lundi 22 avril 2024

Formule 1 : l’incroyable défi de Yuki Tsunoda (AlphaTauri), 22 ans, qui doit passer un cap

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Avec des performances en dedans en 2022, le pilote japonais de 22 ans, Yuki Tsunoda va devoir prouver qu’il est le pilote n°1 de son écurie, mais aussi un adversaire redoutable sur la durée face à l’incroyable concurrence. Pas simple !

AlphaTauri a connu, on le sait, une saison dernière assez difficile. Mais Yuki Tsunoda a entrevu quelques améliorations à titre personnel :

« Physiquement, j’ai passé un nouveau cap, a confié l’intéressé sur le site officiel de son équipe. J’ai vraiment accentué mes efforts là-dessus avant que la saison ne débute. Cela a fortement impacté ma condition physique en général. De sorte que mon niveau de concentration et de performance ont augmenté au fil de la saison. Le second point est que ma dose de confiance a augmenté aussi alors que j’en avais perdu pas mal lors de ma première saison en Formule 1. Forcément, cela avait été un obstacle pour moi. Progressivement, j’avais retrouvé un peu de ce niveau de confiance à la fin de ma saison 2021. J’ai pu reconstruire là-dessus. Ces deux facteurs majeurs ont fait que je suis un pilote différent maintenant ».

Yuki Tsunoda entame désormais sa troisième saison en F1. Elle va être très importante pour son avenir. En dépit des objectifs qu’il va devoir atteindre, il se sent dans la peau d’un tout autre pilote comparé à ses débuts :

« Je suis à un niveau complètement différent maintenant. Même si j’ai conservé les bons aspects de ma première saison passée en Formule 1, je suis maintenant bien plus en contrôle, bien plus impliqué dans l’équipe sur tout ce qui touche le développement de la voiture et j’agis aussi de manière différente. J’ai appris une grande quantité de choses pas seulement en matière de courses, mais aussi dans ma vie à l’extérieur de la piste. Tout cela a un effet positif sur ma façon de courir. J’ai progressivement compris les choses importantes ». Il n’en reste pas moins que, comptablement, la saison dernière, le Japonais n’a pas répondu à toutes les attentes.

« Yuki doit marquer beaucoup plus de points »

Il a inscrit 20 points de moins par rapport à 2021 (12 contre 32). Franz Tost a tenu à le prévenir et lui a mis un peu de pression dans les médias :

« L’année dernière, Yuki a eu des difficultés avec la voiture. Cette année, comme je m’attends à ce que nous ayons une voiture assez compétitive, Yuki doit toujours viser la Q3 et terminer les courses dans les points. C’est un pilote très compétent et il a maintenant beaucoup d’expérience avec deux saisons en Formule 1. Pour cette raison, il doit marquer beaucoup plus de points que l’année dernière ».

Le natif de Kanagawa n’a donc marqué qu’une petite dizaine de points en 2022. Une bien faible moisson, ce qui l’a fait sortir du top 15 au classement des pilotes (17ème). Sans plonger dans la surexcitation et sans devenir un kamikaze non plus, Tsunoda va devoir montrer autre chose en 2023. Son futur en dépend. Dans ce contexte délicat, son mental pourrait l’aider et faire la différence :

« Le point fort de Tsunoda est qu’il ne se soucie de rien. S’il fait une erreur, il va tout simplement de l’avant. C’est vraiment important. Après une faute, la plupart des gens pensent qu’ils ne doivent absolument pas en refaire. Mais Tsunoda, lui, se dit simplement : « J’ai fait une erreur, j’ai appris et je passe à autre chose ». C’est sa grande force ». Ce point de vue émane de Nobuharu Matsushita. Ce dernier, ancien protégé aussi de Honda, a été rival de Tsunoda en Formule 2. Matsushita a échoué dans sa quête d’atteindre le monde de la F1 quand Tsunoda, lui, a passé le cap. Reste maintenant à confirmer.

Le saviez-vous ?

Yuki Tsunoda attend certaines courses et échéances en particulier, non sans une certaine impatience, comme il l’a confié sur le site officiel d’AlphaTauri : « Je suis très excité à l’idée de participer à toutes les courses bien évidemment. Naturellement celle de Bahrein car ce sera la première du calendrier (à Sakhir le 5 mars, Ndlr). Pour des raisons évidentes, il y a aussi celle au Japon (le 24 septembre, Ndlr).

C’est très spécial pour moi que de courir devant mes fans à domicile. L’atmosphère à Suzuka est incroyable. Courir à Las Vegas (le 18 novembre, Ndlr) ce sera cool aussi. Ce sera une nouvelle course. Mais si je ne devais qu’en choisir une dans tout le calendrier de l’année, ce serait celle au Japon ».

L’avis de Franck Montagny

« On sait que ce n’est pas un fan de développement. Il n’est pas très bon pour régler sa voiture et faire des retours à ses ingénieurs. Il a besoin vraiment d’un pilote numéro 1 à ses côtés. Tsunoda va devoir se dévoiler et surtout se mettre au travail pour aider son équipe et ses ingénieurs. C’est lui qui possède les clés de sa saison. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi