe aux Grandes Oreilles dans le stade de Saint-Pétersbourg, qui accueillera la finale le 28 mai 2022. La devise “Rêvons plus grand” a bien été entendue par les dirigeants franciliens qui ont mis le paquet sur le marché des transferts pour offrir à Pochettino l’équipe la plus compétitive possible.

Paris a mis le paquet pour enfin gagner la Ligue des Champions

Pour parvenir à ses fins, le PSG a mis l’accent sur les joueurs en fin de contrat, quatre ont débarqué dans la ville lumière pour un montant de… 0 euro. Le premier n’est autre que Lionel Messi. Arrivé au FC Barcelone à l’âge de 13 ans, l’attaquant argentin aura marqué l’histoire du club blaugrana comme en témoigne ses folles statistiques : 672 buts et 305 passes décisives en 778 matchs, 4 Ligue des champions, 10 Liga et surtout 6 Ballon d’Or.

Un palmarès colossal pour celui qui a été dans l’incapacité de prolonger son aventure en Catalogne. Le PSG a ainsi saisi l’opportunité en prenant rapidement contact avec la famille de la Pulga.

Seulement quelques jours de négociations ont suffi pour parvenir à un accord de deux ans plus une année en option.

Accueilli comme une véritable star par les supporters parisiens, Messi entame le dernier chapitre de sa carrière au contact de son ami Neymar, ainsi que de Kylian Mbappé, leader offensif du club francilien la saison dernière (8 buts et 3 passes décisives en 10 rencontres de C1). Avec ce trio infernal, Paris possède certainement la meilleure attaque d’Europe.

Dans le secteur défensif, Paris a également frappé fort. Après seize années au Real Madrid où il était capitaine, Sergio Ramos a décidé de s’offrir un dernier challenge dans la capitale française, avec l’objectif d’aller chercher une cinquième Ligue des champions.

Sergio Ramos, du retard à l’allumage

Véritable leader, le défenseur espagnol est venu renforcer une charnière centrale déjà bien fournie, avec Marquinhos et Kimpembe. Jusqu’à maintenant, rien ne s’est encore passé comme prévu : le vétéran espagnol, freiné par un genou défaillant, n’a pas encore joué la moindre minute, alors que la charnière Marquinhos – Kimpembe n’est pas souveraine.

Suite à la fin du prêt de Florenzi, le PSG s’est trouvé un nouveau latéral droit. Le staff parisien s’est renforcé sur ses points faibles, avec Achraf Hakimi.

Auteur de deux saisons pleines avec le Borussia Dortmund où il était prêté par le Real Madrid, l’arrière droit marocain a confirmé lors du dernier exercice, du côté de l’Inter Milan en apportant sa contribution dans le titre obtenu en Serie A (7 buts et 10 passes décisives en 37 matchs de championnat).

Seule recrue payante (60 millions) jusqu’à présent, Hakimi a déjà montré tout ce qu’il pouvait apporter sur son côté droit.

Georginho Wijnaldum pas encore à son aise

La direction parisienne a réussi deux autres jolis coups, en attirant dans ses filets Gianluigi Donnarumma et Georginio Wijnaldum, tous les deux en fin de contrat dans leurs clubs respectifs (AC Milan et Liverpool).

Vainqueur de l’Euro avec sa sélection, le gardien italien doit faire face à la concurrence féroce de Keylor Navas, auteur de prestations abouties notamment en Ligue des champions. Pour l’instant, Mauricio Pochettino a choisi l’alternance et les deux joueurs s’en accommodent.

Quant au milieu de terrain néerlandais, il se dirigeait vers le FC Barcelone avant que le dernier demi-finaliste de la C1 ne vienne l’arracher au nez et à la barbe des dirigeants catalans. Avec son profil polyvalent, Wijnaldum est sensé offrir une solution supplémentaire dans l’entrejeu parisien, aux côtés de Marco Verratti, Leandro Paredes, Ander Herrera ou encore Idrissa Gueye. Mais le Néerlandais a dû mal à s’intégrer dans le jeu du PSG et, pour le coup, à apporter un plus.

Bruno Biache

Paris et la Ligue des Champions, c’est la bonne ? Toutes les infos sur le club de la capitale dans votre mag Le Sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi