jeudi 29 septembre 2022

Lyon : Caqueret – Lepenant, une doublette pour faire oublier Paqueta ?

À lire

Après un match insipide en terre rémoise, l’OL n’avait pas d’autre choix que de se remettre la tête à l’endroit. Le départ de Paqueta acté, c’est Romain Faivre qui a pris la place au milieu de terrain. Avec la manière l’OL reste au contact du PSG, de l’OM et de Lens avec un match en moins. Le début d’une saison presque parfaite.

Lyon n’a pas toujours été régulier contre Auxerre. Les Gones ont pourtant dominé les 3/4 du matchs et auraient du plier l’affaire à la mi-temps, sans un grand Costil dans les buts.

L’ancien international français a retardé l’échéance, jusqu’au premier but du match de Tété, après une superbe action collective conclue sur le côté gauche de l’attaque des Gones. À la demi-heure de jeu, presque logiquement, Lyon passe en tête.

Auparavant, Lacazette, Caqueret et Tete ont butté sur le gardien auxerrois. Le nouveau n°10 lyonnais a tenté le piqué quelques minutes avant l’ouverture du score. Il a fallu un sauvetage sur sa ligne de Coeffe à la 22ème minute.

Lyon roule sur Auxerre qui reste dangereux sur deux situations sans pour autant inquiéter Riou.

Une première mi-temps parfaite, un second acte plus brouillon pour l’OL

C’est une habitude à Lyon, les 90 minutes d’un match de football ne sont jamais de la même intensité. Les Gones ont appliqué ce totem une nouvelle fois. Auxerre a joué en attaque rapide puis en contre pour déstabiliser le bloc lyonnais. Mais Caqueret puis Lepenant ont régné dans l’entre jeu pour récupérer les ballons. Le joueur recruté à Caen a été très solide, avec 111 ballons touchés. Le bonhomme de 19 ans fait du bien dans un rôle de 6-8 qui propose de nombreuses options.

Maxence Caqueret, de son côté, se projette beaucoup plus haut et apporte du surnombre aux offensives lyonnaises. Pendant que Lepenant ratisse les ballons dans les 30 derniers mètres.

Si, parfois, il se laisse emporté par le jeu, il démontre toutes les qualités dans un secteur où les Gones ont souvent eu des soucis. Caqueret et Lepenant est une belle association, pleine de promesses, qui devra toutefois faire ses preuves dans les grands matchs.

Angers, Monaco et… la venue du PSG

Pendant que le temps défile, Auxerre se montre menaçant. Les Bourguignons se rapprochent de la cage lyonnaise à la 80ème minute. Après un corner et une frappe repoussée par une jambe auxerroise, Mathias Autret a remis les siens dans la course.

5 minutes plus tard, Perrin, l’ancien de la maison lyonnaise a catapulté le ballon du gauche dans la surface des Gones ; Rémi Riou s’interpose avec classe pour garder l’avantage pour les siens. L’OL a été brouillon en seconde période malgré 20 tirs. Peter Bosz a réussi son pari de rester invaincu avant le match d’Angers puis de Lorient. Lyon a repris goût au succès immédiat. Une victoire 2-1 qui laisse entrevoir une belle semaine avec la réception d’Angers samedi à domicile, à 19h.

L’OL, qui compte profiter de ces trois semaines « marathon » pour les clubs européens, reste dans le rythme. La réception d’Angers, puis un déplacement à Monaco, et ce sera l’heure de recevoir le PSG (dimanche 18, à 20h45). Il faudra faire encore mieux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi