dimanche 26 mai 2024

Top 14 : « A Clermont, on n’aime pas changer, mais il fallait le faire ! »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le président de l’amicale des supporteurs mont-ferrandais, Jean-Claude Demay, espère des jours meilleurs pour son club qui vit une 2ème saison de suite compliquée. L’arrivée d’Urios pourrait donner un nouvel élan. Entretien réalisé pour Rugby Magazine et Le Quotidien du Sport.

Pouvez-vous nous présenter l’Amicale des supporteurs Mont-ferrandais ?

On est la plus vieille Amicale de France, le premier club de supporteurs de rugby à avoir été créé en février 1965. Il était essentiellement constitué de bouchers, de primeurs qui travaillaient le dimanche matin au marché à Clermont. Quand ils avaient fini, ils avaient l’habitude de se rendre au stade. Ils se sont retrouvés à 7, 8 commerçants. De là, ils se sont dits pourquoi ne pas faire une association. A Clermont, il existe 14 clubs de supporteurs. Ils sont chapeautés par l’interclub. On marche tous la main dans la main.

Comment jugez-vous la saison de Clermont ?

L’équipe est rentrée dans le rang. Pendant 12 ans, on a été gâtés. On avait une équipe et un spectacle formidables. L’ASM produisait du beau jeu, plaisait et gagnait. Chaque année, on était servis avec des demies et des finales (Clermont a été champion de France en 2010 et 2017, Ndlr). On était des enfants gâtés. Clermont est aujourd’hui davantage en retrait. Il y a eu peut-être des erreurs.

Lesquelles ?

A l’ASM, on n’aime pas les grands changements. On a gardé des joueurs avec des con-trats longue durée. Ils sont usés. On n’a pas suffisamment axé sur un recrutement. A Clermont, on n’aime pas changer, mais il fallait le faire à dose homéopathique chaque année. Cela n’a pratiquement pas été fait. Pour exemple, Fritz Lee a été un fer de lance du pack. Aujourd’hui, il est sur les rotules.

« On a gardé Parra, Lopez sans préparer la relève derrière »

Vous pointez donc surtout une erreur de gestion.

On a gardé Parra, Lopez sans préparer la relève derrière. Même si des joueurs de cette envergure sont difficiles à remplacer, il aurait peut-être fallu anticiper un peu davantage.

Comment sont vécus les départs de Penaud et Iturria (futures recrues de Bordeaux et Bayonne) ?

Iturria est un très bon joueur. Mais je trouve qu’il n’a pas cette saison le même rendement que les années précédentes. Il fait partie des joueurs fatigués car il a été énormément sollicité. Penaud, lui, a envie d’être dans une équipe pour gagner des titres. Il s’est rendu compte que l’ASM désormais était dans le ventre-mou. A-til fait le bon choix ? L’avenir le dira.

Urios veut changer la donne à Clermont

Que pensez-vous du recrutement pour 2023/2024 ?

Chaque week-end, on se rend compte que le pack manque de bons porteurs de ballons, de densité physique. Avec un talonneur et un 8 d’envergure internationale, plus Haouas (Montpellier, Ndlr) et Kremer (du Stade Français, Ndlr), le pack aura davantage de répondant sans souffrir autant comme c’est le cas actuellement.

Le grand Clermont sera-t-il de retour la saison prochaine ?

Il faut positiver. On le sent dans la volonté du président (Jean-Michel Guillon, Ndlr). Il y a un nouvel entraîneur qui a fait ses preuves. Jono Gibbes était un bon entraîneur, mais c’était plus un n°2. Il l’a confirmé à La Rochelle et au Leinster. Sauf erreur de ma part, Urios avait déjà été approché quand Vern Cotter avait annoncé son départ (en 2014, Ndlr).

Mais même Urios ne peut pas d’un coup de baguette magique redonner cette puissance manquante au pack. La saison prochaine, il va peut-être faire venir les adjoints qu’il avait à Bordeaux. Avec un préparateur physique en plus, cela pourrait être plus facile pour travailler avec des gens qu’il connaît bien. J’ai confiance en Urios.

Qui est aujourd’hui le chouchou de Michelin ?

Paul Jedrasiak reste très populaire. Iturria est bien aimé aussi. Baptiste Jauneau, le petit demi de mêlée risque de devenir un beau chouchou aussi. Jauneau devrait prendre une place importante dans le public. Il est le successeur espéré de Parra. Il en a les qualités et il le prouve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi