mardi 23 avril 2024

Mercedes : George Russell prêt à mettre des bâtons dans les roues de Lewis Hamilton

À lire

Malgré la présence de Lewis Hamilton dans son équipe, George Russell, qui a séduit en 2022, vise le titre mondial.

L’arrivée de George Russell chez Mercedes était très attendue, c’était un peu l’évènement du début de saison 2022, les observateurs scrutant notamment avec un grand intérêt la collaboration entre le jeune britannique et son modèle, Lewis Hamilton.

Le jeune a montré un gros caractère, il a finalement pris le meilleur sur le septuple champion du monde auteur d’une saison moyenne à l’image de son équipe. Mais cette passation de pouvoir n’a pas créé d’étincelles pour le plus grand bonheur de Russell qui déclarait récemment dans les colonnes d’AMUS :

« Lewis et moi, ça a marché parce qu’on sait qu’on peut emmener l’équipe plus loin ensemble plutôt que l’un contre l’autre. S’il y a eu des problèmes entre les pilotes dans le passé, c’est peut-être aussi parce que la différence d’âge était plus faible et à cause de la suprématie de l’équipe. Si la bonne relation avec Lewis devait se rompre, cela n’apporterait rien à l’équipe et nous ferait du mal au fil du temps. Ce ne serait bénéfique pour personne. »

Les résultats sportifs auraient pu justement créer des tensions avec un George Russell qui a été dès sa première année au-dessus d’Hamilton. Il a décroché la seule victoire de la saison de l’équipe, au Brésil et une pole en Hongrie. Russell a terminé avec 35 points d’avance sur Hamilton au général, mais l’aîné des deux pilotes ne lui en a pas tenu rigueur.

« Je me sens prêt pour me battre pour le championnat »

Au-delà de son fort caractère, George Russell a montré une nouvelle fois qu’il était très régulier, c’est un métronome. Il est monté sur le podium à 8 reprises et a remporté son premier Grand Prix au Brésil en fin de saison :

« Cette victoire au Brésil était plus importante que le classement général car je n’ai pas gagné le général. En fin de compte, personne ne se souvient que j’ai battu Lewis au nombre de points alors que la victoire ça marque les esprits. Mais je ne suis pas satisfait du bilan. Si en début de saison on m’avait dit que j’allais gagner une course, faire une pole position et monter sur 8 podiums, j’aurais répondu non car on a des ambitions bien plus élevées que ce que nous avons réalisé cette saison » a reconnu Russell.

Russell plus performant le samedi que le dimanche

Mercedes a terminé 3ème du classement des constructeurs, mais loin derrière Red Bull (515 points contre 759), George Russell a, lui, terminé à 30 points du podium, derrière Max Verstappen, Charles Leclerc et Sergio perez. Il a terminé à 179 points du champion du monde mais, avec une voiture plus compétititive, nul doute qu’il peut rivaliser avec les Red Bull et les Ferrari. Ses ingénieurs ont travaillé tout l’hiver pour rendre sa monoplace plus compétitive et il n’a pas caché ses ambitions sur le site f1only.fr :

« Nous savons que nous construisons une voiture qui sera plus rapide que celle de l’an dernier. Je suis également sûr que nous nous améliorerons par rapport à l’année dernière. Mais nous ne savons pas ce que tout le monde a fait et c’est bien ça le problème. Je me sens prêt pour me battre pour le championnat. »

De pilote prometteur chez Williams et chez Mercedes, George Russell a désormais l’étiquette de gros outsider pour le titre mondial. Il a montré que même aux côtés d’un champion du monde il pouvait briller. Il va avoir une pression supplémentaire. Il a le potentiel pour briguer le titre, il est un candidat crédible au même titre que Charles Leclerc.

Il ne lui manque pas grand-chose pour faire jeu égal avec Max Verstappen, un peu d’expérience et une voiture meilleure. Avec le pilote Ferrari, George Russell sera clairement la plus grosse menace de Verstappen pour la victoire finale. Lewis Hamilton étant en dessous désormais, le Britannique ayant eu du mal à digérer la perte de son titre sur le fil en 2021.

Le saviez-vous ?

M.Samedi. C’est le surnom donné à George Russell par David Croft, le commentateur de Sky Sports car il est toujours excellent en qualifications, notamment quand il était chez Williams.

L’avis de Franck Montagny

« Il est rapide. Il va vite. Il va être un peu plus dans l’ombre d’Hamilton cette année. L’an passé, on l’a laissé s’exprimer pleinement. Il avait le champ libre, sans le contraindre au développement de la voiture. On verra comment il prend sa part dans ce travail cette saison. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi