mardi 23 juillet 2024

L’OL se relance face à Angers… dans l’indifférence générale !

À lire

Dans l’indifférence générale, l’OL s’est imposé contre une équipe angevine qui a failli réalisé un sacré coup. Les Gones, loin de rassurer ont assuré le minimum avec une victoire en toute fin de match grâce à sa recrue Tete. Lyon remonte à la 9ème place du classement. À 8 points de la Ligue des Champions.

À Lyon le spectacle n’est pas forcément sur le terrain. En effet, les deux kops lyonnais ont animé leur tribune avec des banderoles piquantes envers la direction lyonnaise. Les supporteurs des Bad Gones et des Lyon 1950 ont tapé fort sur les mots pour bousculer leur direction.

On pouvait y lire « arrêter vos discours et agissez » du côté du virage Sud. Le Kop Nord, en grève pendant 45 minutes y est allé de sa petite phrase : « L’OL condamne les banderoles placées dans les virages sud et nord ce dimanche. Elles ont heurté nos pleureuses présentes sur le terrain. »

De quoi pimenter cette première période en tribune. De nombreux sièges vides étant observés pendant toute la rencontre. Les Ultra Lyonnais ont donné du plaisir à leurs membres pendant 45 minutes avant de reprendre les chants.

L’OL domine la première mi-temps

Dans une sorte d’indifférence générale, Lyon a gagné dans son stade. On aurait cru entendre les mouches volées après une première mi-temps dominée par l’OL. Les Gones ont ouvert rapidement le score après de nombreuses situations. Dans son stade les Gones ont souffert avec un poteau pour Angers.

Durant ce premier acte, les Gones ont soufflé le chaud et le froid. Plutôt dynamique en début de rencontre, Moussa Dembélé ouvrit le score après les 20 minutes de jeu. Après un contrôle orienté dans le sens du but, le N°9 a pulvérisé le portier angevin.

Un bon départ pour l’OL qui ne sera pas suivi du break. Les Lyonnais ont pris les sifflets du Groupama Stadium sur certaines séquences. En jouant n marchant, en s’arrêtant de proposer du jeu et subir en fin de la première mi-temps a particulièrement agacé le public.

À tel point qu’Angers, à la 35ème minute de jeu, 10 minutes après l’ouverture du score de l’OL aurait pu égaliser. Pereira Lage a coupé le centre de Boufal du bout du pied. Le poteau a sauvé Lopes.

Un avertissement sans frais pour l’OL. Mais une grosse alerte pour la seconde période.

Une deuxième mi-temps complètement folle avec Tete en guess star

Angers rentre beaucoup mieux que Lyon, endormi depuis la reprise. Cela fait 5 minutes que la seconde période a débuté. Pereira Lage concrétise la domination Angevine sur un centre anodin. Il profite de la passivité de la défense lyonnaise pour marquer de la tête à bout portant. L’OL est sonné.

Pourtant, sur l’engagement, Lyon repart à l’attaque. Paqueta joue avec la défense angevine. Il talonne pour Moussa Dembélé qui crucifie Angers à l’entrée de la surface. Doublé, 2-1 pour l’OL. La partie de ping-pong entre les deux équipes se poursuit.

En effet, les Angevins appliquent le même schéma que l’OL. À l’heure de jeu, Boufal égalise devant une défense lyonnaise apathique. Tout est à refaire pour l’OL.

Claudio Caçapa sur le banc des Gones après l’exclusion de Peter Bosz à Reims réalise un coaching gagnant. Il remplace Ndombélé par Tete. Faivre recule dans une position axiale de milieu-relayeur. En laissant le couloir droit de l’attaque lyonnaise au Brésilien.

Gusto offre un centre en retrait millimétré à Tete. Sur le côté droit de la surface de réparation, il enroule dans le petit filet opposé pour offrir le 3ème but à l’OL. Des débuts canons pour l’ancien joueur de Donetsk.

Un soulagement pour Lyon qui maintient le résultat. Les Gones ont trouvé un peu d’air à défaut du soutien de leur public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi