dimanche 14 juillet 2024

Louis Meintjes : « Si je passe bien la première semaine… »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

En dépit d’un tracé qui ne lui est pas spécialement favorable, le Sud-Africain Louis Meintjes, 8ème en 2016 et 2017, espère malgré tout tirer son épingle du jeu.

Comment vous sentez-vous dans votre nouvelle équipe ?

Je me suis vite intégré. Je me suis vraiment senti soutenu. On me fait totalement confiance. Cela aide.

Comment avez-vous préparé ce Tour de France ?

On a déjà fait un stage en Sierra Nevada avec l’équipe avant le Tour de Romandie. Cela s’est bien passé. Le Dauphiné a été un test intéressant. Cela fait partie de la montée en puissance nécessaire dans la perspective du Tour.

« Je ne veux pas me mettre trop de pression »

Qu’attendez-vous de ce Tour ?

Je ne sais pas vraiment. Par le passé, je jouais le classement général. Si tout se passe normalement, j’essaierai à nouveau. Mais si on regarde la première semaine, ce sera un challenge compliqué. Avec les chronos, ce n’est pas un parcours parfait pour moi.

Mais on ne sait jamais. Si je passe bien la première semaine… Un enjeu important sera déjà d’être un acteur dans cette course, d’en faire partie. J’ai déjà fait de bonnes performances dans les éditions précédentes. Donc si je me retrouve aux avants-postes au pied de la montagne et que je suis en mesure d’attaquer, ce serait déjà une bonne chose.

De quoi viser un top 5…

Ce serait un rêve. Mais je ne veux pas me mettre de pression.

Quel rôle peut tenir votre équipe dans ce Tour de France ?

C’est la première année que la formation se retrouve en World Tour. Sa montée en puissance a été progressive. On voit qu’au fil des mois les résultats sont meilleurs. Je sais que les gars qui m’accompagneront auront le niveau. Mais attention car le Tour de France est la course la plus dure au monde. Les choses ne dépendent pas que de vousmême. Mais aussi de la manière dont les autres courent. Je ne sais pas si on décrochera une victoire d’étape ou non, mais on fera tout pour se montrer.

Quel est votre favori cette année ?

Si Pogacar garde la même forme que sur le dernier Tour, il sera encore très dur à battre. Je ne pense pas qu’il sera submergé par la pression. Il reste mon favori avec Roglic. Ensuite avec les INEOS on ne sait jamais…

Louis Meintjes et son team Intermarché ont l’intention de jouer les outsiders sur le Tour. Toute l’actu du team français dans le mag Le Sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi