samedi 26 novembre 2022

Maxence Caqueret sur le traces de Marco Verratti

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Le milieu de terrain de l’OL a plusieurs points communs avec l’Italien du PSG. Ira-t-il aussi haut ? Maxence Caqueret et Marco Verratti ont des profils miroirs qui rendent bien service à l’OL et au PSG.

Ils ont le même profil

Déjà, il s’agit évidemment de deux milieux de terrains défensifs. Cela ne suffit pas pour dire que leur profil est similaire. A l’inverse de la plupart des joueurs évoluant à leur poste, le Lyonnais et le Parisien ne sont pas des montres physiques : 1m74 pour Caqueret, 1m65 pour Verratti. Les deux ont réussi à transformer ce supposé déficit athlétique en qualité : hyper mobiles, ils aimantent les ballons grâce à une science du jeu très au-dessus de la moyenne. Doués techniquement, ils sont la plaque tournante de leurs équipes respectives grâce à une extraordinaire qualité de passes dans les petits espaces.

Caqueret et Verratti sont indiscutables

Même si le statut de Caqueret a été légèrement effrité pendant l’été par sa blessure pendant la préparation puis par l’avènement de Johan Lepenant ainsi que l’hyper-concurrence au milieu de terrain, il serait étonnant

que celui qui porte désormais le numéro 6 ne soit pas encore un homme de base de Peter Bosz. La remarque est la même pour « Petit Hibou » qui attaque sa onzième saison au PSG dans la peau d’un titulaire !

Ce sont des leaders

Ils ne portent pas le brassard mais sont pourtant considérés comme des cadres de leurs vestiaires respectifs. Capitaine dans toutes les catégories de jeunes à l’OL, Maxence Caqueret semble destiné à le porter dans les prochaines années chez les professionnels. Deuxième joueur le plus capé du PSG, Marco Verratti est l’un des vice-capitaines du club de la capitale.

Caqueret et Verratti ne marquent pas beaucoup

Maxence Caqueret n’a fait trembler les filets qu’une seule fois dans sa carrière : contre Bourg-en-Bresse (7-0) en 32ème de finale de la coupe de France 2020. Marco Verratti n’affiche lui que 7 buts en 250 matchs de Ligue 1. Bien loin des fameux standards du « milieu de terrain moderne » capable de tout (bien) faire : récupérer, distribuer, marquer et faire marquer. Il faut croire que les coachs n’ont que faire de cette lacune présumée. Ils ont bien raison : le football ne se nourrit pas que de statistiques et l’un et l’autre sont régulièrement au départ des actions décisives de leurs formations.

Ce qui les sépare

Maxence Caqueret n’appartient pas encore à la même cour que Marco Verratti. A 29 ans, l’Italien (49 sélections) est un joueur accompli, au palmarès XXL : champion d’Europe avec la Squadra Azurra en 2021, octuple champion de France, triple vainqueur de la coupe de France… A 22 ans, le Lyonnais n’a encore rien gagné. International Espoirs français (16 sélections), il devrait prendre part l’été prochain à l’Euro de la catégorie, puisqu’il avait moins de 21 ans au début de la campagne qualificative. A moins que Didier Deschamps ne finisse par lui ouvrir la porte des A…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi