mercredi 17 juillet 2024

Michael Storer : « Au tour du Yorkshire, l’engouement est exceptionnel »

À lire

Michael Storer a été l’un des animateurs de la saison dernière en réalisant notamment une superbe Vuelta. Vainqueur du classement de la montagne et de deux étapes, l’Australien de la Groupama-FDJ garde une affection particulière et bien compréhensible pour cette course. Mais ce n’est pas la seule. Le gros coup de Marc Madiot nous parle de ses courses préférées et n’oublie pas l’Australie.

GIRO

« Je l’ai découvert la saison dernière. C’est une course qui m’a beaucoup plu, elle est très spectaculaire, il y a beaucoup de spectacle. C’est très montagneux et les ascensions sont importantes, les cols là-bas sont pentus. Il y avait aussi un énorme engouement, j’ai aimé la passion des tifosis pour leur tour national. C’était vraiment une belle découverte. »

VUELTA

« C’est le premier grand Tour que j’ai disputé en 2018. J’en ai fait quatre depuis, c’est un Tour qui privilégie les échappées, c’est dû au profil des étapes et aux routes espagnoles. Et puis, il fait, en général, très chaud, les paysages sont superbes, c’est une de mes courses préférées, en plus j’ai terminé meilleur grimpeur et remporté deux étapes l’an dernier. Ces deux dernières saisons, j’ai aussi obtenu mon meilleur classement au général, 40ème, donc j’y ai forcément des bons souvenirs. »

TOUR DOWN UNDER

« Elle est particulière pour moi car c’est l’une des rares courses du calendrier qui se déroule chez moi. Il y a deux courses World Tour en Australie et celle-ci passe par les faubourgs d’Adelaïde en Australie-Méridionale. Je suis toujours motivé pour y participer car je suis soutenu, c’est en début de saison et c’est un bon programme pour démarrer la saison. »

TOUR DE ROMANDIE

« Le paysage alpin et suisse est juste magnifique même si on n’y va pas pour regarder le paysage. C’est une course difficile sur des routes escarpées. C’est toujours un plaisir d’y courir. Le temps est très changeant, ça nous apprend aussi à composer avec des conditions climatiques variables d’un jour à l’autre. C’est une course qui se décide toujours en montagne et c’est donc forcément un coureur fort qui est récompensé et qui l’emporte. C’est une belle course par étapes au cœur du printemps. Le plateau est relevé, on peut donc s’étalonner par rapport aux meilleurs. »

TOUR DU YORKSHIRE

« L’engouement est juste exceptionnel, je n’ai jamais vu autant de monde au bord de la route. Je pense qu’il n’y a que le Tour de France qui est aussi ou plus populaire. La course en elle-même est aussi très spectaculaire avec des routes sinueuses et escarpées. Ce sont les caractéristiques de la région. Le temps est variable aussi donc s’il fait mauvais il faut redoubler de vigilance sur ces routes qui ne sont pas des lignes droites. Entre l’engouement du public et le tracé, le Tour du Yorkshire offre toujours des scénarios extraordinaires qui offrent une belle publicité de notre sport. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi