samedi 26 novembre 2022

Lyon : la mauvaise influence de Vincent Ponsot ?

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Personnage de plus en plus critiqué, Vincent Ponsot a-t-il une part de responsabilité dans la situation de crise que vit l’Olympique Lyonnais ? Une chose est sûre : le directeur du football freine dans le dossier Laurent Blanc.

Alors que Jean-Michel Aulas a vu le vide se créer autour de lui depuis le départ de Juninho et la mise en retrait de Bernard Lacombe, celui qui a le titre de Directeur du football, fait figure de bras droit.

Ne manquez pas, Le Foot, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

Officiellement, Ponsot est le n°2 du club. Nommé au titre pompeux de Directeur du football, en juillet 2020, l’ancien directeur juridique de la LFP a pourtant souvent rappelé qu’il n’était pas un spécialiste de football. « C’est un homme très compétent dans son domaine mais sa seule sortie médiatique a été catastrophique », explique Sydney Govou d’ailleurs dans les colonnes de L’Equipe. « Un Ponsot, quelqu’un qui ne connaît pas le foot, tu ne peux pas dans ce rôle »

> Lire ici : ça se confirme pour Laurent Blanc

Pourtant, l’influence de l’homme de 46 ans est déterminante dans la gestion de l’OL. Le cas Laurent Blanc est significatif. Alors que Jean-Michel Aulas veut mettre l’ancien entraîneur du PSG à la place de Peter Bosz, c’est Vincent Ponsot qui lui conseille le contraire.

Vincent Ponsot se défend d’être influent

Lui pourtant, s’en défend et minimise son implication dans les décisions sportives.  « J’ai vu que j’étais responsable de plein de choses, de plein de maux du club. Je vois, je ne vais pas dire que ça me touche pas mais cela ne m’empêche pas de faire mon travail », expliquait-il à nos confrères de But Football club, en février dernier. J’ai la chance d’évoluer dans un club avec une ligne directrice claire et un président qui tient le cap en étant présent au quotidien ».

Selon nos informations, l’homme qui s’était brouillé avec Juninho, intervient pourtant largement dans les choix de Jean-Michel Aulas aujourd’hui.

Convaincu qu’il faut laisser encore du temps à Peter Bosz, le directeur du football freine des quatre pieds dans le dossier Blanc, après avoir été informé par son président, et participé aux discussions. Ponsot n’est pas partisan de la venue de l’ancien sélectionneur des Bleus. Si Aulas va au bout de son idée, ça s’annonce déjà compliqué…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi