samedi 26 novembre 2022

Lionel Potillon : « Comme Ronaldinho, Neymar fonctionne à l’affect »

À lire

Après huit saisons à Saint-Etienne, Lionel Potillon rejoint le PSG en 2001. Latéral discret dans la vie, il s’impose sur le terrain. Malgré la période difficile vécue par le club, il garde un bon souvenir de son passage de deux saisons dans la capitale. 

Malgré la qualité de l’effectif et des grands joueurs (Ronaldinho, Anelka etc…) l’équipe n’a pas eu les résultats escomptés. Pourquoi selon vous ? 

Ces années 2000 étaient une période difficile pour le club au niveau de la gestion globale. Il y avait des incompréhensions, des prises de bec entre l’entraîneur, Luis Fernandez, et le président Laurent Perpère. C’était la fin de l’ère Canal + et l’arrivée de Colony Capital avec des luttes internes, on n’était pas dans les conditions optimales pour performer sur le terrain.

« Galtier a le caractère pour manager les stars » 

Vous arriviez de Saint-Etienne, vous vous retrouviez avec des stars. Ce changement a-t-il été facile à gérer ?

A Saint-Etienne aussi j’avais de grands coéquipiers mais c’est vrai que quand vous vous retrouvez à l’entraînement avec des joueurs comme Ronaldinho, Pauleta, Anelka notamment vous progressez techniquement (rires). A Saint-Etienne j’avais connu l’affaire des faux passeports donc moralement j’étais blindé et puis j’étais un joueur qui aimait jouer sous pression. A Paris, Luis Fernandez avait été clair j’arrivais comme un joueur de complément. Finale-ment j’ai joué pas mal de matchs (77 et 2 buts en deux saisons : ndlr). Mais je garde un souvenir particulier de Ronaldinho, du joueur bien sûr mais aussi du garçon. 

C’est-à-dire ? 

Comme beaucoup de brésiliens il était très dans l’affect. C’est un garçon adorable que j’ai recroisé en Espagne quand il était au Barça et moi à la Real Sociedad. Quand on était en mise au vert, il jonglait avec un strap carré alors que nous on avait du mal avec un ballon (rires). Ce sont des garçons qui ont besoin de s’amuser pour donner le maximum sur le terrain. Ils sont très affectifs, Neymar je pense, fonctionne de la même manière. 

Justement, pensez-vous que Christophe Galtier parviendra, sur le long terme, à gérer les stars comme Neymar notamment ?

Oui complètement. Je le connais très bien, il a le caractère pour les manager, il est très bon dans ses relations avec les joueurs, il a la bonne approche psychologique notamment humainement pour un joueur comme Neymar qui marche beaucoup à l’affectif. Il peut les fédérer autour de son projet.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi