dimanche 14 juillet 2024

Mohamed Haouas se remettra-t-il de ses déboires judiciaires ?

À lire

Champion de France avec Montpellier en 2022, régulièrement appelé en équipe de France, Mohamed Haouas (16 sélections) a une nouvelle fois franchi la ligne rouge en dehors des terrains. Condamné pour violences conjugales, il se retrouve sans club.

Depuis quelques saisons, Mohamed Haouas faisait parler de lui en bien pour ses performances sportives. Il s’était imposé à Montpellier et Fabien Galthié lui faisait confiance en Bleus malgré quelques écarts comme un carton rouge face à l’Ecosse.

Mais, fin mai, le néo-pilier de Clermont a été placé en garde à vue puis condamné à un an de prison ferme sans mandat de dépôt pour violences conjugales. Il avait déjà été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour son implication dans des cambriolages en 2014.

Son nouveau club, Clermont, et la Fédération Française n’ont pas tardé à réagir. Alors qu’il s’était engagé pour trois saisons avec l’ASM, le club est décidé à casser son contrat et la Fédération a communiqué que le pilier ne serait plus appelé en équipe de France. Une position fédérale que soutient Florian Grill, le nouveau président de la Fédération :

« La FFR a pris une décision rapide en écartant Mohamed Haouas, c’était tout à fait logique et je suis complètement en accord avec la décision prise. Que ce soit au niveau des joueurs ou même de la Fédération, il y a une exemplarité à avoir. La fermeté et le respect des valeurs sont les maîtres-mots dans de telles circonstances. »

Une longue bataille judiciaire s’annonce

Clermont n’a pas trainé, le club a convoqué le joueur devant les prud’hommes pour une suspension de contrat par anticipation. Mais les choses sont loin d’être simples dans ce dossier. Le pilier compterait se rendre à la reprise de l’entraînement début juillet et sa défense pourrait demander des dommages et intérêts pour rupture de contrat abusive, l’affaire ne concernant pas directement le club.

La requête de l’ASM pourrait ne pas aboutir et les deux parties pourraient s’engager dans une longue bataille juridique pour faire valoir leurs droits. Selon Le Parisien, l’avenir sportif de Mohamed Haouas pourrait s’éclaircir dans les mois à venir car certains clubs seraient prêts à l’accueillir pour lui offrir une nouvelle chance. Mohed Altrad, le président du MHR, a également déclaré qu’il était prêt à aider son ancien joueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi