mardi 18 juin 2024

Lindsey Horan : encore une championne du monde à l’OL

À lire

Arrivée en janvier en provenance de Portland, Lindsey Horan s’est engagée sous la forme d’un prêt gratuit de 18 mois.

L’’histoire entre la France et Lindsey Horan n’en est pas à ses débuts. Lindsey Michelle Horan, de son nom complet, a débuté aux Etats-Unis, avec l’équipe de Colorado Rush, avant de rapidement traverser l’Atlantique pour évoluer au Paris Saint-Germain.

De 2012 à 2016, elle a disputé 79 matches et inscrit 57 buts avec Paris, total le plus élevé de sa carrière en club. Sous les couleurs du club de la capitale, elle a remporté la Coupe de France en 2014 et a terminé vice-championne de France pendant trois années consécutives de 2014 à 2016. A chaque fois, derrière l’Olympique Lyonnais qu’elle rejoint aujourd’hui pour consolider son palmarès :

« L’Olympique Lyonnais est l’un des meilleurs clubs du monde, si ce n’est le meilleur. Je suis venue pour grandir et aider l’équipe à gagner des trophées, dont la Ligue des Champions, une compétition que je n’ai pas encore remportée. »

En 2016, après l’expérience parisienne, elle était revenue aux USA pour s’engager avec Portland Thorns. Son palmarès s’était alors étoffé avec le gain du championnat en 2017, notamment obtenu grâce à son but décisif en finale contre North Carolina Courage (1-0). Ce qui lui avait valu d’être récompensée par un titre de meilleure joueuse de cette phase finale.

Un an plus tard, en 2018, elle avait carrément été désignée meilleure joueuse du championnat. Figurant parmi les quinze prétendantes au Ballon d’Or, elle s’était classée dixième d’une première édition remportée par Ada Hegerberg, la légende norvégienne de l’Olympique Lyonnais.

Lindsey Horan, la plus européenne des américaines

A l’époque, Horan s’était depuis peu reconvertie au milieu de terrain, elle l’ancienne attaquante. Sa maturité (27 ans) et sa polyvalence dans le cœur du jeu en font aujourd’hui une joueuse complète :

« Elle est capable de marquer, de défendre, d’attaquer, s’enthousiasme Bruno Cheyrou, le patron du recrutement de l’OL. C’est aussi la plus européenne des Américaines dans son style de jeu, avec sa capacité à avoir cette sensibilité technique. »

En sélection, Lindsey Horan a honoré sa première cape avec les A dès ses 19 ans. Deux ans plus tard, en décembre 2015, elle a inscrit son premier but international. Les titres se sont vite enchaînés avec la SheBelieves Cup en 2016, 2018 et 2020. Avant le trophée suprême, la Coupe du Monde gagnée face aux Pays-Bas (2-0) au Groupama Stadium de Lyon en 2019.

Restée sur le banc tout au long de cette finale, elle a depuis pris du galon puisqu’elle a récemment porté le brassard de capitaine d’une sélection avec laquelle elle a passé la barre des 80 capes. De quoi combler Jean-Michel Aulas : « Attirer les meilleures joueuses prouve que l’OL est crédible sur la sphère internationale. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi