lundi 4 mars 2024

Ligue des Champions : Dortmund compte sur Erling Haaland pour faire des miracles

À lire

Quart de finaliste de C1 vaincu par le futur finaliste, Manchester City, Dortmund a de nouveau placé sa saison sous le signe de la jeunesse expérimentée. Sans Sancho, mais avec Malen et un Haaland plus fort que jamais.

Sur le podium de Bundesliga au bout du suspense lors de la dernière journée, le Borussia Dortmund s’est donc une nouvelle fois qualifié pour la phase de poules de la Ligue des Champions.

Le vainqueur de l’édition 1997 sort d’une campagne plutôt réussie avec la première place du groupe en ne concédant qu’une seule défaite pour se qualifier en huitièmes de finale. Face au vainqueur de la Ligue Europa 2019, le BVB a tremblé mais est passé.

En quart de finale, les Allemands sont tombés sur l’un des favoris de la compétition, Manchester City. Défait sur le même score (1-2) à l’aller comme au retour le club de la Ruhr s’est fait stopper dans son rêve européen.

Malen pour remplacer Sancho…

Pour cette nouvelle saison, Dortmund devra faire sans Jadon Sancho. Le meilleur passeur de la saison dernière (20) a rejoint Manchester United contre 85 M€.

Leandro Balerdi, Sergio Gomez et Jeremy Toljan ont également fait leurs bagages respectivement en direction de Marseille, d’Anderlecht et de Sassuolo pour un total de 16,75 M€. Du côté des arrivées, le Borussia a recruté le jeune international néerlandais Donyell Malen (22 ans) pour renforcer son attaque.

L’ancien joueur du PSV Eindhoven est arrivé contre un chèque de 30 M€ pour apporter un profil différent en attaque aux côtés de Haaland. Capable de faire des différences individuelles, de combiner, de partir en contre grâce à sa vitesse mais également de créer des espaces, beaucoup d’espoir sont mis sur le jeune batave.

Autre recrue, le jeune gardien suisse, Gregor Kobel, arrive de Stuttgart pour 15 M€ pour rejoindre ses deux compatriotes du même poste, Roman Bürki et Marwin Hitz.

L’arrivée de deux jeunes Parisiens; Soumaïla Coulibaly (17 ans) et Abdoulaye Kamara (16 ans), défenseur central et milieu défensif, confirment la politique de recrutement d’un club qui entend offrir du temps de jeu à de jeunes talents, espérant tomber sur un Lewandowski ou un Haaland. Tous ces joueurs viennent compléter un groupe déjà performant largement boosté par l’efficacité du phénomène norvégien.

Haaland, le monsieur indispensable de Dortmund

Elu meilleur joueur de la saison dernière en Bundesliga, le viking a inscrit 41 buts et délivré 12 passes décisives en 41 matchs. En Ligue des Champions, le jeune attaquant de 21 ans a marqué dix buts en huit matchs en l’espace de deux saisons.

Le “cyborg” a déjà des statistiques impressionnantes dans la plus grande compétition européenne (20 buts en 16 matchs), bien aidé par le sens de la passe juste du capitaine Marco Reus (14 offrandes la saison passée), du défenseur portugais, Raphaël Guerreiro (11 passes décisives).

Dans ce groupe plutôt jeune (16 joueurs sur 32 ont moins de 25 ans), les Axel Witsel (32 ans), Mats Hummels (32 ans), Roman Bürki (30 ans) ou Marco Reus (32 ans) font office de grands frères pour canaliser l’énergie et la fougue de la jeunesse. Cette année encore le club allemand était dans le chapeau 2 pour un groupe à sa mesure avec le Sporting Portugal, l’Ajax et le Besiktas.

Les Allemands ont parfaitement commencé la phase de groupes, avec deux victoires en deux matchs, à Besiktas et contre le Sporting Portugal, malgré l’absence du Norvégien.

L’occasion de sortir une nouvelle fois des poules pour cette fois dépasser le stade des quarts, neuf ans après la dernière finale… et avant de voir s’envoler Cyborg !

Nathan Rayaume

Ne manquez pas le GUIDE DES COUPES D’EUOPE, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi