jeudi 25 avril 2024

PSG : on a retrouvé le vrai Lionel Messi

PSG - OM (20h45)

À lire

Après une saison d’adaptation, Lionel Messi est revenu cet été avec de nouvelles intentions. Le maître à jouer argentin est le leader de jeu du PSG.

Sifflé au Parc des Princes après l’élimination en 8èmes de finale de Ligue des Champions, critiqué par les observateurs, Lionel Messi a vécu une première saison parisienne compliquée. Il a quand même marqué 11 buts et 14 passes décisives dont 5 buts en Ligue des Champions, mais zéro passe décisive. Il ne faut pas oublier non plus qu’il a tiré sept fois sur les montants, un chiffre énorme. Cette saison, avec une préparation physique complète, c’est un nouveau Messi qui a revêtu le maillot parisien.

Messi dans un rôle de passeur pour Mbappé

Après 9 matches de championnat, la Pulga a déjà été décisif à 12 reprises (5 buts et 7 passes décisives) dont l’importantissime but inscrit à Lyon, pour la victoire 1-0. Sergio Levinsky, journaliste argentin correspondant en Europe pour Kicker explique la métamorphose du septuple Ballon d’Or :

« La L1 est plus physique et tactique et moins technique que la Liga, Messi a dû s’adapter. En plus, il n’avait pas fait la présaison. Le système de Pochettino ne lui convenait pas, il était plus fait pour mettre en valeur la vitesse d’Mbappé avec de longs ballons. Je pense également qu’à 35 ans le jeu de Messi a évolué, d’attaquant scoreur il est devenu plus passeur depuis deux-trois saisons. »

Serge Levinsky ne pense pas, en revanche, que l’on reverra le joueur qui enflammait la Liga : « Je ne pense pas qu’il atteindra à Paris le niveau qu’il avait à Barcelone car déjà il y a l’âge puis il brille plus par intermittence. Pour être une idole à Paris, il doit gagner la Ligue des Champions, mais la concurrence est importante. »

« S’il est champion du monde, il sera euphorique et sera un atout pour le PSG dans sa quête de victoire en Ligue des champions »

En cette saison particulière avec la Coupe du monde en plein milieu de la saison, on peut aussi se demander quel impact aura le Mondial sur le mental de Messi. Il va tenter au Qatar de décrocher le seul trophée qui manque à son palmarès, on sait qu’il se prépare particulièrement pour cette compétition et un échec pourrait avoir une incidence sur la deuxième partie de sa saison parisienne :

« S’il est champion du monde, il sera euphorique et sera un atout pour le PSG dans sa quête de victoire en Ligue des Champions. S’il ne l’est pas, en revanche, je pense qu’il sera mal mentalement pendant un moment. L’avantage, c’est que la Ligue des Champions ne reviendra qu’en février et il aura le temps de retrouver le moral » ajoute Levinsky.

> Lire ici : Lionel Messi meilleur joueur de l’histoire

Si Messi veut offrir la Ligue des Champions aux supporteurs parisiens ce sera certainement cette année ou jamais car son contrat se termine en 2023 et il y a peu de chances qu’il prolonge, il aurait d’ailleurs refusé une première proposition des dirigeants parisiens même s’il a toujours affirmé qu’il ne prendrait pas de décision avant la fin du Mondial :

« Franchement, je ne pense pas qu’il reviendra à Barcelone en 2023 comme joueur. S’il ne gagne pas la Coupe du monde, je pense qu’il pourrait partir en MLS, un championnat moins exigeant physiquement. S’il gagne, ça pourrait le rebooster et lui donner envie de continuer jusqu’à la Coupe du Monde 2026 car physiquement il est très costaud, il prend soin de lui, il a une hygiène de vie irréprochable. C’est un garçon très intelligent aussi. Dans ce cas, il resterait en Europe et s’il revient un jour à Barcelone ce sera comme ambassadeur ou entraîneur d’équipes de jeunes, pas comme joueur. »

A 35 ans, Lionel Messi n’a pas fini de régaler ses fans, à Paris ou ailleurs, il reste certainement quelques années au génie argentin pour donner des frissons aux amoureux du football. Depuis le début de la saison, il montre qu’il n’est pas fini comme certains ont voulu le dire trop rapidement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi