dimanche 21 avril 2024

Lutte contre la discrimination envers les homosexuels : nuages noirs sur l’arc-en-ciel

À lire

Sur France Télévision hier soir, la ministre des sports, Amélie Oudéa-Castéra a fustigé l’attitude des joueurs qui ont refusé de porter le maillot arborant les couleurs arc-en-ciel, et demandé des sanctions aux clubs.

« Je pense qu’il est de la responsabilité des clubs, avec un dialogue avec leurs joueurs, de prendre des sanctions », a expliqué la Ministre dans Stade 2. « En France, quand on a une opération qui est cadrée de cette façon, qui embarque tous les clubs sur un sujet de non discrimination, il faut être là. Je pense que c’est nécessaire. »

A LIRE AUSSI : pourquoi ils ont eu tort de ne pas vouloir lutte contre l’homophobie

Des propos qui n’ont pas plus à tout le monde. Les réseaux sociaux se sont notamment distingués par leur florilège d’insultes et de manque de discernement habituel.

Quel sens donner à cette « liberté de conscience », prônée par certain ?

Ceux qui défendent l’attitude des réfractaires à ce week-end de lutte contre les discrimination ont tout simplement oublié, qu’il ne s’agissait pas obligatoirement de se positionner en faveur de l’homosexualité, mais contre la discrimination envers les homosexuels, ce qui est complètement différent.

Quoi qu’il en soit, il va être difficile aux clubs de sanctionner les joueurs qui ont refusé de jouer. L’arsenal juridique dans le milieu du travail ne le permettant pas. En considérant qu’ils en aient envie…

On s’interroge quand on voit la réaction lunaire d’Eric Roy, reprochant aux instances du football de placer cette action à 4 journées de la fin de la saison, à un moment où des clubs sont en plein « money time » et risquent d’être privés de certains joueurs, en raison de leur « liberté de conscience »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi